Mon chat a un œil qui coule : description, symptômes, causes et traitement

Vous avez constaté que ces derniers temps, les yeux de votre chat produisent beaucoup trop de larmes. L’abondance de ces écoulements l’indispose au quotidien 😿. Il se peut que votre animal soit atteint de la maladie de l’œil qui coule. Pour pouvoir résoudre ce problème oculaire chez le chat, il faut tout d’abord connaître ce que c’est, ses causes et ses symptômes avant de se lancer dans le traitement.

Description et symptômes de l’œil qui coule chez le chat

Tous les mammifères produisent des larmes. C’est un processus physiologique naturel qui se déroule en continu pour humidifier l’œil 😭. Elles sont produites en quantité stable dans les glandes lacrymales situées sous les paupières, puis évacuées au niveau des canaux lacrymaux. Les larmes servent de liquide protecteur pour les yeux, notamment pour la cornée. Cette dernière les utilise pour se défendre contre tout élément potentiellement dangereux provenant de l’extérieur de l’œil, y compris les microbes.

Ainsi, lorsqu’un mammifère comme le chat a l’œil qui coule, cela veut dire que ses yeux produisent une quantité de larmes qui excède la normale. Elles peuvent être transparentes, ou bien adopter une texture proche du pus, voire saigneux dans les cas extrêmes. Outre le fait qu’ils produisent beaucoup de larmes, les chats qui sont atteints par cette maladie peuvent avoir les conjonctives rouges 🙀.

Les causes de ce problème oculaire

Comme par réflexe, l’œil du chat réagit de façon naturelle en produisant des larmes quand il est exposé à des agressions extérieures. Il peut s’agir de poussières, un vent qui souffle trop fort ou de la fumée. Ce réflexe est accentué chez les races de chats « brachycéphales » à l’instar du chat Persan ou du British. Ces derniers sont dotés d’yeux très globuleux 😳 . Par conséquent, leurs yeux sont plus susceptibles d’être touchés par des agressions externes, et ce, dès leur naissance. Si vous êtes propriétaire d’un chat de cette race, vous devez veiller à ce que ses yeux soient toujours propres.

mon chat a un œil qui coule

Un élément étranger dans l’œil

Il n’est pas rare qu’un élément étranger transporté par le vent se dépose dans l’œil du chat. Le réflexe de l’œil est de produire des larmes en abondance afin d’y déloger le corps étranger. Toutefois, les écoulements peuvent ne pas suffire à chasser l’intrus. Dans ce cas, il vaut mieux que vous interveniez en le retirant manuellement, car la présence trop prolongée d’un pareil élément peut engendrer des infections dans l’œil de votre chat 🥺.

Les infections virales et bactériennes

Le symptôme d’une infection survenant au niveau de la surface de la cornée d’un œil qui coule chez certains chats, est l’écoulement d’une matière de couleur jaunâtre à verdâtre. C’est ce qu’on appelle une conjonctivite infectieuse 🙀. Il s’agit d’une infection causée par des virus, des bactéries ou bien des champignons. Une autre maladie infectieuse dénommé syndrome du Coryza peut être à l’origine de l’œil qui coule chez le chat. Les responsables de cette infection sont des virus comme l’Herpesvirus, le Calicivirus et le Reovirus, mais également des bactéries comme le Chlamydophila, le Mycoplasma et le Bordetella. Lorsque le chat a contracté cette maladie, une matière purulente s’écoule de ses yeux, ainsi que d’autres symptômes. Cette maladie peut causer la mort des chats les plus vulnérables. Afin qu’ils puissent s’en protéger, les chats doivent être vaccinés deux mois après leur naissance.

Les allergies

Comme les humains, les chats peuvent également être allergiques à certaines choses comme les pollens, la fumée ou encore certains produits chimiques. Les symptômes de cette réaction allergique chez les chats se manifestent généralement au niveau de leurs deux yeux. Ces derniers deviennent  rouges et ils présentent d’importants écoulements oculaires.

L’obstruction des canaux lacrymaux

Les canaux lacrymaux sont de minuscules conduits permettant aux larmes de s’écouler dans l’œil pour rejoindre les cavités nasales. De temps en temps chez les chats, ces conduits peuvent s’obstruer à cause du dépôt d’un petit élément étranger, ce qui entraîne la production de larmes abondante et en continu.

Une sécheresse au niveau des yeux

Parfois, les glandes responsables de la production de larme n’en produisent plus suffisamment. De ce fait, l’œil du chat devient rouge. Ainsi, il est plus vulnérable aux infections bactériennes ou virales étant donné que les larmes qui assurent la protection de l’œil ne sont plus suffisantes 😿.

Traitement de ce problème oculaire chez le chat

Si votre chat a un œil qui coule, pour le traiter, vous pouvez utiliser une lotion spéciale pour préserver l’hygiène oculaire de l’animal. Ce genre de produit est généralement disponible chez les vétérinaires. Si vous ne parvenez pas à en procurer, vous pouvez utiliser du sérum physiologique stérile. Vous pouvez en trouver facilement dans les pharmacies 🧴.

Pour l’application, il doit être administré dans l’œil du chat. Si le produit coule à l’extérieur, vous pouvez vous munir d’une compresse pour nettoyer délicatement le pourtour de l’œil de l’animal. Attention toutefois à ne pas utiliser du coton pour l’application. En effet, les fibres de cette matière peuvent se déposer facilement dans l’œil du chat, ce qui peut aggraver sa maladie.

Si la lotion n’a pas suffi à régler le souci, il vaut mieux consulter un spécialiste de la santé animale. C’est la meilleure solution à adopter au lieu de s’automédiquer. En effet, il faut éviter d’utiliser les collyres sans avis d’un vétérinaire pour traiter ce genre de problème. Les utiliser de manière incorrecte peut aggraver la maladie oculaire de votre félin. Pour éviter ce problème, vous pouvez faire appel à un vétérinaire de garde qui est un spécialiste disponible 24h/4 et 7j/7.

En outre, si la source du mal est un corps étranger dont les larmes ne parviennent plus à déloger de l’œil, le vétérinaire peut intervenir manuellement après avoir effectué un examen approfondi 🩺. Pour cela, il peut être nécessaire d’anesthésier localement l’œil du chat. Parfois, il est même nécessaire d’administrer un sédatif si le vétérinaire juge qu’une intervention chirurgicale est nécessaire.

Si l’élément étranger a déjà provoqué des lésions au niveau de la cornée ou des conjonctives, le vétérinaire peut prescrire un traitement spécial.  L’objectif est de lutter contre l’infection. Comme il s’agit de lésions qui provoquent de fortes douleurs, un antalgique et un cicatrisant peuvent accompagner le traitement anti-infectieux pendant les quelques jours qui suivent l’intervention chirurgicale.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.