Ration ménagère du chien : définition, préparation et fréquence

Si vous désirez vous passer de la nourriture industrielle, il est parfaitement possible de préparer soi-même la ration ménagère du chien. En effet, il suffit de respecter la variété, la quantité ainsi que la fréquence des aliments pour que votre compagnon puisse jouir d’une alimentation saine et équilibrée. Cependant, choisir cette voie nécessite de la détermination et de l’organisation, car la coction des menus exige une préparation scrupuleuse et précise. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur la ration ménagère du chien, afin de vous aider à la cuisiner vous-même à la maison.            

Ration ménagère du chien : c’est quoi exactement

Avant d’enter dans les détails de la préparation, il est nécessaire de savoir à quoi consiste la ration ménagère du chien, pour que vous puissiez décider de l’adopter ou non. À savoir que ce mode d’alimentation dispose de ses propres avantages, mais aussi de ses limites. Voyons ci-après les détails.   

Définition

La ration ménagère du chien se définit comme une alimentation fait maison de l’animal, de manière exclusive. Il s’agit de cuisiner soi-même tous les repas de son animal de compagnie. Cela permet de savoir exactement quel genre d’aliment ingère votre chien, contrairement aux croquettes vendues de façon industrielle. Toutefois, il faut respecter l’équilibre et la quantité de la nourriture afin d’éviter des carences après quelques mois.

La composition de la ration ménagère du chien doit inclure des sources de protéines animales (viande et poisson), de féculents (riz, pâtes) et surtout de légumes. Cela s’accompagne par de l’huile végétale et de compléments alimentaires (vitamines) pour une ration équilibrée.   

Avantages

Les avantages de la ration ménagère du chien sont centrés sur votre faculté à contrôler la qualité de tout ce qui rentre dans la bouche de votre animal. Par exemple, l’alimentation BARF (à base de viande crue) vous permet d’optimiser l’apport en protéine, qui est utile pour renforcer son système immunitaire.

Par ailleurs, la nourriture variée est davantage appréciée par le chien plutôt que les aliments industriels (croquettes et pâté spécial), qui présentent les mêmes goûts. Vous pouvez ainsi contrôler la santé nutritionnelle de votre compagnon et éviter les risques d’obésité et de maladies liées à la digestion.           

Inconvénients

Les inconvénients de la ration ménagère du chien résident dans l’investissement, au niveau financier et personnel. En effet, la pratique de l’alimentation fait maison s’avère plus chère que l’achat de produits transformés. De plus, vous devez consacrer beaucoup plus de temps à la préparation quotidienne de la ration, afin de respecter les conditions nécessaires à l’équilibre alimentaire de l’animal. Mais avant tout cela, il est impératif d’assimiler les bonnes formules pour éviter les risques de carence sur le long terme.       

Préparation de la ration ménagère du chien

Pour préparer la ration ménagère du chien, il est nécessaire de bien choisir la qualité et la variété des ingrédients à utiliser, ainsi que le quantité et la fréquence des repas à mitonner. Voici toutes les informations dont vous avez besoin pour pouvoir cuisiner vous-même le repas de votre compagnon.  

connaitre ration ménagère du chien

Les ingrédients indispensables

L’ingrédient principal pour la ration ménagère du chien est la viande, car elle représente le meilleur apport en protéine. Vous pouvez trouver de la viande pour chien dans les boucheries spécialisées. Elle peut se consommer crue, ou légèrement cuite, en préférant les moins grasses. Toutefois, le porc et le gibier sont déconseillés, car ils peuvent entraîner des maladies.

Le poisson est également une excellente source de protéine. Vous pouvez donc l’alterner avec la viande pour varier le goût et la qualité de la nourriture. Il se cuit simplement à l’eau et se sert sans arêtes.

Les légumes demeurent incontournables, car ils apportent non seulement certaines vitamines, qui sont utiles pour le bon fonctionnement de son organisme, mais aussi des fibres, qui sont indispensables pour faciliter la digestion des aliments par le chien. Privilégiez les carottes, les courgettes, les haricots verts et la salade.

Vous devez également inclure les céréales (riz ou pâtes) qui sont des aliments riches en glucides. Elles permettent également de rassasier l’animal afin de contrôler la quantité de sa nourriture.  Toutefois, il ne faut en donner qu’une petite quantité. Le gluten pouvant donner des mots d’estomac et des allergies aux chiens.

Surtout, n’oubliez pas les lipides et les acides gras, qu’on retrouve dans l’huile végétale. Les plus utilisés sont l’huile de colza et de soja.  

Tous ces éléments naturels doivent être accompagnés par des compléments alimentaires, car il s’avère que la ration ménagère du chien n’apporte que 50 % de ses besoins. Vous pouvez ajouter par exemple de l’huile de saumons ou des suppléments en comprimés, afin de couvrir ce manque.           

Les quantités

La composition de la ration ménagère du chien est un mélange de 1/3 de protéines (viande, poisson ou œuf), de 1/3 de glucides (féculent) et de 1/3 de lipides et de vitamines (huile, légumes et complément alimentaire).

Cependant, les besoins en alimentation peuvent varier d’un chien à un autre, selon sa fonction, son âge, etc. Par exemple, la nourriture d’un chien de chasse est complètement différente de celle d’un chien âgé. Il est donc nécessaire de consulter un vétérinaire ou  un nutritionniste animal pour vous guider dans la nutrition de votre animal.       

La fréquence

La fréquence de la ration ménagère du chien dépend de ces besoins journaliers. Vous êtes donc invité à calculer sa capacité avant de cuisiner la quantité de repas nécessaire pour le chien.

Pour un chiot, il est convenable de rationner le repas en deux à trois prises quotidiennes (matin, midi et soir). Cela contribue à faciliter sa digestion ainsi qu’à lui produire un apport continu.

Par contre, vous pouvez donner la ration journalière en un repas, pour un chien adulte, mais il est également préférable de le diviser en 2 ou 3 prises pour alléger la digestion.

Pour un chien âgé ou en mauvaise santé, il est indispensable de lui faire manger la ration en petites prises intermittentes, en fonction de son appétit. Cependant, veillez à ce que la nourriture reste bien fraîche pour éviter les risques de contamination bactérienne qui peuvent aggraver sa maladie ou lui faire attraper des parasites.

Pour terminer, n’oubliez pas de laver les aliments avant de les cuisiner. Coupez-les en petits morceaux et servez le repas à une température ambiante (plus ou moins tiède).

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.