Chat empoisonné : symptômes, types d’empoisonnement, traitement

Le chat paraît être un animal agile et énergique, car il se défend très bien contre des prédateurs même les plus coriaces. Cependant, il développe un organisme plus ou moins fragile face aux éléments externes qui peuvent envahir son corps. En effet, plusieurs facteurs peuvent entraîner l’état du chat empoisonné. Cette situation peut faire basculer rapidement un animal en bonne santé dans un état particulièrement critique qui nécessite des soins urgents. Voici les différents types d’empoisonnement chez le chat, leurs symptômes respectifs et les interventions à effectuer pour vous aider à y faire face si jamais votre chat en est victime.

Intoxication alimentaire

Un chat empoisonné est victime d’une intoxication alimentaire dans la plupart des cas. Il existe des aliments qui sont sains et légers pour les êtres humains, mais qui peuvent être un poison chez les félins. Voyons à quoi consiste cette situation et comment y réagir.

Définition

Un chat empoisonné par intoxication alimentaire est sujet à une maladie qui présente des signes particuliers de malaise après une ingestion de bactéries, de produits chimiques, de virus, de toxines bactériennes ou de parasites.

Les aliments non adaptés à son régime peuvent également devenir un poison pour votre chat surtout s’ils sont consommés à grande quantité. On peut citer par exemple le chocolat, le thé ou le café, l’alcool, l’ail, l’oignon, le poireau, etc. L’ingurgitation de certaines plantes peut également empoisonner votre le chat, comme la Lys, le muguet ou le colchique.

Par ailleurs, les médicaments réservés aux êtres humains sont très toxiques pour le chat, notamment les antalgiques (aspirine, paracétamol…) et les somnifères. Évitez d’administrer des traitements médicamenteux non prescrits par un vétérinaire pour écarter tout risque d’empoisonnement.

Symptômes de  l’empoisonnement alimentaire

L’intoxication alimentaire commence généralement par des vomissements et des diarrhées chez le chat qui sont récurrents durant toute la journée. Ces manifestations sont suivies d’un étourdissement ou d’un sommeil insoutenable chez le chat empoisonné.

On peut reconnaître un chat empoisonné lorsqu’il devient peu actif et se terre dans un coin pour se reposer de façon permanente. Vous pouvez également constater une difficulté respiratoire en étant attentif à son souffle, accompagnée par une fièvre et une miction de couleur marron.

Traitements de l’intoxication alimentaire

Sachez que la prise en charge d’un chat empoisonné par un vétérinaire doit être effectuée au plus tard 24 heures après l’apparition des premiers symptômes. Sans soins après cette durée, la maladie peut laisser d’importantes séquelles, ou dans la pire des cas, tuer l’animal.

Avant l’intervention médicale, évitez de lui donner à manger. Des gestes urgents sont également à effectuer, tels que la surveillance de sa température corporelle. Si elle dépasse les 38,5°C, votre chat a de la fièvre, il faut donc faire redescendre sa température en déposant un tapis refroidissant dans son panier. Dans le cas contraire, s’il est en hypothermie (baisse anormale de température), gardez-le au chaud dans une couverture.

Empoisonnement par contact

Plusieurs éléments naturels et artificiels peuvent causer le cas du chat empoisonné. Il s’agit d’une intolérance face à des agents chimiques ou venimeux qui provoquent une maladie chez l’animal. Voyons les détails ci-après.

Définition

Le cas du chat empoisonné par contact est une réaction de l’organisme du chat suite à une interaction de son corps avec un agent toxique. Il peut être dû à des piqûres d’insectes tels que les guêpes, les frelons, mais aussi à des morsures de serpents venimeux, notamment la vipère. Elles s’avèrent fatales si elles sont nombreuses ou situées dans des endroits spécifiques du corps de l’animal tels que la bouche, la langue, le pharynx ou aux environs du cœur.

Ce type d’empoisonnement peut également être occasionné par des produits chimiques, notamment ceux présents dans les raticides et les insecticides. En effet, le chat est extrêmement sensible aux produits de déparasitage, contrairement au chien. Évitez d’utiliser des produits non prescrits qui peuvent empoisonner le chat lorsque vous désirez vous débarrasser des parasites.

Symptôme de l’empoisonnement par contact

Il n’est pas difficile de reconnaître un chat empoisonné par ces types de poisons. Vous pouvez directement constater une hypersalivation chez le chat ainsi que des mouvements rapides et continus au niveau de ses oreilles. Le chat peut également tituber, en présentant une dilatation de la pupille.

Dans les cas les plus graves, l’animal devient inconscient ou entre en convulsion en contractant ses muscles, la tête en arrière.

Traitement de l’empoisonnement par contact

Un chat empoisonné par contact nécessite urgemment l’intervention d’un vétérinaire. En attendant cela, le geste de secours approprié est d’essayer de le nettoyer avec de l’eau oxygénée (en cas de piqûre ou de morsure), puis enfermez-le dans un carton ou une cage de transport. Cela est nécessaire, car il est très difficile de manipuler un chat empoisonné.

chat empoisonné les causes

Empoisonnement endogène                   

Ce type d’intoxication est peu connu, mais elle cause beaucoup de complications au niveau de la santé du chat. Voyons en quoi consiste-t-il, comment le chat empoisonné en est victime, ainsi que les traitements indispensables.

Définition

Ce genre d’empoisonnement se définit comme une présence de poison dans le sang du chat, qui découle d’une anomalie au niveau des reins ou du foie ou du pancréas de l’animal. Un chat empoisonné par intoxication endogène souffre de complications telles que l’insuffisance rénale (provoquée par la présence d’urées dans le sang) et l’acidocétose diabétique (manque d’insuline). 

Symptôme de l’empoisonnement endogène

Les signes du chat empoisonné par intoxication endogène sont multiples. D’abord, vous sentez une mauvaise haleine, cela peut être une odeur d’urine engendrée par l’insuffisance rénale, ou une senteur de fruit pourri provoqué par le diabète.

Ensuite, le chat va progressivement manquer d’appétit jusqu’à ne plus s’alimenter, d’où son amaigrissement rapide et sa faiblesse en général. Cependant, il boit beaucoup d’eau que d’habitude sans pour autant uriner. Ces symptômes sont généralement accompagnés par des diarrhées et des vomissements.

Traitement de l’empoisonnement endogène

Emmenez le chat empoisonné immédiatement chez le vétérinaire, car ce type d’empoisonnement peut tuer l’animal en quelques jours seulement. L’insuffisance rénale et l’acidocétose diabétique constituent deux complications qui nécessitent une admission clinique urgente. Cela permet de maintenir l’animal en vie et d’effectuer les examens nécessaires en vue d’un diagnostic précis.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.