Maladies chez le chat : top des plus fréquentes

Tous les êtres vivants sont sujets aux maladies. Les chats ne sont pas en reste. Les maladies chez le chat peuvent être d’origine bactérienne, virale ou parasitaire. Il existe également des maladies dont les origines sont encore méconnues. Compte tenu de la dangerosité de certaines pathologies qui touchent les chats, il vaut mieux en apprendre davantage afin de protéger au mieux nos amis félins. Dans cet article, nous vous présentons un top des maladies les plus fréquentes qui peuvent affecter les chats et dont il faut connaitre afin de mieux les prévenir.

La leucémie virale féline ou FeLV       

Parmi les maladies chez le chat les plus graves, la leucémie virale féline est surement en tête de liste. Elle peut provoquer le cancer et l’affaiblissement du système immunitaire, et elle est responsable de nombreuses affections secondaires. Les symptômes se manifestent par une faiblesse physique totale du chat, le nez qui coule, des larmoiements, un gonflement des ganglions lymphatiques, une perte de poids, de la diarrhée et de l’anémie.

Comme il n’y a pas encore de traitements efficaces, cette maladie tue 9 chats sur 10 dans le courant des 4 années qui suivent l’apparition des premiers signes.

Le Coryza

Parfois appelé « grippe du chat », le coryza est une des maladies chez le chat les plus contagieuses. À vrai dire, cette pathologie n’est pas due à un virus de la grippe, mais à un tout autre virus. Elle doit être prise en charge le plus tôt possible, car son traitement prend énormément de temps. Une fois qu’un chat a contracté le virus responsable, il ne s’en séparera plus jamais. D’où la forte probabilité de récidive.

Certains symptômes sont similaires à ceux de la grippe, dont la fièvre, l’éternuement et les yeux larmoyants du chat. À cela s’ajoutent de graves infections respiratoires, l’apparition d’ulcères buccaux, et même une complication pulmonaire. Au début de l’infection, la maladie se manifeste comme un rhume très grave. Puis, petit à petit, l’état de santé de l’animale se dégrade. La vaccination est un moyen de s’en prévenir. Elle doit être obligatoire chez le chat.

La leucose féline

Extrêmement contagieuse et grave, la leucose féline est l’une des maladies chez le chat qui présentent un temps d’incubation très long, parfois jusqu’à deux ans. Un chat peut même ne pas manifester de symptômes tout au long de sa vie alors qu’il peut transmettre la maladie. La transmission se fait par la salive, le sang, mais aussi par le biais de contacts sexuels ou par la tétée. Pour l’heure, cette maladie demeure incurable. Il faut faire très attention, car elle est mortelle pour les chats.

top des maladies chez le chat

La Rhinotrachéite Virale Féline

Mortelle, il s’agit de l’une des  plus graves maladies chez le chat. Elle affecte les très jeunes chats et les adultes les moins résistants. Elle est également à l’origine des fausses couches chez les chattes. Cette maladie est due à la contamination par le virus FeHV-1 ou Herpes virus félin 1, le même virus qui provoque le coryza.

La transmission se fait par le biais de la salive et des sécrétions lacrymales. Quand le chat éternue, tousse ou présente une conjonctivite, il transmet très rapidement la maladie à ses congénères. Les symptômes sont la perte de poids, une montée de la température corporelle, la toux et la rhinite importantes, la perte d’appétit et déshydratation. Faire vacciner le chat permet de le protéger de la Rhinotrachéite Virale Féline.

La Chlamydiose du chat

La Chlamydiose du chat est l’une des maladies chez le chat susceptibles de se transmettre à l’homme. Elle est due à une bactérie nommée chlamydophila felis. La transmission se fait par le biais des sécrétions oculaires et nasales. Les petits félins vivant en groupe sont les plus sujets à la Chlamydiose du chat.

Étant une forme de complication du coryza, cette maladie a pour symptôme des écoulements oculaires et nasaux, un gonflement des paupières, des quintes de toux survenant fréquemment et des éternuements. Le chat peut développer une maladie respiratoire et il peut survenir de graves complications au niveau de ses poumons.

Le typhus du chat

C’est l’une des maladies chez le chat qui touchent les chats errants ou vivants en communauté. Extrêmement contagieux, le typhus du chat est provoqué par un parvovirus. Les symptômes se manifestent  après que le virus a incubé 2 à 8 jours dans l’organisme de l’animal. Il existe des formes subaigües, aigües et suraigües du typhus de chat. Les symptômes diffèrent selon la forme : l’absence d’appétit, des diarrhées et vomissements, ainsi que la déshydratation. Un chat jeune ou faible peut mourir de la forme suraigüe en l’espace de quelques heures. Le typhus du chat est toujours incurable pour l’heure. Heureusement que son vaccin est  100 % efficace.

L’acné féline

L’acné féline fait partie des maladies chez le chat qui touchent la peau. Le chat affecté souffre d’une inflammation des glandes sébacées sur la partie de ses lèvres et de son menton. Cette inflammation se manifeste par des points noirs et des croûtes. Dans les cas graves, des infections apparaissent localement, créant œdèmes, boutons et fistules. L’acné féline est une maladie qui n’est pas difficile à soigner. Toutefois, il faut faire attention, car elle est susceptible de récidiver.

La Borréliose féline

C’est l’une des maladies chez le chat qui peuvent affecter aussi les chiens. Étant moins fréquente chez les chats, la borréliose féline ou maladie de Lyme se transmet par piqure de tiques. Les symptômes se manifestent au bout de 2 à 3 mois après la contamination.

Le chat  malade présente une apathie, de la fièvre et une perte d’appétit. Ses articulations deviennent parfois raides, ce qui peut provoquer une paralysie dans le pire des cas. À défaut de soins, l’atteinte du cœur et des reins de l’animal est à craindre, limitant ainsi ses chances de survie.

Pour prévenir la borréliose féline, il faut inspecter soigneusement le pelage du chat après ses sorties à l’extérieur et enlever immédiatement les tiques pour stopper ou empêcher la transmission de la maladie.

La pancréatite du chat

Elle fait partie des maladies chez le chat dont l’origine est méconnue. Toutefois, les spécialistes ont pu déterminer qu’elle peut être la conséquence d’un traitement ou d’une infection bactérienne ou virale. Il est possible de détecter la pancréatite aigüe et la pancréatite chronique. La forme aigüe est moins compliquée à déceler, car la manifestation des symptômes est brusque et très violente. Le chat malade ressent des douleurs abdominales, perd l’appétit et s’amaigrit. Il peut même lui arriver d’avoir la jaunisse. Les traitements visent principalement le soulagement de la douleur provoquée par l’inflammation.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.