Aoûtat chez le chat : comment le traiter ?

Votre chat se gratte plus souvent que d’habitude ? Comme on arrive à la fin de l’été, c’est probablement à cause des aoûtats. Si c’est le cas, ce n’est pas la peine de paniquer. C’est une situation parfaitement gérable 😌. Les quelques lignes suivantes vous donneront peut-être plus de tranquillité d’esprit si votre animal est victime d’aoûtat chez le chat.    

Qu’est-ce que l’aoûtat ?

L’aoûtat chez le chat est une larve de parasite infestant le pelage du félin, mais aussi les chiens et d’autres animaux à poils 😳. Sa prolifération se fait généralement durant les saisons chaudes et humides : au printemps ou à la sortie de l’été.

Comme c’est un petit acarien, l’aoûtat se nourrit du sang de son hôte. Les œufs pondus par l’aoûtat femelle se répartissent partout dans l’environnement des félins : les pelouses, les sols, etc. Une fois écloses, les larves partent obligatoirement à la quête de nourriture.

L’aoûtat doit son appellation au fait que la larve est spécialement virulente au mois d’août. De couleur rouge, l’aoûtat est de très petite taille voire, microscopique.

À la différence des tiques et des puces, les aoûtats injectent une enzyme dans la peau de leurs victimes avant d’aspirer les cellules prédigérées. On les caractérise d’animaux histio phages. En général, ils se nourrissent sur des animaux à sang chaud en provoquant des démangeaisons répétitives 😿. Toutefois, cela n’empêche pas certains d’entre eux d’assaillir des animaux à sang froid tels que les reptiles.

C’est un vecteur potentiel de multiples maladies s’attaquant à de nombreuses espèces comme le lapin, la vache ou le chat. Une fois rassasié, l’aoûtat rejoindra les hautes herbes afin d’attendre sa prochaine victime.

Comment reconnaître les morsures d’aoûtat chez le chat ?

La répercussion commune aux morsures de parasites est la démangeaison répétitive. Aussi, faudra-t-il être prudent dès que vous remarquez un tel changement de comportement chez votre animal de compagnie.

Suite à l’injection de salive dans la peau du chat, des boutons gonflés de couleur rouge apparaissent  😬. Habituellement, ils se forment en quelques heures en constituant un cercle ou en étant alignés. C’est seulement après une vingtaine d’heures que surviennent les démangeaisons chez le chat et ces dernières sont souvent sérieuses. En clair, les morsures d’aoûtat chez le chat occasionnent les mêmes types d’irritations que les piqûres de moustiques avec une durée allant jusqu’à une semaine.  

Toutefois, les morsures d’aoûtats ne sont pas dangereuses, mais le grattage continu pourrait provoquer des lésions cutanées chez votre chat. Certains animaux peuvent aussi présenter des allergies à la salive d’aoûtats. À ce stade, la réaction peut être violente et se manifeste également par des infections de la peau.

Généralement, les aoûtats se fixent sur les zones les plus fines du pelage. Pour vérifier si votre chat a des aoûtats, vous avez juste à examiner les pattes, les oreilles, l’abdomen, et les doigts de l’animal. Il faut aussi redoubler de prudence durant la période de développement des larves  😟.

Quels sont les traitements contre les aoûtats ?

traiter l'aoûtat chez le chat

Lorsque vous soupçonnez votre chat d’avoir des aoûtats, il est toujours plus prudent de l’emmener chez le vétérinaire. Ainsi, vous serez plus sûr d’avoir le traitement adéquat. Ne prenez d’initiative personnelle que si vous ne pouvez voir un spécialiste 👨‍⚕️.  Le vétérinaire est le seul apte à vraiment examiner les symptômes et en assurer l’origine pour prescrire la bonne médication.

La période d’apparition des prurits et l’observation des taches orangées sur la peau trompent rarement sur la question.

La plupart du temps, l’aspersion d’insecticide ou plus précisément d’antiparasitaire, reste l’option la plus adoptée. Ce type de produit élimine les larves présentes sur le corps du chat. Il faudra cependant veiller à ce qu’il ne lèche pas la partie aspergée pour éviter un autre danger pour sa santé. Si vous vaporisez le produit juste avant le repas, vous réduirez les risques qu’il se lèche, car il sera distrait par son repas. À la limite, vous pouvez lui faire porter une collerette. Pour éliminer totalement les larves, vous pouvez répéter la pulvérisation. Elle ne représente pas vraiment de danger.

Pour les allergies à la salive, il est possible de prescrire divers traitements, dont les comprimés, les lotions ou les pommades qui restent la solution la plus sollicitée. Quel que soit le soin choisi, le but est de cicatriser les plaies et d’arrêter l’inflammation 😺.

Il existe aussi des moyens naturels de chasser les aoûtats chez le chat et de traiter leurs morsures lorsque l’infection n’est pas trop grave. L’utilisation d’eau chaude peut effectivement suffire. Les anti-inflammatoires naturels sont aussi efficaces contre les réactions allergiques. C’est par exemple le cas des produits riches en oméga 3.

Que faire pour l’environnement du chat infesté par les aoûtats ?

Une fois que vous vous êtes occupés de l’animal, il ne faut pas oublier de désinfecter son environnement. C’est là que les aoûtats se logent attendant de trouver de nouvelles proies 😾. Si le milieu est particulièrement humide, pensez à utiliser un déshumidificateur en plus de l’antiparasitaire. En prévention, il est recommandé d’aspirer fréquemment le sol (au moins deux fois par semaine). C’est l’endroit le plus probable pour trouver des larves disséminées.

Par ailleurs, tondez régulièrement le gazon et surtout les herbes humides. Ce sont les refuges préférés de ces petites larves nuisibles. Pensez aussi à planter des pieds de citronnelle, de menthe ou de mélisse. Ils repoussent naturellement les aoûtats.

Une fois le jardin bien tondu, il est conseillé de le traiter avec du produit acaricide ou si vous préférez, à l’aide de remèdes naturels comme la terre de diatomée. Ces traitements sont l’un comme l’autre disponible en vente libre sur le marché 😸.  

Quelles sont les préventions pour éviter les morsures d’aoûtats ? 

Tous les traitements cités ci-dessus sont valables dans le cadre d’une prévention contre l’attaque d’aoûtats. Un bon entretien de son milieu garantira la sérénité de votre chat que ce soit contre les aoûtats ou contre les autres parasites. Avec les chiens, il est plus facile d’éviter le contact avec le gazon et les herbes humides. Il suffit de ne pas les promener dans ces endroits. Au quotidien, aérez l’intérieur de votre habitat pour chasser l’humidité 😀.

Faites également attention au moment de toiletter votre félin. Autant que possible, utilisez de l’eau chaude à chaque fois. Maintenez au propre son matelas, son coussin et tous ses effets personnels. Les antiparasitaires sont utiles non seulement pour le traitement curatif, mais aussi pour la prévention. Pensez aussi à demander l’avis d’un expert avant d’opter pour un produit quelconque.  

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.