Lapin Sablé des Vosges : prix de ce rongeur, santé & comportement

Race d’origine française, le lapin sablé des Vosges a été créé récemment par l’instituteur retraité, Monsieur A. Fritsch. Les premiers spécimens de cette race ont été obtenus par des croisements entre des Rex zibeline, des Angora et des Chamois de Thuringe. Ce n’est qu’au bout de 6 ans (en 1912), après un long travail de sélection que la race devint stable. Les premiers lapins sablés firent leur apparition à l’occasion d’expositions se déroulant à Barr, Strasbourg, Metz et Belfort. Ensuite, conformément au règlement, le créateur exposa ses lapins à Paris durant 3 ans. La race obtint son homologation en 1964 et son standard fut également rendu officiel et définitif.

Selon la FFC, le lapin sablé des Vosges doit idéalement peser entre 3 et 3,400 kg. En outre, il ne doit peser ni moins de 2 kg ni plus 3,400 kg. Cette race de lapin dispose d’une allure élégante. Son corps est compact et bien musclé. Sa croupe est arrondie et sa poitrine est bien pleine. Les lapines sablées peuvent éventuellement présenter un fanon.

Chez les mâles, la tête est plutôt massive tandis qu’elle reste bien fine chez les femelles. Elle est portée par un cou solide, mais peu visible. Les oreilles du lapin sablé des Vosges peuvent mesurer entre 9,5 et 12 cm de long. Elles sont épaisses et bien droites.

Cette race de lapin se pare d’une fourrure formée par des poils assez fins et de longueur régulière. Son pelage est dense et jouit d’une excellente qualité. Teinté d’un brun pâle, il est assimilable à du vison pâle également dit « palomino ». Sur le dos, la robe de ce lapin arbore une teinte sablée (brun clair assez prononcé). Celle-ci s’estompe de façon très graduelle vers le ventre où la couleur devient plus claire. Chez cette variété, l’intérieur du pelage arbore une couleur blanchâtre. Sur les extrémités comme les oreilles, la tête, la queue et les pattes, les couleurs sont plus prononcées sans pour autant laisser transparaître de réelles démarcations.

Le lapin sablé des Vosges peut être utilisé comme animal de compagnie ou d’ornement, mais il fait également un excellent lapin de consommation. En 3 à 4 mois, il peut facilement atteindre les 3 kg. C’est une variété très appréciée pour la tendreté de sa chair. Un lapin sablé des Vosges âgé de 6 mois dispose d’une viande, dont la justosité est nettement supérieure à celle de la plupart des autres races. Certains assimilent même le goût de ce lapin à celui de la viande de poulet, sans que les deux viandes soient totalement identiques. Qui plus est, le lapin sablé des Vosges présente un poids plus ou moins stable tout en étant bien en chair. En tant que lapin de consommation, il offre l’avantage d’être plus économique à élever et sa chair ne contient que peu de graisse.

Comportement & Caractère

En tant qu’animal d’ornement ou de compagnie, le lapin sablé des Vosges est très attachant. De tempérament calme, c’est un petit animal sociable et très docile. Il est également peu farouche et dynamique. Il peut servir de partenaire de jeux, à condition qu’il soit traité avec égard et manipulé avec soin. Même si ce lapin aime jouer et se dépenser, il a aussi besoin de se reposer. Mettre à sa disposition un coin tranquille où il peut se replier après des séances d’activités mouvementées est apprécié.

À l’instar de la plupart des autres races de lapin, le lapin sablé des Vosges est également prolifique. Il atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 4 à 6 mois. Néanmoins, il est conseillé d’attendre jusqu’à ses 7 ou 9 mois avant de le faire se reproduire. Cette race peut produire entre 7 à 8 lapereaux par portée. Généralement, les mères s’occupent très bien de leurs petits.

Pour que ce lapin se sente à son aise et pour qu’il puisse pleinement s’épanouir, il convient de lui fournir un habitat adapté. Pour les lapins élevés en tant qu’animaux de compagnie, offrez-leur des cages suffisamment grandes dans lesquelles vous pourrez disposer des cachettes et coins repos ainsi que des jeux et accessoires divers. Si vous en avez la possibilité, il serait également intéressant d’installer un petit enclos bien grillagé dans le jardin où le lapin pourra se défouler.

Dans le cas des lapins sablés des Vosges élevés dans les fermes (destinés à la reproduction ou à la consommation), il est d’usage de les placer dans des clapiers bien équipés ou des cages individuelles. Ces habitats devront rester bien aérés tout en étant abrités contre les intempéries et variations brusques de température.

Santé

Le lapin sablé des Vosges est une race très rustique. Il supporte assez bien le froid et s’il est élevé dans des conditions optimales, il peut vivre jusqu’à 10 ans. Ce lapin est généralement résistant, du moment que les règles d’hygiène et d’alimentation sont respectées. Une alimentation adaptée, à la fois saine et équilibrée, est notamment indispensable pour le maintien de la santé de cet animal. Il faudra évidemment lui fournir les soins préventifs habituels (vaccins).

Pour nourrir correctement votre lapin sablé des Vosges, vous devez lui fournir du foin non poussiéreux et bien odorant à volonté. Sa nourriture devra être à base de granulés, de fruits et légumes frais. Vous pouvez également lui donner un peu de verdure, mais avec parcimonie. Concernant l’eau en revanche, vous devrez lui en fournir en libre-service.

Notez que le système digestif du lapin sablé des Vosges est quelque peu sensible. Pour cette raison, si vous deviez changer ses habitudes alimentaires, vous devrez le faire de manière progressive. Cela évitera tout risque pour l’animal de développer des problèmes digestifs.

À part cela, la cage de votre lapin devra être régulièrement nettoyée. Vous devrez notamment y retirer quotidiennement les crottes et autres salissures.

Prix

En moyenne, un lapin sablé des Vosges peut être vendu aux environs de 25 €. Les prix restent évidemment variables en fonction du lieu d’achat. En revanche, il est toujours préférable d’adopter votre lapin auprès d’un éleveur professionnel ou en vous rapprochant d’une association. Outre le prix d’acquisition de votre lapin, vous devrez aussi prévoir des dépenses additionnelles qui seront relatives à l’habitat de l’animal (cage ou clapier), son alimentation et évidemment ses frais de soin.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.