Lipome chien : symptômes, causes, traitements

Les animaux âgés sont susceptibles de contracter différents types de maladies. Cela est dû au fait que leurs organismes peuvent s’user avec le temps. Leurs systèmes immunitaires deviennent de plus en plus fragiles, d’où l’apparition de plusieurs pathologies, telles que les lipomes. Pour un canidé, cette vieillesse dépend généralement de sa taille. Les petits gabarits sont considérés comme âgés à partir de 10 ans, tandis que les grandes carrures le sont dès l’âge de 7 ans. C’est lors de cette période que commence l’apparition du lipome chien. Découvrez dans cet article à quoi consiste cette maladie et comment la traiter.        

Lipome chez le chien : c’est quoi exactement ?

L’existence du lipome chien semble anodine. Bien qu’il ne soit pas fatal, il peut être assez dérangeant, voire douloureux pour l’animal. Il peut également se confondre avec d’autres pathologies, d’où la nécessité de faire consulter le chien par un vétérinaire dès l’apparition du lipome pour en avoir le cœur net. Faisons le point sur cette pathologie.        

Présentation de lipome chez le chien

La définition simple du lipome chien se traduit comme une tumeur bénigne située sous la peau de l’animal. Il s’agit ici d’une boule constituée d’une masse graisseuse (cellules adipeuses) qui peut être très impressionnante, voire troublante, pour son maître. Elle se développe dans les tissus sous-cutanés, principalement au niveau du dos, du ventre, des flancs et des cuisses de l’animal.

Cette boule de graisse atteint davantage les femelles que les mâles, surtout ceux ou celles qui sont victime obésité. Elle peut également concerner tous les types de chiens, mais il existe cependant des races plus sensibles que d’autres à savoir le chien Schnauzer, le Doberman, le Pinscher, le Labrador retriever et le Golden retriever.

Symptômes du lipome chien

Il est assez facile de reconnaître un lipome chien, car il peut présenter une ampleur énorme et choquante. Dans certains cas, la boule de graisse peut atteindre la taille d’une balle de tennis. Son aspect s’avère très perturbant dans le cas où le maître s’y connaît peu sur les maladies canines.

Cette masse graisseuse n’engendre aucun autre symptôme. Elle peut toutefois être assez inconfortable pour l’animal, surtout lorsqu’elle se situe dans certaines zones, par exemple à proximité d’un œil ou sous un pied, etc.

Même si le lipome est souvent évident, il existe des enflements à faible diamètre qu’on ne peut détecter qu’au toucher. Il est de ce fait impératif que le maître soit attentif lorsqu’il caresse ou brosse son chien. En cas de suspicion ou de doute, il est nécessaire de prendre immédiatement un rendez-vous chez le vétérinaire.    

Origine de la boule de graisse

Les origines du lipome chien viennent principalement de la mauvaise alimentation de l’animal de compagnie sur le long terme. C’est-à-dire que l’animal a toujours été nourri incorrectement. De ce fait, il emmagasine les mauvaises graisses au fil des temps. Lorsqu’il atteint un certain âge (généralement à partir de 9 ans), les enflures commencent à apparaître sous sa peau, surtout chez les femelles.

L’obésité est ainsi un facteur favorable à la formation du lipome chien. Cependant, cette maladie s’avère inoffensive pour la santé en générale du canidé, sauf qu’il nuit considérablement à son esthétique.

Comment traiter le lipome chez le chien ?

Quels que soient les symptômes que vous constatiez chez votre animal, il est nécessaire de toujours consulter un professionnel. En effet, il est difficile d’évaluer la gravité d’une maladie sans un examen clinique. Voyons comment diagnostiquer et traiter le lipome chien, ainsi que sa prévention.  

traitement lipome chien

Le diagnostic de la maladie

Il est très important d’être attentif à la santé de votre compagnon, surtout lorsqu’il atteint l’âge de son espérance de vie. Cela se traduit par l’observation de son comportement, de son appétit et sa digestion, ainsi de son aspect physique. Dans le cas où vous constatez des plaies ou des gonflements anormaux, mieux vaut consulter immédiatement un vétérinaire.

Certes, le lipome chien est inoffensif, il peut toutefois être diagnostiqué c’est une tumeur maline. Dans ce cas, la situation est assez grave. Les examens permettent ainsi de déterminer la nature exacte de l’enflure afin de procéder à un traitement adéquat.

Après observation minutieuse, le vétérinaire peut effectuer un prélèvement, en pratiquant la Biopsie (cytoponction). Il s’agit de prendre un échantillon de tissu au niveau de la zone atteinte, afin d’en examiner les cellules au microscope. L’extraction se fait à l’aide d’une fine aiguille pendant que l’animal est légèrement endormi.

Le traitement du lipome

Si les résultats des examens confirment la présence du lipome chien, le vétérinaire peut choisir de le traiter ou pas. En effet, le retrait de la masse graisseuse doit s’effectuer à l’aide d’une intervention chirurgicale sous anesthésie. Cette opération peut représenter un risque pour l’animal. Si la tuméfaction n’implique aucun désagrément considérable pour le chien, il peut choisir de ne pas intervenir étant donné que cette maladie n’entraîne pas de danger particulier sur sa santé en général.

Il existe également des situations qui obligent le vétérinaire à ne pas retirer le lipome, même s’il présente un aspect dérangeant. Il est le seul à décider si l’ablation est utile ou non, en fonction de l’évaluation des risques liés à la santé de l’animal. On estime la plupart du temps qu’il est mieux de laisser l’enflure là où il est si le chien est trop fragile, sauf si le lipome est source de douleur qui impacte le bien-être de l’animal.                 

La prévention

Prévenir un lipome chien doit s’effectuer dès qu’il est très jeune, car arrivé à l’âge adulte, il est difficile de l’éviter. Il s’agit de procurer à votre animal une bonne hygiène de vie, ainsi qu’une alimentation équilibrée. Informez-vous si nécessaire sur la manière de le nourrir pour le protéger contre l’obésité. Dans la mesure du possible, une ration ménagère est préférable pour que vous puissiez contrôler tout ce que votre compagnon ingère.

Évitez également de sédentariser votre chien. Il est important qu’il fasse des promenades quotidiennes ainsi que des exercices fréquents. Quelle que soit sa race, un canidé a besoin de se dépenser pour son équilibre, mais surtout pour prévenir l’obésité chez le chien. La pratique de sports canins est ainsi conseillée, s’il dispose des compétences requises pour l’effectuer.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.