Furet sauvage et furet domestique : comment les adopter ?

Le furet est souvent assimilé à un animal sauvage. Pourtant, il est tout à fait possible d’en adopter. De plus, vous n’avez nul besoin d’autorisation spécifique pour en garder un chez vous. Contrairement à ce que l’on peut croire, le furet est docile. Placé au même rang que les chats et les chiens, ce petit mammifère intègre actuellement de nombreux foyers. Aux États-Unis, on retrouve plusieurs millions de furets domestiques. Vous souhaitez en adopter un ? Voici quelques points à savoir concernant l’adopter d’un furet.

Le furet, un animal de compagnie comme les autres

Le furet est comme une sorte de putois sauvage, à la seule différence qu’il est plus docile et peut donc être domestiqué. L’adoption de ce petit mammifère s’est démocratisée aux États-Unis et se fait de plus en plus en France. Le Canada, la Nouvelle-Zélande et la Grande-Bretagne figurent aussi parmi les pays où l’on retrouve le plus de furets domestiqués dans le monde. Afin de prendre soin de ce petit animal de compagnie, vous devez aménager une structure de captivité qui lui est propre.

Le furet domestiqué a tendance à adopter les mêmes comportements qu’un chat. Il aime jouer et réclame beaucoup d’attention. Bien que vous ayez aménagé une case spécialement pour votre nouvel animal de compagnie, sachez que celui-ci a besoin de sortir et d’explorer tout ce qui l’entoure. À force de le garder en captivité, vous risquez de le rendre plus agressif. Le furet est loin de ressembler à un rongeur en cage ou à un poisson rouge. En revanche, veillez à garder un œil sur lui le temps qu’il joue car il risque de causer quelques dégâts en raison de son caractère actif.

En somme, on peut dire que le furet n’est pas tout à fait comme un chat ou un chien. Vous devez vous adapter à son comportement actif pour qu’il puisse s’épanouir convenablement au sein de votre foyer, alors qu’un chien ou un chat serait plus facile à contenir.

L’hyperactivité du furet

Le furet n’arrête pas de cavaler. Il aime explorer les moindres recoins. La chasse et les petites bagarres figurent aussi parmi ses occupations. Comme vous pouvez vous y attendre, il adore mordiller. De ce fait, ne pensez pas à offrir un furet à un enfant car ce dernier risque d’être effrayé par ce petit mammifère. D’autant plus que la première fois que ce dernier intègre votre domicile, le changement d’environnement peut le perturber. Au cours des premières semaines, les mordillements sont fréquents, mais pas douloureux. Au fil des semaines d’éducation, votre nouvel animal de compagnie s’habituera petit à petit.

La prise en main d’un furet n’est pas la même qu’avec un chat ou un chien. Actif et espiègle, cet animal nécessite une attention particulière, en particulier si vous avez des enfants. Ces derniers peuvent avoir des gestes brusques poussant le furet à se défendre en mordant.

Un animal de compagnie affectueux

furet domestique

Bien qu’il paraisse légèrement agressif, le furet a tout d’un merveilleux animal de compagnie. Il sait faire preuve de tendresse envers son maître. D’ailleurs, il se sent particulièrement triste lorsque ce dernier l’abandonne le temps de quelques heures. Il fait preuve d’une curiosité exemplaire. Tout ce qui l’entoure le fascine, d’où son besoin d’explorer. Bien sûr, vous aurez besoin de l’encadrer rigoureusement au cours de la première année.

Comme pour tout autre animal de compagnie, le furet a besoin d’un espace qui lui est propre. Si vous avez d’autres animaux domestiques chez vous, veillez à bien les séparer au risque de les voir se chamailler et se blesser. Aménagez un coin spécial pour installer votre furet et achetez-lui ses propres jouets. Votre compagnon a aussi besoin d’une petite cachette pour ses petits jeux d’espièglerie.

Comment choisir son furet ?

Lorsque vous choisissez un furet, focalisez-vous principalement sur son comportement. S’il fait preuve d’une grande vivacité, cela signifie qu’il est en bonne santé. Sa curiosité signifie également qu’il est au top de sa capacité physique. Préférez un animal au poil doux et brillant qui reflète également son état de santé. La couleur de la robe peut aussi jouer dans le choix d’un furet. Son pelage peut aller du noir au blanc, en passant par le gris et le brun. Il s’éclaircit au fil de l’âge. On note également une robe plus foncée en été.

Étant donné qu’il s’agit d’un mammifère, la question du sexe se pose également en choisissant un furet. Les caractères sont pratiquement les mêmes chez un mâle et une femelle. Cependant, la taille et le poids changent selon le genre. Le mâle est deux fois plus gros que la femelle. Il fait 56 cm de longueur et pèse jusqu’à 2 kg. Sa tête est plus large. Afin d’anticiper les problèmes d’odeur et d’agressivité, faites-le castrer.

La femelle est nettement plus petite que le mâle, à raison de 45 cm de longueur pour 0,8 kg. Si vous ne souhaitez pas qu’elle se reproduise, la stérilisation s’impose. Malgré cette différence de poids, il arrive qu’un furet, quel que soit son sexe, soit plus gros que d’autres. Son poids nettement imposant est justifié par le changement de saisons. En effet, le mammifère a tendance à stocker des réserves de graisses en hiver. Il s’agit d’un instinct de survie valable pour tous les animaux sauvages, le furet y compris. Au début du printemps, l’animal retrouve peu à peu sa taille normale.

Les points à retenir avant d’adopter votre furet

Le furet est un cousin du putois. De ce fait, il peut dégager une odeur nauséabonde tout comme cet animal sauvage. Si vous avez du mal à supporter cette odeur musquée, ne vous lancez pas dans l’adoption d’un furet.

En achetant un furet, vous devez également vous préparer aux éventuelles morsures. À l’origine, le furet est un animal sauvage. Malgré son caractère affectueux, il peut devenir agressif lorsqu’il se sent menacé ou lorsqu’il intègre un nouvel environnement. Son instinct de chasseur le pousse souvent à mordre quand il se sent en danger ou quand il joue avec son maître. Bien entendu, les mordillements sont des gestes communs aux autres animaux de compagnie comme les chats et les chiens. Toutefois, ne laissez jamais vos enfants de moins de 10 ans seuls avec votre nouveau furet.

Le furet est un animal sociable. La compagnie d’autres animaux ne constitue pas un réel problème pour lui. Il s’adapte bien aux chats et aux chiens ainsi qu’aux oiseaux. En revanche, n’adoptez pas de furet si vous élevez des rongeurs chez vous, car ces petits animaux sont susceptibles de réveiller son instinct de chasseur.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.