Lapereaux : sevrage, élevage et sélection

Votre lapine a passé l’étape de la gestation avec brio. Durant l’allaitement, elle s’est également avérée être une excellente mère. La période d’allaitement va bientôt toucher à sa fin, il faudra passer à l’étape du sevrage des lapereaux. Comment mener à bien cette prochaine étape ? Pour le savoir, détaillons dans cet article comment se déroule son sevrage ? Comment élève-t-on le lapereau  et comment sélectionner les meilleurs lapins ?

Sevrage des lapereaux : comment se déroule-t-il ?

Vous êtes ravi de constater à quel point la croissance de vos lapereaux est rapide. D’autant plus que votre lapine montre toutes les qualités d’une bonne mère. Les lapereaux s’aventurent enfin hors de l’amas de poils qui leur servent de nid douillet. Ils commencent timidement à explorer les alentours et reviennent de temps en temps pour se ravitailler en lait. Pour information, les lapereaux tètent jusqu’à 2 mois.

Cependant, au bout de 3 ou 4 semaines, le lait maternel peut être petit à petit remplacé par une alimentation à base de granulés spécialement conçus pour les lapereaux mélangés à de la luzerne et du foin d’excellente qualité. Compte tenu de la fragilité de l’appareil gastro-entérique des lapereaux et de sa sensibilité aux infections bactériennes, vous devez faire très attention à la consistance de la nourriture que vous donnez aux petits. En effet, une alimentation inappropriée risque d’engendrer des problèmes intestinaux pouvant leur être fatals.

Au bout de 2 mois, les lapereaux peuvent commencer à manger de minuscules copeaux de fruits et légumes. La quantité peut être augmentée progressivement en fonction de l’adaptation des petits.

Élevage de lapereaux

Pour bien élever vos lapereaux, vous devez connaître ces quelques points qui font partie de leur quotidien.

élevage lapereaux

Une compétition au sein de la portée

Les lapereaux sont constamment en compétition pour avoir une meilleure place dans la portée ainsi qu’un meilleur accès à la tétée. De ce fait, les poids des lapereaux peuvent être très différents même s’ils appartiennent à une même portée. Souvent, les plus gros sont ceux qui sont situés au centre du nid. Ils jouissent d’un confort thermique plus important si bien qu’ils ont un taux de survie beaucoup plus élevé.

Comme les lapereaux changent d’une tétine à l’autre toutes les 20 secondes, on peut en conclure qu’il ne s’agit pas d’une question d’octroi de tétine. Rappelons que les tétines d’une femelle peuvent être au nombre de 8, 10 ou 12 selon les lignées. Cette compétition pour l’accès à la tétée est étroitement liée au fait que les lapereaux au sein d’une même portée ont des poids très différents.

Selon les spécialistes, 14 % des lapereaux ne parviennent pas à accéder à la première tétée qui leur fournit le colostrum, un élément indispensable jouant le rôle de vecteur d’immunité.

En somme, il faut prendre en compte l’homogénéité des poids de portée si l’on veut avoir des lapereaux plus robustes.

Prévoir à l’avance le logement lapereaux

Au bout de 6 à 8 semaines, les lapereaux sont complètement sevrés. La mère peut enfin être retirée. Pour les lapereaux, vous pouvez les laisser ensemble jusqu’à leur 3e mois. Aussitôt qu’ils ont atteint cet âge, préparez une cage destinée à accueillir les mâles et séparez-les des femelles.

En cuniculture, vous devez vous préparer aux éventuelles surprises que l’on peut rencontrer. Il faut bien gérer, car la prolificité des lapins est très élevée, si bien qu’en très peu de temps, vous pourrez avoir un grand nombre de lapins. Prévoyez d’ores et déjà assez de place pour accueillir toute cette horde de lapins. Si l’espace disponible est très restreint, alors votre élevage risque d’être perturbé par des pathologies d’origines parasitaires ou bactériennes.

Élevage de lapereaux : un investissement à prévoir

Le montant du budget à consacrer pour un élevage de lapereaux n’est pas le même que celui que l’on attribue à un lapin de compagnie. Si vous projetez d’élever des lapins, il vous faut compter les choses suivantes parmi les investissements indispensables :

  • Plusieurs cages et nids pour les lapereaux,
  • Abreuvoirs, mangeoires, biberons, etc.,
  • Matériels utiles au nettoyage et à l’entretien de l’habitat,
  • Nourriture
  • Intervention du vétérinaire, vaccinations et autres soins indispensables
  • Stérilisations et castrations.

Sélection des lapereaux

Le choix du cuniculteur

Un bon cuniculteur effectue toujours une sélection afin de garder les performances et les bons attraits de ses lapins. Pour cela, il sélectionne les plus beaux spécimens afin d’en faire des reproducteurs. Les lapins remplissant les critères requis selon une race donnée peuvent faire l’objet d’une sélection pour divers concours et expositions. C’est très courant dans le domaine de l’élevage de lapin. Quant aux spécimens qui sont trop différents des autres, ils sont écartés pour faire office de lapins de compagnie.

Par ailleurs, il est fondamental d’écarter tout risque de consanguinité, car elle peut donner naissance à des lapereaux difformes ou encore faire baisser les performances de reproduction des lapins. Aussi, il est recommandé de faire régulièrement un renouvellement de reproducteurs ou reproductrices. Pour cela, prévoyez un petit espace pour isoler le nouveau reproducteur.

L’identification des lapins

L’identification est obligatoire chez les lapins. Vous devez disposer d’un cahier de saillies comportant l’identité du mâle reproducteur, la date à laquelle la reproduction a eu lieu ainsi que le nombre de lapereaux nés ou morts à la mise bas. Ce cahier doit être tenu parfaitement à jour.

Pour ce qui est de l’identification des lapereaux, on les marque à l’aide d’un tatouage au niveau de l’oreille. Cette opération est réalisée sur des lapereaux âgés de 2 mois. Si vous voulez avoir les cartons d’identification utiles pour vos lapins, prenez contact avec la Fédération française de cuniculture. Sur chaque carton, il est inscrit un numéro unique que l’on peut décomposer de la manière suivante :

  • le tatouage à l’oreille gauche : les deux premiers chiffres indiquent le numéro du mois de naissance suivi de la lettre « F » pour France. Le dernier chiffre indique l’année. Par exemple, un lapin tatoué 03F9 est un lapin né en France en mars 2019.
  • Le tatouage à l’oreille droite : il s’agit du numéro d’ordre du certificat d’identification du lapin.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.