Chat qui s’arrache les poils : pourquoi et comment l’éviter ?

Votre chat se gratte continuellement et perd ses poils ? Ou bien, il a tendance à se lécher et subit la même conséquence ? Si c’est le cas, vous devez agir immédiatement, car cela risque de s’empirer. Cette maladie s’appelle techniquement une alopécie. Elle se définit comme une chute partielle ou totale des poils de chat de manière temporaire. En effet, votre animal peut manifester ce genre de comportement à cause de plusieurs raisons. Mais dans tous les cas, il est certain de subir un mal-être lorsqu’il fait l’objet de ce phénomène. Cependant, il est assez difficile de détecter les causes exactes de cette pathologie surtout quand il est d’ordre comportemental. De ce fait, n’hésitez pas à confier votre chat à un vétérinaire pour ne pas se tromper sur le diagnostic. Toutefois, nous allons essayer de vous guider afin de détecter les causes du comportement du chat qui s’arrache les poils pour que vous puissiez agir en conséquence.

Pourquoi le chat s’arrache les poils ?

Les raisons pour lesquelles on perçoit un comportement de chat qui s’arrache les poils sont classifiées en deux principales causes, les causes biologiques et les causes comportementales. Toutefois, quelle que soit la raison de la maladie, une consultation chez un spécialiste est indispensable pour avoir le cœur net sur la santé de votre chat.  Découvrez ci-après les détails des raisons possibles de l’alopécie.

Les causes biologiques

Les causes biologiques du comportement du chat qui s’arrache les poils sont multiples, mais dans la plupart des cas, votre chat peut souffrir de la présence de parasites. Les plus fréquents sont les puces, la gale ou la teigne. Il est à noter que cette dernière provoque la chute des poils sans que l’animal se gratte ni se lèche.

Les pertes de poils peuvent également être causées par des maladies endocriniennes telles que l’hypothyroïdie, le diabète sucré, ou le syndrome de Cushing. Cependant, ce sont des cas statistiquement rares, mais il est nécessaire d’effectuer un prélèvement sanguin pour les détecter.

Par ailleurs, votre chat peut être sujet à une allergie intense qui provoque des démangeaisons, alors il se gratte. Étant donné qu’il est naturellement hypersensible, les réactions allergiques peuvent se déclencher à cause d’une simple piqûre de puce. Notez qu’il n’est pas nécessaire de chercher le parasite pour en déduire une allergie de ce genre, car il est possible qu’il ne soit plus visible quand les démangeaisons commencent à être incessantes. En outre, le mal-être peut également venir d’une allergie alimentaire ou environnementale.

Une autre cause possible, votre chat qui s’arrache les poils est atteint d’une forme de maladie rare. Ce cas est souvent lié à une perte intensive de poil en une courte durée. Dans ce cas, seule la biopsie peut établir un diagnostic fiable.

Les causes liées au comportement

Cette situation nécessite un long travail de diagnostic. En effet, quand le vétérinaire a exclu toutes les causes biologiques après les examens effectués sur l’animal, il va commencer à s’intéresser aux comportements du chat qui s’arrache les poils. Cependant, dans le cas où les examens biologiques ont fait apparaître un résultat, le diagnostic est donc une certitude et le traitement qui s’en suit s’avère efficace. Par contre, dans le cas contraire, un examen psychosomatique s’impose. Cette analyse est souvent fondée par diverses hypothèses liées à l’état psychologique de l’animal. De ce fait, les soins impliquent un long processus thérapeutique. Néanmoins, dans le cas ou une cause biologique existante n’a pas été détectée, le traitement psychologique est voué à l’échec.

En général, le chat est le genre d’animal qui est naturellement programmé à être impulsif et réactif face à un danger. De ce fait, il peut facilement céder au stress. Cependant, les félins sont habitués à vivre avec de petits rituels au quotidien, le toilettage par léchage en fait partie. À cause du stress, il peut se nettoyer d’une façon démesurée et entraîne lui-même la chute de ses poils (alopécie de léchage). Ces comportements sont souvent assimilés au Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC) chez l’homme, car c’est un moyen pour le chat qui s’arrache les poils d’exprimer son anxiété.

Comment soigner le chat qui s’arrache les poils ?

comportement du chat qui s'arrache les poils

Nous avons vu que seule l’intervention d’un vétérinaire peut garantir la guérison de votre chat qui s’arrache les poils dans le cas où il perd ces poils. Il est nécessaire de l’y emmener immédiatement dès que vous constatez des poils de votre chat qui sont éparpillés chez vous. Néanmoins, vous pouvez aider le spécialiste à diagnostiquer la maladie en prenant en compte les gestes ci-après.

Identifiez les possibles causes d’une allergie

Un chat développe un caractère très sensitif, tout comme les êtres humains. De ce fait, certains éléments de son environnement peuvent déclencher une allergie. Elle peut venir d’un produit cosmétique que nous utilisons tous les jours, notamment les aérosols (parfums, déodorants…), mais aussi tout ce qui peut altérer l’environnement dans votre foyer tel que les fumées de cigarettes ou tout produit odorant. Cela peut également venir des acariens de poussière ou des moisissures. Par conséquent, ces substances se font attirer par sa fourrure et lui causent des démangeaisons. De ce fait, le chat qui s’arrache les poils adopte ce comportement pour se soulager.

Identifiez les parasites

Vous pouvez également inspecter le pelage de votre chat dans le cas où il héberge un des parasites cités un peu plus haut. Voici quelques moyens pour l’identifier :

Pour les puces, il existe un peigne spécifique en vente dans les boutiques animalières. Brossez sa fourrure avec celui-ci pour faire surgir les insectes.

Pour la gale, elle peut être corporelle ou auriculaire. Dans tous les cas, elle est sous forme de lésions cutanées ou de boutons. Ces marques se trouvent fréquemment au niveau de ses oreilles, mais elles peuvent également être présentes dans tous les endroits de son corps.

Pour la teigne, qui est due à un champignon, elle peut se manifester par diverses formes. La teigne auriculaire est le plus fréquent. Par contre, la teigne corporelle est la plus impressionnante. Elles sont souvent identifiables grâce à des dépilations de moins de 10 cm de diamètre.

Identifiez le stress

Un chat stressé est facilement détectable grâce à sa façon excessive de se lécher et de se gratter. Dans ces cas, ces gestes ont pour rôle de libérer des endorphines. Cette substance procure une sensation d’apaisement chez l’animal. Ces comportements démesurés peuvent venir d’un événement inhabituel tel que le déménagement, l’arrivée d’un autre animal ou d’un autre occupant dans la maison, etc.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.