Chinchilla : prix de ce rongeur, santé & comportement

Originaire de la cordillère des Andes, le chinchilla est un NAC classé dans la catégorie des rongeurs. Ce petit animal est classifié dans la famille des Chinchillidés. Dans son pays d’origine, le chinchilla vit dans des zones situées entre 800 et 6 000 mètres d’altitudes. Les fortes variations climatiques qui sévissent dans son environnement naturel expliquent l’épaisseur de sa fourrure. D’ailleurs, l’animal était auparavant très prisé pour sa chair et surtout pour son pelage qui servait principalement de matière première dans la confection d’habits destinés aux personnes de rang social élevé.

Cette chasse intempestive engagée à leur encontre a eu raison des individus qui vivaient à l’état sauvage. Actuellement, il est très rare de retrouver encore des chinchillas sauvages, ces derniers étant en voie d’extinction. Fort heureusement, des programmes de réintroduction de l’espèce ont été établis dans le but de préserver cet animal. Les espèces actuellement présentes en France proviennent de croisements entre des chinchillas sauvages, le chinchilla d’altitude dit Brevicauda et le chinchilla de plaine dit Lanigera.

Tout comme le hamster et le cochon d’Inde, le chinchilla a une carrure très ramassée. Aucune réelle démarcation n’est visible entre son tronc et sa tête. Cette dernière est triangulaire et assez massive. Elle supporte deux grandes oreilles qui sont légèrement dégarnies. Le chinchilla a des yeux globuleux qui peuvent être grise ou rouge. Ses pattes inférieures sont plus longues. Ce qui lui permet de courir et de sauter plus facilement. Ses pattes avant sont quant à elles, plus courtes. Ce qui lui permet de mieux saisir ses aliments lorsqu’il se nourrit. Son corps est prolongé par une queue, dont la longueur représente la moitié de sa taille globale (entre 15 à 20 cm). Notez que ce rongeur peut mesurer dans les 20 à 30 cm de long. Les femelles sont généralement plus grosses et lourdes que les mâles. À l’âge adulte, elles pèsent dans les 550 à 800 grammes contre 450 à 600 grammes pour les mâles.

Le chinchilla jouit d’une fourrure dense qui se distingue par son extrême douceur. À l’origine, la robe de ce rongeur était plutôt d’un gris bleuté, oscillant entre le gris clair et le gris foncé. Les poils du ventre quant à eux, sont plus clairs et peuvent même virer au blanc. Suite aux nombreuses sélections effectuées au sein des élevages, de nombreuses autres couleurs ont pu être développées chez l’animal. Si bien qu’il aujourd’hui possible de trouver des chinchillas beige, pink white, white, velvet, etc.

Comportement & Caractère

Si à l’état sauvage, le chinchilla est grégaire, en captivité, il peut parfaitement vivre seul contrairement à certains cobayes comme la gerbille ou le cochon d’Inde. En revanche, il est important que l’animal ait été habitué à la solitude dès son plus jeune âge. De la même manière, il vous est possible de mettre 2 mâles dans la même cage, à condition de les y avoir habitué très jeune. Il est préférable de ne pas placer cet animal dans la même cage qu’un autre rongeur, surtout si celui-ci est diurne. Cela pourrait perturber le sommeil du chinchilla. Ce dernier est surtout crépusculaire et nocturne. Il dort une bonne partie de la journée pour ne se réveiller qu’en fin d’après-midi. Le chinchilla n’est actif qu’au crépuscule et la nuit.

Pour son bien-être et sa santé en général, il est important de ne pas déranger cet animal lorsqu’il dort en journée. Néanmoins, il faut savoir que ce petit rongeur peut aussi s’adapter progressivement à un mode de vie diurne.

De manière générale, le chinchilla est un animal indépendant, mais c’est surtout vrai pour les femelles tandis que les mâles feront preuve de plus d’affection.

Bien que curieux, ce petit animal reste assez craintif. Il est nécessaire de bien l’apprivoiser si vous désirez le caresser ou le manipuler. Notez que le temps d’adaptation de ce rongeur peut être assez long, vous devrez donc être très patient. Il a également besoin d’être traité avec douceur et délicatesse. C’est d’ailleurs pour cette raison que cet animal n’est pas conseillé pour les enfants de moins de 14 ans.

Santé

Le chinchilla n’est pas un rongeur particulièrement fragile. Son espérance de vie est estimée entre 15 et 20 ans. Si l’animal bénéficie d’une alimentation saine et équilibrée ainsi que d’une bonne hygiène de vie, il ne tombera pas malade facilement.

Il faut savoir que cette boule de poil a 20 dents qui poussent continuellement. Il est important de s’assurer que celles-ci ne poussent pas de travers, car cela pourrait engendrer une malocution dentaire chez l’animal. À ce moment, le chinchilla cessera de se nourrir correctement, ce qui va engendrer un amaigrissement et un affaiblissement général le rendant sensible à d’autres pathologies éventuelles.

Notez également que ce rongeur est particulièrement sensible aux changements alimentaires. Il peut également être sujet à la constipation. C’est pourquoi il est recommandé de lui faire suivre un régime alimentaire particulièrement riche en fibres. Et comme il s’agit d’un rongeur strictement herbivore, son alimentation doit être à base de foins. Vous pouvez aussi lui donner des granulés spécialement conçus pour les chinchillas. En revanche, vous devrez veiller à ne lui en donner qu’en petite quantité (1 c à s/j). Notez aussi que le chinchilla tolère très mal les légumes et les fruits frais, ces derniers peuvent engendrer de graves diarrhées chez l’animal. D’autre part, il est recommandé de sortir l’animal de sa cage quotidiennement pendant 30 minutes afin de favoriser son transit digestif.

Certains individus peuvent présenter le fur chewing. Il s’agit d’un problème comportemental qui incite l’animal à mâchonner ses poils. Ce qui peut occasionner une occlusion intestinale dans le cas où le rongeur avale ses poils. À part cela, le chinchilla peut aussi souffrir de pathologies d’origines bactériennes (pseudotuberculose, listériose, salmonellose) ou d’affections cutanées provenant de la teigne.

Prix

Sur le marché, le prix d’un chinchilla peut considérablement varier. Il vous est possible d’en trouver pour seulement 30 €. Mais à ce prix, il est possible que vous ayez affaire à un rongeur déjà vieux, malade ou ayant été obtenu à partir de croisements illicites. Normalement, le prix d’acquisition d’un chinchilla oscille entre 100 et 200 €. Les spécimens les plus intéressants comme le chinchilla angora peuvent valoir dans les 300 €. Quoi qu’il en soit, le mieux serait de toujours vous rapprocher d’un éleveur si vous désirez avoir un animal de bonne qualité à un prix correct.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.