Comment prendre soin d’un chiot ?

Vous voulez adopter un chiot, mais vous ne savez pas comment en prendre soin, alors vous hésitez ? Ramener un chiot chez soi entraîne certaines responsabilités, mais c’est parfaitement réalisable. Un animal de compagnie est un membre de la famille, et de ce fait, il requiert beaucoup de soins et d’affection pour être heureux et en bonne santé. Afin de construire une relation saine avec votre chiot, il est important de connaître tous ses besoins, que ce soit nutritionnel, au niveau du toilettage, dressage, etc.

Pour vous aide à optimiser le développement de votre futur loulou, nous vous fournissons quelques informations très utiles dans ce guide.

L’alimentation de votre chiot : le choix des croquettes

Parmi les points les plus importants à maîtriser figure le besoin nutritionnel de votre chiot. Celui-ci varie en fonction de son âge et change à mesure qu’il grandit. Un chiot en bas âge a besoin d’être nourri plusieurs fois par jour, et cela diminuera au fur et à mesure. La race et la taille seront toutefois prises en compte pour définir l’alimentation adéquate. Ceci s’explique par la différence de tolérance digestive de chaque race. L’eau est indispensable pour tous les chiots.

Si vous êtes indécis sur la quantité de son ratio journalier, il ne faut pas hésiter à vous rapprocher de votre vétérinaire. Il saura vous conseiller sur son alimentation en fonction de l’étape de sa croissance, car la malnutrition peut occasionner des tensions sur les articulations du chiot ou causer l’obésité. Ce qui peut par la suite impacter son développement.

Le choix de la nourriture de votre chiot est aussi très important. Celle-ci doit fournir l’apport nécessaire à la fabrication et l’entretien des cellules de son organisme. Ainsi, vous le préservez de tout problème cutané, digestif, articulaire, ou dentaire. Vous pouvez par exemple lui donner les croquettes Orijen Puppy, garantissant non seulement une alimentation saine pour votre petit loulou, mais qui sont également connues être très savoureuses.

Elles sont classées parmi les plus adaptées aux chiots, avec une composition à base de 85 % de poisson frais et de viande, et sont très appréciées pour leur richesse en protéines et leur faible taux de glucides. Il s’agit, en plus, d’un produit frais conçu à base de matières 100% naturelles.

Un autre conseil concernant l’alimentation de votre chiot est de ne jamais changer soudainement ses aliments. En effet, un changement brusque peut perturber son système digestif. Il est donc fort recommandé de lui servir sensiblement les mêmes aliments qu’il mangeait avant son arrivée chez vous. Si vous souhaitez toutefois changer son alimentation, faites-le par étape, avec une période de transition d’au moins une semaine. Pour procéder, vous devez intégrer petit à petit dans ses anciennes habitudes alimentaires la nouvelle nourriture.

Il faut également choisir la bonne nourriture en fonction de son âge. Il faut lui fournir une alimentation adaptée, apte à combler parfaitement ses besoins, afin de lui garantir une croissance optimale. Si vous avez un doute, il est toujours préférable de demander l’avis de votre vétérinaire.

Quant aux heures des repas, il est impératif de fixer une routine. Les chiots, comme les chiens adultes, ont en effet besoin d’un repère hiérarchique bien défini et clair. Vous devez le nourrir au même endroit et aux mêmes heures tous les jours. Pour que votre chiot comprenne que vous êtes son maître et que vous êtes en position dominante dans votre foyer, il est conseillé de le nourrir après avoir terminé votre repas.

Après le repas, il est préférable que le chiot reste calme et évite de sauter pour assurer une bonne digestion. Celle-ci prendra une heure au moins après le repas. Afin que votre chiot puisse garder un poids idéal, il faut faire des friandises une exception. Ainsi, ne lui en offrez que rarement. Le chocolat est à proscrire formellement, de même que le sucre dans une moindre mesure, car ils sont toxiques pour les chiens, quel que soit leur âge.

L’hygiène du chiot

Pour garantir une bonne hygiène de votre chiot, vous devez assurer régulièrement son toilettage, qui est essentiel que ce soit au niveau du pelage ou de sa peau. C’est également un moyen de déceler d’éventuels problèmes comme les troubles cutanés, les parasites externes, etc. Sans oublier que la séance du bain de votre chiot est un moment privilégié pour renforcer vos liens. Il faut alors établir une routine de toilettage et s’y tenir.

Quant aux soins dentaires, il est conseillé de les réaliser le plus tôt possible. Votre chiot aura ainsi l’habitude de se faire brosser les dents. Il faut utiliser un dentifrice et une brosse adaptés, spécialement conçus pour chiens. Quant à la fréquence, il faut essayer de procéder à un brossage des dents plusieurs fois par semaine.

Vous devez impérativement prévoir des rendez-vous de vaccination. Les vaccins le préserveront de toutes les maladies virales et contagieuses, qui sont généralement mortelles. Les chiots doivent être vaccinés dès leur 6e semaine.

Il ne faut pas non plus minimiser la vermifugation, indispensable pour maintenir votre chiot en bonne santé. Il faut la réaliser tous les mois, jusqu’à ce qu’il atteigne ses 6 mois, ensuite, procéder tous les 6 mois. Vous pouvez toujours vous renseigner auprès de votre vétérinaire pour le meilleur programme adapté à votre chiot.

L’éducation et le dressage de votre chiot

Un chiot doit avoir un bon comportement et savoir obéir à son maître, et ce, dès son plus jeune âge. Il est donc important d’établir un programme d’éducation et de dressage le plus tôt possible. Vous pouvez faire appel à des professionnels pour vous enseigner sur la façon de dresser efficacement votre chiot. Vous pouvez également intégrer l’un des nombreux centres de dressage ou clubs canins qui peuvent vous aider.

Dès son arrivée chez vous, il faut l’entraîner à être propre, à faire ses besoins à un endroit prédéfini et, de préférence, à des heures régulières. Cela est indispensable, pour la santé de votre chiot, son bien-être, mais aussi le vôtre.

Enfin, vous devez l’habituer à être appelé par son nom. Pour ce faire, prononcez son nom clairement et lentement pour attirer son attention. Lorsque vous lui donnerez des ordres, vous devez y associer son nom pour qu’il comprenne rapidement que vous vous adressez à lui.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créer ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.