Prognathe chien : définition, caractéristiques et solutions

Le prognathisme est un défaut congénital caractéristique de la mâchoire qu’on retrouve chez le chien. Ce défaut est intentionnellement recherché chez de nombreuses races pour des raisons esthétiques. Pourtant, bien qu’il ne s’agisse pas d’un défaut létal, il présente des effets négatifs sur le bien-être et la santé du chien prognathe. Pour en savoir davantage, parlons avec plus de détails de la définition du prognathisme et du chien prognathe. Quelles en sont les caractéristiques et que peut-on faire pour y remédier ?

Prognathisme et chien prognathe : définitions

On peut définir le prognathisme comme un allongement anormal de la mâchoire supérieure ou inférieure. Usuellement, le prognathisme évoque plus un prognathisme inférieur, c’est-à-dire un allongement de la mâchoire inférieure. Les incisives inférieures sont décalées vers l’avant par rapport aux incisives supérieures lorsque les mâchoires sont fermées.

On parle de chien prognathe lorsque l’une de ses mâchoires est décalée par rapport à l’autre. Ce trait est un défaut génétique qui peut apparaître chez toutes les races de chien. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux ne plus permettre à un chien prognathe de se reproduire afin de neutraliser ce défaut une bonne fois pour toutes.

On emploie le terme « chien grignard » pour qualifier un chien présentant un prognathisme inférieur et « chien bégu » pour qualifier celui qui présente un prognathisme supérieur. Ce défaut est facilement décelable. Si vous parvenez à enfiler un doigt à travers les mâchoires du chien, cela signifie que vous avez bien affaire à un chien prognathe.

Comme le prognathisme est un défaut très courant chez le chien, on a tendance à penser que c’est tout à fait normal, voire adorable de croiser un petit chien dont les dents inférieures sont très décalées vers l’avant, dépassant parfois ses lèvres. Or, dans certains cas, ces défauts résultent de diverses sélections effectuées par des éleveurs canins. C’est ce qui fait qu’à l’heure actuelle, de nombreux Bouledogues français et anglais ne parviennent plus à faire des exercices, car leurs crânes sont tellement déformés qu’ils ne peuvent plus respirer correctement.

Si vous ne voulez pas contribuer à ce genre de sélections abusives qui ne sont pas sans conséquence sur la santé de nos amis à quatre pattes, il vaut mieux bien se renseigner sur la lignée du chien à adopter. En agissant ainsi, vous pouvez vous assurer que le chien ne descend pas d’une lignée de chiens hypertypés et éviter la dégradation de la race de chien prognathe.

Les races de chiens les plus sujets au prognathisme

Comme il s’agit d’une anomalie génétique, le prognathisme est susceptible d’apparaître chez toutes les races de chien. Toutefois, certaines races en sont plus sujettes que d’autres. C’est le cas des chiens issus de la race cocker, berger belge, berger des Pyrénées, border Collie, yorkshire, etc.

Par ailleurs, un chiot issu d’une lignée qui a déjà sorti des chiens prognathes va présenter beaucoup plus de risque de devenir un chien prognathe.  C’est pour cette raison que les éleveurs de chien ne permettent pas à un chien prognathe de se reproduire.

Conséquences du prognathisme chez le chien

prognathe chien

De nos jours, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car le prognathisme n’engendre pas réellement d’ennuis de santé chez le chien. Dans la plupart des cas, l’ennui est d’ordre esthétique. Néanmoins, à cause du prognathisme, on retrouve certains troubles chez le chien prognathe.

Par exemple, un chien prognathe a plus de risque de développer des maladies parodontales et des problèmes dentaires ainsi que des troubles digestifs. Il faut savoir que l’entretien des dents se fait naturellement chez le chien. En effet, une fois mastiqués, les aliments à la propriété abrasive s’entrechoquent avec les dents du chien, brisant ainsi la plaque dentaire qui, en durcissant, se transforme en tartre. Or, à cause des troubles de la malocclusion des dents, cet entretien naturel est très perturbé.

En outre, à cause du mauvais alignement des dents, le chien prognathe a des difficultés à mâcher convenablement. Grignard ou bégu, il a plus de risque de contracter des maladies d’origine bactérienne. Les bactéries se propagent dans le tartre, la carie, à l’intérieur d’un abcès, etc. De plus, du fait de la difficulté de la mastication, son absorption alimentaire est plus ou moins perturbée.

Lorsque ces cas se présentent, une réduction du prognathisme peut être envisagée. Toutefois, c’est rare que ce défaut représente réellement une gêne pour le chien.

À titre d’information, le prognathisme n’est pas un vice caché. Cependant, si vous vous êtes procuré un chiot prognathe auprès d’un éleveur sans le savoir, vous pouvez le retourner et demander à être remboursé, même partiellement.

Que faire en cas d’adoption de chien prognathe ?

Il n’y pas grand-chose à faire si ce n’est de l’empêcher de se reproduire afin que ce défaut ne se perpétue. Il est néanmoins conseillé de lui détartrer les dents de temps à autre, car un chien prognathe est plus sujet aux maladies parodontales. En somme, surveillez régulièrement sa santé dentaire.

Le prognathisme du chien est-il grave ?

Hormis le fait que le prognathisme favorise l’apparition de maladies parodontales, il est rare qu’il entraîne des ennuis de santé chez le chien. Toutefois, pour un chien prognathe qui présente d’autres déformations crâniennes, telles qu’un museauanormalement court, le prognathisme représente un sérieux handicap. Il peut ainsi entraîner des problèmes respiratoires.

Comment corriger le prognathisme du chien ?

Pour l’heure, il n’existe aucun moyen de corriger ce défaut de mâchoire. On peut tenter des opérations chirurgicales, mais ce n’est ni rentable ni intéressant si l’on tient compte du rapport bénéfices/risques. Ainsi, tant qu’il ne représente pas un danger pour la santé du chien, il vaut mieux ne pas toucher son prognathisme, d’autant plus qu’il s’agit d’un défaut qui n’est pas mortel pour le chien. Il n’est handicapant que lorsque le décalage entre les deux mâchoires est très important.

Quoi qu’il en soit, le chien prognathe peut suivre un traitement orthopédique visant à corriger légèrement le défaut si celui-ci est trop prononcé. Il s’agit d’un traitement qui coûte très cher alors qu’en général, le résultat peut ne pas être convaincant.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.