Cani-VTT : c’est quoi ? Comment le pratiquer ?

Pour bien apprécier la vie, votre chien a besoin de beaucoup d’activités divertissantes. Ces exercices contribuent également à son éducation. Si vous avez un vélo, pourquoi ne pas essayer le Cani-VTT avec votre toutou ? Cette activité est très bénéfique pour améliorer davantage la complicité entre vous et l’animal. De plus, cela permet de préserver sa santé et de renforcer son énergie. Par ailleurs, vous allez passer de moments privilégiés et divertissants avec votre chien en pratiquant ce genre d’activité. Découvrez dans cet article les points essentiels à prendre en considération avant de vous mettre au Cani-VTT.

À quoi consiste le Cani-VTT ?

Le Cani-VTT ou Bike-jöring est un sport qui se pratique en duo entre un chien et un cycliste. En effet, l’animal est attaché à un vélo qui est monté par son maître en vue d’une balade en pleine nature. Ce dernier dirige leur direction et leur allure en donnant des ordres précis pour chaque mouvement. Voici les informations importantes pour vous aider à débuter le Cani-VTT.

Les raisons de pratiquer le Cani-VTT

Le Bike-jöring présente évidemment des vertus sportives dont vous et votre chien pouvez bénéficier par la même occasion. En outre, cette activité est surtout favorable pour l’amélioration de la relation entre l’homme et l’animal. En effet, les chiens qui pratiquent ce sport sont plus obéissants et plus attachés à leur maître. De plus, elle renforce votre confiance l’un pour l’autre, car les séances de Cani-VTT exigent une complicité optimale pour éviter les accidents.

Le type de chien idéal pour le pratiquer 

Généralement, presque tous les chiens de taille moyenne et les grands gabarits sont aptes à pratiquer le Cani-VTT. Cependant, il faut que l’animal soit en bonne santé et qu’il ait plus de 21 mois pour s’y mettre. Il existe toutefois des espèces comme les brachycéphales qui ne sont pas faites pour cette activité. En effet, étant donné que ces types de chien s’essoufflent facilement, ils ne sont pas capables de pratiquer des exercices rythmés. Si votre chien est de nature à courir souvent, il sera facile pour lui de s’habituer à tracter. Néanmoins, si vous avez des doutes sur l’aptitude de votre animal, vous pouvez demander l’avis d’un vétérinaire avant de pratiquer le Bike-jöring.

Les langages à maîtriser

Il est très important d’assimiler les langages de base avant de pratiquer le Cani-VTT. Vous devez donc inculquer préalablement les ordres à votre chien pour faciliter la communication lors des séances. Les plus importants sont : « devant ! » pour avancer, mais également pour accélérer, « doucement ! » pour modérer la vitesse, « gauche ! » ou « droite ! » pour s’orienter et éviter les obstacles. Attention, il est impératif que l’animal contourne les embûches au lieu de les sauter pour éviter une chute du cycliste. Enfin, le « stop ! » ordonne à l’animal de s’arrêter. Ce dernier est le plus important, car votre sécurité en dépend.

Quels sont les équipements requis pour le Cani-VTT ?

pratiquer cani-VTT

Inutile de vous préciser l’utilité d’un vélo pour pratiquer le Cani-VTT. Cependant, l’usage d’un VTT n’est pas obligatoire bien que ce soit le plus performant pour ce genre d’activité. Cela s’explique par le fait que ce type de vélo s’adapte facilement à plusieurs types de piste. En plus de la bicyclette, voici les équipements nécessaires pour les séances de Bike-jöring.

Le harnais

Il est important de signaler que l’utilisation d’un collier est fortement déconseillée pour ce genre d’exercice. Préférez plutôt un harnais pour chien spécialisé en fonction de la taille de votre chien et du type de traction. Pour les tractions à longue distance, choisissez un harnais long qui descend au niveau de son bas du dos afin de répartir la force de remorquage. Pour un chien moins habitué qui va se mettre sur le côté, un harnais court peut suffire.

L’attache

Ce matériel dépend également de la morphologie du chien et du mode de traction. En effet, une « barre d’attache vélo » s’utilise pour le chien qui trotte sur le côté. Par contre, un harnais spécialisé est nécessaire pour le chien qui se met devant le cycliste.

La ligne de trait

Ce matériel est utile pour amortir les mouvements brusques au cours de la séance. Il permet donc de procurer un confort et une stabilité sur la piste. En effet, c’est un genre de laisse flexible qui a pour rôle d’éviter les chutes imprévisibles.    

Les bottillons

Lorsque vous décidez de pratiquer le Cani-VTT sur un terrain difficile ou accidenté, il est préférable d’équiper votre chien de bottillons afin de protéger ses coussinets. Cependant, les habitués utilisent ces bottines en permanence dans le cas où le Cani-VTT est pratiqué très fréquemment, quel que soit l’aspect de la piste.

Comment débuter le Cani-VTT ?

Avant de débuter le Cani-VTT, il est indispensable d’avoir la certitude que votre chien est apte à pratiquer cette activité. Ensuite, voici les conseils importants pour vous préparer à vous lancer dans ce sport d’équipe.

Habituez votre chien bien avant la pratique

Il est important que votre chien se familiarise avec le monde extérieur pour qu’il ne soit pas distrait ou intimidé pendant les séances. Tâchez également de l’habituer aux ordres basiques en pratiquant dans un premier temps le Cani-marche ou le Cani-cross, selon votre préférence. Il est nécessaire d’utiliser un harnais unique pour toutes activités de traction (Cani-marche, Cani-cross, Cani-VTT) afin que le chien s’y adapte facilement. N’oubliez pas de préparer ses coussinets en appliquant une pommade protectrice avant d’enfiler les bottillons et après la séance.

Commencez progressivement.

Quand votre chien s’est accommodé aux ordres et aux matériels, vous pouvez commencer le Cani-VTT sur de courtes distances et à une faible allure. Ensuite, augmentez progressivement l’intensité sans précipiter l’animal. À noter que c’est vous qui devez vous adapter au rythme de votre chien, mais pas l’inverse. Vous devez donc être attentif à son comportement pour savoir s’il a besoin d’une pause.

Il est préférable de commencer cette activité en mettant le chien sur le côté si vous êtes tous les deux débutants dans le domaine. Cela permet au chien de se mettre en confiance, mais également d’éviter le stress pour vous et l’animal.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.