Grossesse nerveuse chienne : comment se présente-t-elle ? Que faire ?

Chez les chiennes, la grossesse nerveuse est une pathologie provoquée par un trouble hormonal. Ce phénomène est assez fréquent puisqu’elle touche près de la moitié d’entre elles. Il faut dire que c’est une maladie qui représente un calvaire au quotidien, tant pour les propriétaires que pour leurs chiennes. Elle menace sérieusement la santé de ces dernières, c’est pourquoi Il ne faut pas attendre que la maladie s’aggrave pour intervenir. Comment est-ce que la grossesse nerveuse chienne se présente ? Quels sont les risques qu’elle peut engendrer ? De quelle manière peut-on la traiter et la prévenir ?

Comment se présente la grossesse nerveuse ?

Les premiers signes d’une grossesse nerveuse chienne commencent à apparaitre chez l’animal dans les quelques jours à quelques semaines qui suivent son état de chaleur. Elle survient au moment où l’animal devrait être gravide. Il s’agit d’une maladie qui est provoquée par un trouble hormonal induisant la chienne à se comporter comme une chienne sur le point de mettre bas. Pour l’histoire, cette maladie s’est développée il a très longtemps, du temps où les chiens vivaient encore en groupe et à l’état sauvage. À cette époque, seule la femelle dominante avait le droit de se reproduire. Pour les autres, elles se comportaient comme des femelles gravides afin d’aider la femelle dominante à nourrir ses petits.

Des changements morphologiques surprenants

La grossesse nerveuse d’une chienne n’est qu’une pseudo-gestation. Pourtant, son organisme produit une importante quantité d’hormones spécifique à la gestation et à la maternité, dont la prolactine. À cause de ces hormones, il se produit chez la chienne des modifications morphologiques similaires à celle d’une chienne gestante. Son ventre peut augmenter de volume, tout comme ses mamelles. Il lui arrive même de produire du lait.

Par ailleurs, la grossesse nerveuse a des impacts sur le système urinaire de la chienne. En effet, cette dernière à tendance à faire pipi beaucoup plus souvent que d’habitude.

Des changements comportementaux alarmants

Lorsqu’une chienne fait une grossesse nerveuse, son comportement change radicalement. Dans la plupart des cas, elle est envahie par le stress qui le rend très irritable. Elle peut également devenir très affective ou collante. Il lui arrive même de préparer un nid douillet destiné à accueillir de futurs nouveaux nés fictifs. Pour ce faire, elle collecte tout un tas d’objets, puis elle les rassemble dans un endroit afin de s’installer dessus. Lorsque cela se produit, il n’y a plus aucun doute, l’état de grossesse nerveuse chienne est bien présent. Parfois, elle s’attache à un objet comme un jouet ou une peluche qu’elle va câliner durant quelque temps.

Par ailleurs, la grossesse nerveuse bouleverse l’appétit d’une chienne. En effet, certaines d’entre elles perdent leur appétit tandis que d’autres mangent beaucoup plus que d’habitude en voulant combler les besoins des chiots qu’elles s’imaginent avoir dans le ventre. Aussi, il ne faut pas s’étonner si elle se lèche tout le temps les alentours de sa vulve. Elle peut même ressentir ce qu’une chienne en train de mettre bas ressent.

Quels sont les risques engendrés par une grossesse nerveuse?

La grossesse nerveuse peut nuire à la santé de la chienne. Elle peut favoriser l’apparition de mammites ou infections autour des mamelles. C’est la conséquence de l’accumulation de lait dans les mamelles. Cette accumulation peut également entrainer des douleurs ou des abcès et représente une gêne importante pour la chienne.

Par ailleurs, la grossesse nerveuse chienne affecte aussi bien l’animal que son propriétaire. En effet, l’animal va se comporter bizarrement, parfois de manière très gênante. Elle va s’emparer d’objets qu’elle peut abîmer, détruire ou cacher. De plus, elle peut faire beaucoup de dégâts à l’intérieur de la maison, car elle se sent très mal à l’aise avec cette situation.

En ajout à cela, le trouble hormonal met la chienne dans un état de stress perpétuel, ce qui la fatigue physiquement et psychologiquement.

Que faire et comment faire cesser la grossesse nerveuse ?

solution grossesse nerveuse chienne

Dans le cas d’une grossesse nerveuse chienne, il ne faut pas encourager la chienne dans sa maternance. Il faut lui enlever tous les objets qu’elle peut materner. Il est également recommandé de lui faire faire des activités qui lui permettent de se tenir à distance de son nid. Par exemple, on peut la promener, l’emmener jouer ou encore lui donner fréquemment des câlins. Autrement dit, il faut la distraire autant que possible. Tout cela a pour but de lui remettre les idées en place.

Par ailleurs, si votre chienne et vous-même n’êtes pas gênés par les symptômes de la grossesse nerveuse, il n’y a pas lieu de s’alarmer dès les premiers instants. Toutefois, si elle se comporte de manière préoccupante, la meilleure chose à faire est de vous rendre chez le vétérinaire. Ce dernier fera des diagnostics plus poussés afin de traiter efficacement les symptômes de la maladie. Une fois le diagnostic validé, le vétérinaire pourra prescrire l’administration de médicaments pour stopper la sécrétion de prolactine.

En ajout à cela, il faut l’empêcher de se lécher les mamelles. En effet, il ne faut surtout pas y toucher, car cela risquerait de stimuler encore plus la production de lait. Pour ce faire, vous pouvez utiliser de l’alcool camphré à appliquer légèrement sur les mamelles de la chienne. Vous pouvez aussi déposer quelques gouttes autour des mamelles. Comme elle déteste le goût de cet alcool, cela lui ôtera toute envie de se lécher cet organe. De plus, l’alcool aide à prévenir ou à diminuer les risques d’infection autour de cette zone.

Ensuite, pour prévenir la grossesse nerveuse chienne, la solution la plus efficace est la stérilisation. Lorsque vous ne souhaitez pas que votre chienne se reproduise, procédez à une ovariectomie. En effet, lorsqu’elle n’aura plus de chaleurs, elle ne risque plus de récidiver. De plus, l’ablation de l’ovaire lui évite tous risques de contracter une infection des parois intra-utérine ainsi qu’une tumeur au niveau des mamelles. Ainsi, il ne faut pas hésiter à avoir recours à la stérilisation si votre chienne fait des grossesses nerveuses à répétition. C’est le meilleur moyen de la soulager tant sur le plan physique que morale.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.