Mise bas chienne : préparation et déroulement

Vous avez une chienne qui est sur le point de mettre bas, mais vous ne savez pas comment gérer cette situation ? Comme vous, nombreux sont les propriétaires de chiennes qui ne se sont jamais retrouvés dans une pareille situation. Pour vous aider, voici ce que vous devez savoir à propos de la préparation et le déroulement de la mise bas chienne.

Préparation de la mise bas

Pour mener à bien la mise bas de votre chienne, il est recommandé de vous adonner aux préparations qui suivent.

Se préparer lors des 2 semaines qui précèdent la mise bas chienne

Vous avez la confirmation que votre chienne est gestante, vous devez prendre contact avec un vétérinaire. Ce médecin spécialisé saura vous conseiller sur les soins particuliers à apporter à votre animale durant cette période sensible. Dans les deux semaines qui précèdent la mise bas chienne, il faut la vermifuger et lui débarrasser de ses parasites externes. De cette manière, vous limitez les risques de contamination durant la mise bas.

Choisir l’endroit parfait pour la mise bas

Vous pouvez choisir un endroit tranquille, peu lumineux, loin des bruits et des courants d’air, et où il ne ferait ni trop chaud ni trop froid pour la mise bas. Une fois que vous l’avez trouvé, nettoyez-le et placez-y la caisse d’accouchement sur mesure que vous vous êtes fait confectionner au préalable pour votre chienne. Déposez-y de vieux linges ou de vieilles couvertures, ou encore du papier journal et habituez votre chienne à se nicher dans cet endroit de façon à ce qu’elle puisse l’adopter et s’y sentir à l’aise le jour du travail.

Notez bien que votre chienne peut se comporter différemment durant les quelques jours qui précèdent la mise bas. Elle peut rechercher davantage de câlins, ou au contraire, devenir plus agressive. C’est pourquoi vous ne devez surtout pas la perturber. Soyez plutôt tendre et rassurant envers elle.

Réunir tout le matériel nécessaire à la mise bas et l’après mise bas

Vous aurez besoin des matériels suivants pour mener à bien l’opération de mise bas de votre chienne à savoir, un thermomètre pour mesurer la température qui environne la niche, une lampe chauffante pour maintenir les chiots et leur mère au chaud, un flacon de Bétadine pour la désinfection, un flacon de gel hydroalcoolique pour vous désinfecter les mains, une paire de ciseaux pour couper le cordon ombilical si la chienne ne parvient pas à le faire naturellement, des serviettes pour le nettoyage des chiots, une balance pour la pesée ainsi qu’un sac en plastique dans laquelle vous disposerez les alèses et tout ce qu’il faut jeter.

mise bas d'une chienne

Le déroulement de la mise bas

Lorsqu’une chienne en est à sa première mise bas, le travail peut durer jusqu’à 36 heures. Si ce n’est pas le cas, il lui faut entre 12 h et 24 h. Sachez qu’avant que le premier chiot ne sorte, une sécrétion de liquide de couleur verte s’écoule de la vulve de la chienne. C’est le signe que le placenta s’est décollé. Une fois le col de l’utérus complètement dilaté, le véritable travail d’expulsion peut commencer. La chienne adopte alors une position assise en concentrant tous ses efforts sur l’expulsion. Puis, elle s’allonge, le dos contre une paroi, au moment où le chiot sort. À ce moment-là, la chienne tire le sac amniotique dans laquelle le chiot se trouve. Normalement, c’est la tête qui sort en premier, suivi des pattes et de tout le reste.

Dans le cas où le sac amniotique est déjà percé et que la chienne ne parvient pas à expulser le chiot, vous pouvez intervenir. Pour cela, tirez délicatement le chiot. Cependant, veillez à ne le faire que si la mère arrête de pousser. À ce moment-là, si le sac n’est pas encore percé, vous devez le percer. Puis, d’un geste très délicat, faites sortir le chiot. Une fois que le premier chiot est sorti, les autres ne tarderont pas à suivre. En moyenne, il faut compter 10 à 60 minutes entre l’expulsion de deux chiots, sans dépasser 2 heures.

Normalement, c’est la mère qui déchire le sac amniotique pour en libérer le chiot. C’est également elle qui coupe le cordon ombilical pendant les minutes qui suivent la mise bas. À ce moment-là, il faut bien surveiller la chienne afin qu’elle ne tire pas trop fort. Dans le cas contraire, elle peut éventrer ses chiots.

Une fois que tous les chiots sont sortis, assurez-vous que le nombre de placentas équivaut à leur nombre. Ensuite, vous pouvez laisser la mère manger les placentas, car c’est une matière riche en hormones indispensables à la lactation. Toutefois, il vaut mieux ne lui en donner qu’une part seulement afin d’éviter qu’ils ne lui refilent une gastro-entérite de chien.

Dans certains cas, il se peut que la mère ne prenne pas immédiatement ses chiots en charge. Si tel est le cas, vous devez intervenir en enveloppant le chiot dans une serviette propre. Frottez-le délicatement jusqu’à ce que vous l’entendez gémir. Ensuite, si ce n’est pas encore fait, sectionnez le cordon ombilical de façon à en laisser 2 ou 3 cm. Ensuite, confiez le chiot à sa mère afin qu’il puisse profiter de la chaleur maternelle et commencer à téter.

Demandez l’avis d’un vétérinaire en cas de situations anormales

Si quoi que ce soit d’anormal se produit, vous devez immédiatement appeler un vétérinaire. Ce cas anormal peut être l’une des situations suivantes à savoir, une gestation dépassant les 65 jours, des heures d’efforts intenses ou intermittentes alors qu’aucun chiot ne sort, un intervalle entre 2 expulsions qui s’étend au-delà de 2 heures, un chiot coincé, des sécrétions anormales s’écoulent de la vulve de la mère (pus, trop de sang, liquide de couleur noir ou vert sentant mauvais), ou bien, il s’est écoulé plus de 24 heures après la baisse de la température de la mère.

Enfin, sachez qu’il n’est pas rare que chez certaines races de chien, comme les bouledogues, les chihuahuas, les yorkshires, ou encore les Pékinois, les mises bas soient quelque peu difficiles, ou bien qu’elles ne se déroulent pas de façon normale. Si vous avez des chiennes qui appartiennent à ces races, soyez très attentif et n’hésitez pas à demander l’avis du vétérinaire.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créer ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.