Vaccin lapin : pourquoi et comment ?

Certaines maladies graves comme la myxomatose et la maladie hémorragique virale peuvent provoquer des dégâts importants chez les lapins. Pour l’heure, il n’existe pas de traitement efficace contre ces maladies. La seule manière de protéger les lapins est de les faire vacciner. Parlons en détail des avantages du vaccin lapin. Pourquoi doit-on vacciner cet animal et comment le faire ?

Pourquoi vacciner un lapin ?

Le vaccin lapin est indispensable, car il permet à l’animal de lutter contre des maladies très contagieuses comme la myxomatose et la maladie hémorragique virale. Pour le moment, c’est la seule manière de protéger les lapins et les recherches de traitement efficaces continuent dans les différents laboratoires.

Se transmettant via la piqûre d’insecte, ces maladies sont d’une telle dangerosité et d’une telle contagiosité que même les animaux les plus isolés sont susceptibles d’en être affectés. Toutefois, les lapins qui sont plus susceptibles les contracter sont ceux qui vivent dans la nature ou à l’extérieur comme le lapin de garenne ou le lapin campagnard.

Comme le lapin domestique doit se faire vacciner au moins une fois par an, c’est aussi une occasion de l’emmener se faire examiner chez le vétérinaire pour un bilan de son état de santé.

Vacciner les lapins contre quelle maladie ?

La myxomatose

La myxomatose est une pathologie très contagieuse provoquée par un virus très résistant. Dès qu’un lapin en est infecté, des mesures prophylactiques comme la désinfection totale doivent être mises en place. Il existe 3 formes de myxomatoses :

  • La forme nodulaire : des nodules apparaissent sur la face de l’animal, autour de son anus et au niveau de ses organes génitaux. Plus fréquente pendant l’été durant laquelle les insectes abondent, elle se transmet par piqûres d’insectes et l’incubation dure entre une et trois semaines.
  • La forme respiratoire : elle est caractérisée par une pneumonie, une conjonctivite et des œdèmes apparaissent au niveau des paupières du lapin.
  • La forme cutanée : son autre appellation est la maladie des boutons rouges, car elle ressemble à la variole.

À défaut de traitement efficace, ce sont uniquement des traitements symptomatiques qu’on dispense aux lapins. Il est à noter que le vaccin lapin contre la myxomatose n’écarte pas forcément les risques de contracter la maladie. Cependant, les lapins vaccinés présentent moins de risque de succomber à cette maladie et les symptômes de la maladie sont plus atténués.

La maladie hémorragique du lapin

C’est un Calicivirus à ARN enveloppé qui est à l’origine de la maladie hémorragique du lapin ou VHD. On retrouve le virus dans les excrétions du lapin. Elle peut se transmettre de manière directe entre les individus, ou par contact avec l’eau, la nourriture, les objets contaminés ou par des insectes.

La durée d’incubation est de 1 à 3 jours et les symptômes sont une anorexie, une fièvre, une diarrhée, etc. L’extrême violence des symptômes fait que 100 % des cas de lapins qui en sont malades succombent en moins de 36 heures. L’avantage du vaccin lapin contre la maladie hémorragique est qu’il permet de réduire la mortalité associée à cette maladie en préparant le système immunitaire à la production d’anticorps spécifiques.

Quel vaccin pour un lapin ?

vaccin du lapin

Le Nobivac Myxo RHD est un vaccin lapin conçu en 2012. Il protège à la fois contre la myxomatose et la VHD. Avec une seule injection pour deux vaccins, il remplace progressivement les vaccins contre ces deux maladies. Désormais, les lapins reçoivent annuellement les rappels si cela se faisait tous les 6 mois dans le passé. Notons que l’immunité est effective 3 semaines après la vaccination.

Pour ce qui est des effets secondaires du vaccin lapin, certains individus peuvent en présenter des signes. Toutefois, ils s’estompent au bout de quelques jours. Cela peut être de la fièvre ou une apparition d’un œdème au niveau du point d’injection. Le lapin peut également présenter des signes de fatigue et il peut légèrement perdre l’appétit.

Quand vacciner un lapin ?

On vaccine un lapin âgé de 5 à 6 semaines à condition qu’il soit en bonne santé. Par contre, il ne faut jamais vacciner les femelles gravides, les individus ayant été opérés, les individus à faible immunité ou encore ceux qui sont sous traitement de corticoïdes.

Pour information, le moment propice pour recevoir le vaccin lapin contre la myxomatose est vers février ou mars, car c’est durant ces périodes qu’il y a le moins d’insectes piqueurs.

Qui est autorisé à vacciner un lapin ?

Ayant assez d’expérience et de savoir-faire, le vétérinaire est la seule personne autorisée à injecter le vaccin lapin. L’éleveur, le propriétaire ou encore un pharmacien n’ont pas l’autorisation de le faire.

Comment se passe la vaccination ?

Vous vous rendez à la clinique ou chez le vétérinaire avec votre animal de compagnie gentiment disposé dans une cage. Une fois arrivé à destination, il faut le sortir en évitant de le tirer par les oreilles. Il vaut mieux le manier délicatement et ne pas faire de gestes brusques, car les lapins ont des os fragiles, surtout au niveau de la colonne vertébrale. Une chute sur la table pourrait lui provoquer de sérieux dégâts. Une fois que l’animal est bien maîtrisé, le vétérinaire procède à un examen clinique afin d’établir un bilan simple de l’état de santé de l’animal. Puis, il prépare le matériel pour l’injection du vaccin lapin et procède à la vaccination.

Tarif des vaccins du lapin

Le prix d’un vaccin lapin varie selon le vétérinaire ou la clinique. Dans tous les cas, il vaut mieux prévoir environ 45 euros pour le contrôle de l’état de santé de l’animal et la vaccination.

Vaccination d’un lapin : obligatoire ?

Si vous projetez de voyager à l’étranger avec votre lapin de compagnie, vous devez présenter une carte de vaccination à jour. Toutefois, même si ce n’est pour voyager, il est recommandé de vacciner votre lapin afin qu’il puisse mieux lutter contre les maladies.

Sinon, pensez à faire vermifuger votre animal entre 1 à 3 fois dans l’année. Pour ce faire, demandez à votre vétérinaire le traitement antiparasitaire approprié.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.