Chien mort : les démarches à connaître

Pour les amoureux des chiens, la disparition de leurs fidèles compagnons représente un passage douloureux dans leurs vies. Si vous êtes concerné, il est très compréhensible que vous éprouviez un lourd chagrin, car vous avez perdu un être très cher qui a partagé votre quotidien depuis un certain temps. Malgré l’intensité de la douleur, vous devez cependant envisager de suivre les procédures administratives qui sont obligatoires par rapport à la disparition de votre chien. Dans un premier temps, vous êtes appelé à déclarer le chien mort, ensuite vous pouvez décider de ce que vous voulez faire de sa dépouille. Toutefois, ces activités dépendent de plusieurs critères, mais elles doivent surtout respecter ce que dit la loi. Découvrez ci-après les détails des procédures liées au décès d’un chien.

Les obligations administratives

Quand un chien déclaré légalement décède, cela exige des démarches administratives similaires à un décès d’être humain. Il est nécessaire de signaler le chien mort auprès de l’autorité compétente pour être officialisé. Voici les deux situations existantes et les démarches impliquées par rapport à la disparition d’un chien.

Pour un chien inscrit au LOF

Le LOF (Livre Français des Origines), est réservé aux chiens de race dont leurs arbres généalogiques sont bien définis. De ce fait, un chien LOF détient un certificat de naissance sur lequel sont inscrits ses ancêtres. Pour déclarer le chien mort, vous n’avez qu’à transmettre le volet détachable de son certificat d’identification auprès de la Société centrale canine.

Pour un chien non LOF

Si votre chien n’est pas inscrit au LOF, il vous suffit d’envoyer une lettre déclarant le chien mort auprès de la société en y mentionnant le numéro d’identification de l’animal, sa date de décès, sa race et son sexe.

La gestion de la dépouille du chien mort

s'occuper d'un chien mort

Il existe plusieurs façons de rendre hommage à votre chien par rapport à la gestion de sa dépouille. Cependant, votre choix sera en fonction de plusieurs éléments à considérer, tels que le poids de l’animal, votre budget, etc. De plus, l’activité doit être effectuée dans le respect des règlements en vigueur. Voici les différentes manières de gérer la dépouille de votre chien.

L’enterrement

Vous pouvez choisir d’enterrer dans votre jardin le chien mort, cela vous permet de l’inhumer en toute intimité et de le garder tout près de vous pour vous aider à surmonter le deuil. De plus, aucuns frais ne sont impliqués pour ce genre d’activité. Cependant, il existe des conditions à respecter pour que l’enterrement du chien dans votre propriété soit légal. D’abord, votre animal doit peser 40 kilos maximum pour que vous soyez autorisé à l’inhumer chez vous. Ensuite, le terrain doit vous appartenir officiellement et la fosse doit être au minimum à une distance de 35 mètres d’une habitation ou d’un point d’eau. Pour sécuriser le cadavre, sa tombe doit être profonde de 1,30 mètre. Par ailleurs, évitez d’emballer son corps dans un contenant en plastique, préférez plutôt un drap et utilisez de la chaux vive pour écarter la contamination causée par la décomposition de ses restes. En cas de doute, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie sur les réglementations en vigueur, car elles peuvent varier, selon la commune.

Cependant, vous pouvez également choisir d’enterrer votre chien dans un cimetière animalier, si la distance qui le sépare de votre résidence vous semble raisonnable. En effet, ce genre d’endroit est assez rare en France. Pour savoir s’il en existe dans les environs, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie ou d’un vétérinaire à proximité. Toutefois, l’enterrement dans cet endroit spécifique s’avère assez coûteux. Ainsi, en plus des frais généraux comme l’achat d’une concession, le prix de l’enfouissement… le tarif va dépendre de plusieurs critères tels que le type de caveau (terre ou béton), l’utilisation d’un cercueil, la mise en place d’une pierre tombale, etc. Le montant total d’un enterrement de chien dans un cimetière animalier peut atteindre les 1 000 euros dans le cas où vous désirez jouir de tous les services supplémentaires.

L’équarrissage

Cette activité est obligatoire si votre chien pèse plus de 40 kilos. Elle consiste à laisser la dépouille du chien mort dans les mains des professionnels pour qu’ils s’en occupent en respectant l’hygiène requise pour la manipulation des animaux décédés. Pour trouver l’entreprise qui va prendre en charge l’animal, vous pouvez vous renseigner auprès de votre vétérinaire ou de la mairie. Une simple recherche sur Internet peut également suffire. Le prix de la prestation est d’environ 100 euros. En choisissant cette solution, il n’existera pas une tombe sur laquelle vous pouvez vous recueillir. Cependant, pour surmonter la douleur de votre deuil, il existe des cimetières virtuels dans lesquels vous pouvez inscrire le décès de votre compagnon.

Incinération

Cette solution est tarifée en fonction du poids du chien mort et des modalités que vous allez choisir pour faire votre adieu à votre compagnon. En effet, vous pouvez opter pour l’incinération individuelle. Cette option vous donne l’occasion d’assister à la crémation de votre chien après une cérémonie en son honneur. De plus, vous pouvez récupérer les cendres dans une urne spécifique que vous avez acquise au préalable. Le coût de la prestation varie entre 75 et 200 euros en tenant compte du poids de l’animal.

Par contre, vous pouvez également choisir l’incinération collective. Cela se traduit par la crémation de votre chien avec d’autres animaux décédés. Dans ce cas, il n’y aura ni cérémonie spéciale ni intimité. De plus, vous ne pouvez pas assister à l’incinération et récupérer les restes de votre animal. Cependant, la prestation est moins coûteuse, car elle varie entre 40 et 100 euros.

Naturalisation

Cette solution consiste à confier votre chien mort à un taxidermiste afin de le conserver de façon permanente. Sa dépouille sera traitée pour que vous puissiez le préserver chez vous aussi longtemps que vous le désirerez. La naturalisation peut être assez onéreuse, car son coût est évalué à plus de 600 euros. Cependant, les propriétaires de chien qui ont choisi cette solution témoignent de la difficulté du deuil à cause de la présence du corps empaillé dans leurs maisons. Vous devez donc bien réfléchir avant de choisir cette voie.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *