Diabète chez le chat : définition, causes et comment le prévenir ?

C’est une maladie peu connue, mais elle existe bel et bien chez les félins. Le diabète chez le chat est une pathologie qui touche bon nombre de félins. Il est associé à un taux de glucose sanguin anormalement élevé. Comme il s’agit d’une maladie qui peut avoir de lourdes conséquences sur la santé de nos animaux de compagnie, il convient de savoir reconnaitre ses symptômes. Parlons en détail du diabète chez le chat : qu’est-ce que c’est ? Comment se manifestent les symptômes de la maladie chez un félin et quelles en sont les causes ? Mais aussi, comment s’en prévenir ?

Qu’est-ce que le diabète chez le chat ?

Le diabète chez le chat est une maladie qui l’empêche d’utiliser et stocker le sucre comme source énergétique. Une fois dans l’organisme, les aliments sont décomposés en divers éléments. Parmi eux, il y a le glucose. Cet élément passe dans la circulation sanguine, puis se répartit dans tous les organes de l’animal en tant qu’énergie indispensable à leur fonctionnement.

La production de glucose nécessite une hormone pancréatique qu’on appelle insuline. Or, suite à des problèmes, le pancréas ne parvient plus à sécréter suffisamment d’insuline.  Ce qui rend impossible le transfert du glucose vers les différents organes. Il reste dans ce cas, dans le sang. Lorsque le taux de glucose enregistré dans le sang est très élevé, les reins ne parviennent plus à filtrer le sang. Ce qui sera très mauvais pour la santé du chat.

Diabète chez le chat : les symptômes

L’un des symptômes les plus révélateurs de la présence de diabète chez le chat est l’excès la production d’urine ou polyurie. Les reins ne parvenant plus à filtrer convenablement le sang, le glucose est rejeté dans les urines. L’organisme du chat n’a d’autre manière de s’en débarrasser qu’en produisant beaucoup d’urine. Parfois, l’animal ne peut plus se contrôler à tel point qu’il lui arrive d’uriner partout dans la maison et de devenir incontinent.

Comme le chat urine abondamment, il doit aussi boire énormément pour compenser la perte en eau. C’est un autre signe révélateur. C’est pour cette raison qu’on peut surprendre fréquemment le chat en train de boire à chaque fois qu’il rencontre un point d’eau (robinet, toilette, fontaine, etc.). C’est ce qu’on appelle polydipsie.

On peut également soupçonner la présence de diabète chez le chat lorsque le félin mange moins ou plus que d’habitude. Le plus souvent, un chat diabétique a constamment faim, ce qui le pousse à manger plus qu’à l’accoutumée. Cette suralimentation est appelée polyphagie. L’animal finit alors par prendre du poids.

Pour les autres symptômes caractéristiques, il y a la mauvaise qualité du pelage du chat (poil gras) et la fatigue excessive. Le chat s’active de moins en moins. Il ne sort presque plus et il passe le plus clair de son temps en dormant.  

Diabète chez le chat : les causes

Les causes du diabète chez le chat sont nombreuses. Parmi elles, il y a le surpoids du chat qui est principalement dû à une mauvaise alimentation. C’est le cas lorsque la quantité de nourriture que le chat mange est excessive ou que la qualité de celle-ci est inappropriée.

Sachez que donner des restes de nourritures humaines à un chat n’est pas approprié, car souvent, ils renferment beaucoup de calories. Attention également à certaines croquettes qui ne sont pas qualitativement bonnes. Elles peuvent parfois être trop riches en glucides, ce qui favorise un gain de poids considérable chez l’animal.

Le manque d’activité physique du chat peut également entrainer un surpoids. C’est le cas des chats qui sortent peu ou qui ne sortent pas du tout. Ils ne se dépensent pas assez et accumulent calorie sur calorie.

Notons qu’un chat âgé est plus susceptible de développer un diabète ainsi qu’un chat atteint de certaines maladies comme la pancréatite ou la maladie de Cushing. Certaines races de chat comme les chats birmans sont plus sujettes que d’autres au diabète chez le chat.

La cause héréditaire est aussi à envisager. Si l’un des parents de l’animal présente une sensibilité au diabète, il y a des chances que le chat qu’il engendre le soit tout autant que lui.

Diabète chez le chat : comment le diagnostiquer ?

diabète chez le chat

Le diagnostic du diabète chez le chat est effectué par le vétérinaire moyennant une prise de sang. Cependant, il arrive que l’animal stresse lorsque son propriétaire l’emmène chez le vétérinaire. Ce stress a pour effet de faire monter le taux sanguin de glucose, ce qui peut fausser les résultats de l’analyse de sang. C’est pour cette raison qu’on prélève un échantillon d’urine du chat au domicile de son propriétaire les quelques jours qui suivent la prise de sang, le chat étant moins stressé et plus détendu à ce moment-là. Cela permet d’avoir un diagnostic très précis, notamment une valeur beaucoup plus précise du taux sanguin de glucose.

Diabète chez le chat : traitement

Comme il n’y a pas de traitement curatif du diabète chez le chat, ce qu’on peut faire, c’est l’aider à vivre au mieux avec la maladie.

S’il s’agit d’un diabète de type 1 (le plus grave), il faut injecter de l’insuline dans l’organisme du chat. Elle se fait par voie sous-cutanée à raison d’une à deux fois par jour selon les recommandations du vétérinaire.

S’il s’agit d’un diabète chez le chat de type 2, l’injection d’insuline est une solution, mais n’est pas toujours indispensable. Il faudrait plutôt revoir l’alimentation de l’animal dans le but d’abaisser son taux sanguin de glucose. Pour cela, il convient d’adopter une alimentation pauvre en glucide. Aujourd’hui, il y a des croquettes conçus spécialement pour les chats diabétiques. Le taux de glucide dans ces croquettes est très bas.

Diabète chez le chat : prévention

Afin de prévenir le diabète chez le chat, il faut faire en sorte que l’animal ait une bonne hygiène de vie. Pour cela, il faut l’inciter à jouer régulièrement en le stimulant afin qu’il puisse se dépenser. Comme dit précédemment, il vaut mieux privilégier la nourriture saine, de bonne qualité et pauvre en glucide. C’est recommandé même chez les chats non diabétiques, mais surtout chez ceux qui, tôt ou tard, sont susceptibles de souffrir de diabète, comme c’est le cas chez un chat dont l’un des parents est diabétique. Enfin, il vaut mieux ne pas donner d’alimentation humaine à un chat et ne pas abuser des friandises. 

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.