Fièvre chien : description, symptômes et traitements

La fièvre est l’un des signes les plus courants de maladie les mammifères. Elle se manifeste par une élévation anormale de la température corporelle d’un sujet. Elle peut toucher aussi bien l’homme que l’animal. Grâce au progrès de la médecine, il est désormais facile de la déceler ainsi que de la faire baisser et d’en connaître les causes exactes. Toutefois, ce n’est pas parce que la fièvre est facile à traiter que l’on peut se permettre de faire preuve de négligence quand elle survient, surtout chez les animaux. Afin de vous aider à savoir si votre chien a de la fièvre, vous verrez dans cet article la description et les symptômes de la fièvre chien ainsi que les traitements adéquats pour en venir à bout.

La fièvre chien : description ?

Dans le jargon de la médecine animal, c’est le terme pyrexie qui est employé pour évoquer la fièvre chien. On dit qu’un sujet, y compris un chien, a de la fièvre lorsque la température de son corps est anormalement élevée. Chez le chien en bon état de santé, la température corporelle peut varier entre 37,5°C et 39,2°C.

Comment détecter une fièvre chez un chien ?

La meilleure manière de savoir si votre chien est fiévreux est de prélever sa température de façon régulière. Il ne faut pas attendre qu’il présente des signes évidents de maladies pour le faire. Dans tous les cas, dès que vous repérez des signes indiquant que votre chien est malade, prenez immédiatement sa température. Cela vous permet par la suite de prendre les dispositions adéquates.

Sachez que si votre chien n’a pas de fièvre, sa température devrait se situer entre 37,5°C et 39,2°C. Au-delà de 39,2°C, votre chien est fiévreux. Lorsqu’il y a suspicion de présence de fièvre chien, il ne faut pas se contenter d’une seule prise de température par jours. En effet, si vous avez pris la température de votre chien à midi et que vous avez obtenu une valeur normale, rien n’indique qu’elle restera normale pour le reste de la journée. Une seule prise de température donnant une valeur normale ne suffit pas à exclure l’apparition d’une fièvre chien dans les heures qui suivent. Si vous ne parvenez pas à gérer convenablement la situation, appelez un vétérinaire afin qu’il consulte votre chien.

Que faire s’il n’y a pas de thermomètre ?

À défaut de thermomètre pour connaître s’il y a fièvre chien, vous pouvez diagnostiquer un éventuel état fiévreux de votre chien grâce au toucher, quoique ce ne soit pas une option à privilégier. En effet, si vous ne savez pas vous y prendre comme il se doit, vous risquez de fausser le diagnostic. Il vaut mieux réserver cette méthode pour les urgences ou pour un vétérinaire ayant de l’expérience.

Toutefois, vous pouvez vous fier à certains indicateurs pour avoir un diagnostic plus plausible au toucher : une truffe sèche avec de l’écoulement nasal, des ganglions qui gonflent sous l’aine et les aisselles, des gencives d’une couleur rougeâtre et gonflante, l’arrière des oreilles brûlant, des pattes brûlantes et présentant parfois de l’humidité.

traiter fièvre chien

Les symptômes de la fièvre chez un chien

Chez un chien, les symptômes de la fièvre sont nombreux. Il y a les tremblements canins, une accélération du rythme cardiaque et de la respiration, une perte d’appétit et un état de choc très évident. À cela s’ajoute une déshydratation entraînant  une baisse de la production d’urine ainsi qu’un état de faiblesse générale.

Les causes de la fièvre chez le chien

Il est assez difficile pour une personne sans expérience en médecine animale de déterminer les causes exactes de la fièvre chien. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux laisser au vétérinaire le soin de les déterminer. Dans tous les cas, si vous prélevez une température au-dessus de la normale, et ce, à raison de 4 fois durant une période de 14 jours, consultez un vétérinaire. La plupart du temps, la fièvre n’est qu’une réaction passagère pour entraver la propagation des agents pathogènes dans le corps du chien. Elle peut lui être bénéfique et est une réaction normale e l’organisme de l’animal. C’est seulement lorsqu’elle s’étend sur une longue période en atteignant des températures trop élevées qu’elle est dangereuse pour votre animal de compagnie.

Les traitements de la fièvre chez le chien

Le traitement de la fièvre chien diffère en fonction du type d’infection (virale, bactérienne, parasitaire, etc.). Pour garantir son efficacité, le vétérinaire doit faire un bon diagnostic. Pour cela, il doit s’appuyer sur les informations détaillées que vous fournissez. Qu’est-ce que votre chien a ingéré dernièrement ? A-t-il été exposé à des agents infectieux ? Etc. Ces informations sont ensuite appuyées par un examen minutieux du corps de l’animal. C’est seulement après ces démarches que le vétérinaire pourra proposer le traitement adéquat. Il peut être requis dans certains cas de procéder à des analyses de sang et d’urine, voire des radiographies pour déceler d’éventuelles traces de tumeurs ou d’abcès dans certaines régions du corps du chien.

Dans tous les cas, le chien doit se reposer afin qu’il puisse recouvrer assez d’énergie pour empêcher les symptômes de s’aggraver. Un traitement à base d’antibiotique est souvent prescrit par les vétérinaires pour en venir à bout des fièvres les plus sévères. Dans la majorité des cas, l’amélioration de l’état général du chien survient dans les quelques heures à quelques jours qui suivent l’application du traitement.

Les gestes à adopter en cas de fièvre chez le chien ?

La fièvre chien est un mécanisme de défense déclenché par l’organisme pour freiner la propagation des virus et des bactéries dans le corps d’un chien. Il vaut mieux ne pas la faire baisser si ce n’est pas le vétérinaire qui vous l’a recommandé. Cependant, vous pouvez prendre certaines mesures afin que la fièvre ne soit pas trop difficile à vivre pour votre chien. Vous pouvez prendre une serviette humide et poser votre chien dessus, mettre à sa disposition de l’eau tempérée, utiliser un tapis qui rafraîchit, laisser le chien accéder aux endroits frais et ombreux de votre habitation. Il est également conseillé de ne pas perturber le chien avant la consultation chez le vétérinaire. Ainsi, vous éviterez de déclencher un stress chez le chien, qui est susceptible d’aggraver le cas de fièvre.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.