Cacatoès : prix de cet oiseau, santé & comportement

Le cacatoès est une espèce de perroquet qui vient de Nouvelle-Guinée, d’Australie et d’Indonésie. C’est un grand psittaciforme très expressif qui se démarque des autres oiseaux par sa huppe, une crête formée de plumes. À l’instar de la Perruche calopsitte élégante, il appartient à la sous-famille des Cacatuinés. Le cacatoès se divise également en 3 variétés différentes, dont les cacatoès arborant des plumages sombres. Ces derniers appartiennent au groupe des Calyptorhynchini et se déclinent aussi en différentes variétés (le Cacatoès de Latham, le Cacatoès banksien, le Cacatoès noir, le Cacatoès à tête rouge, le Cacatoès funèbre, le Cacatoès de Baudin ou encore le Cacatoès à rectrices blanches).

Il y a également les cacatoès qui se parent de plumages clairs. Dans cette tribu se trouvent le Cacatoès nasique, le Cacatoès à huppe jaune, le Cacatoès laboureur, le Cacatoès de Goffin, le Cacatoès corella et bien d’autres encore. Et enfin, il y a la Perruche calopsitte élégante qui appartient au genre Nymphicus.

En dépit de cette large variété d’espèces, ce sont généralement les cacatoès blancs qui font l’objet d’élevage. Ceux à huppe blanche, jaune ou rouge ainsi que les cacatoès rosalbin sont les plus courants en France.

Le cacatoès rosalbin ne mesure que 30 cm pour un poids qui avoisine les 600 grammes tandis que les cacatoès blancs sont plus imposants. Ces derniers peuvent mesurer entre 40 et 50 cm de long pour un poids d’environ 900 grammes. Les plus petits sont les cacatoès de Goffin. Ils peuvent mesurer dans les 31 cm, mais ne pèseront que 300 grammes pour les mâles et 250 grammes pour les femelles. Les plus grosses espèces sont les cacatoès noirs qui peuvent mesurer entre 50 et 70 cm pour un poids allant de 900 grammes à 1 kilo.

Comportement & Caractère

Le cacatoès, quelle que soit la variété, est un oiseau, certes élégant, mais au fort tempérament. C’est un NAC qui n’est pas adapté aux néophytes. Il requiert énormément d’attention, d’espace et de soin. C’est un oiseau qui apprécie d’être au centre de toutes les attentions. Il aime se montrer et se donner en spectacle.

Capricieux, le cacatoès peut se montrer agressif si ses désirs ne sont pas comblés. Il réclame une disponibilité de chaque instant de la part de ses maîtres. Il est à la fois très exigeant et possessif surtout envers les membres de sa famille d’accueil avec lequel il aura tissé des liens plus forts. C’est aussi un oiseau très expressif qui apprécie d’avoir des interactions avec les humains. Il ne les craint pas spécialement et peut se montrer même très familier avec les membres de son groupe social.

Le cacatoès est très joueur et actif. C’est également une race de perroquet curieuse de nature et fait preuve d’une grande intelligence. Comme certaines espèces de perroquets, il est capable de reproduire des sons humains. D’ailleurs, cet oiseau est très bruyant et n’hésitera pas à répéter les expressions que vous lui enseignerez au fil du temps.

En raison de son fort caractère, il est impossible de dresser ce volatile en élevant la voix ou en essayant d’être ferme avec lui. Cet oiseau n’en fait qu’à sa tête. Qui plus est, les manifestations d’autorité à son égard n’auront pour finalité que de le stresser.

Pour apprivoiser et éduquer ce type d’animaux de compagnie, vous devrez faire preuve de beaucoup de patience. En revanche, le cacatoès rosalbin, comparé à ses homologues, s’avère moins agressif et moins bruyant. Cette variété est également plus docile, ce qui le rend plus facile à élever.

Santé

Un cacatoès peut vivre en moyenne entre 15 et 80 ans. L’adoption d’un tel animal implique de grandes responsabilités. En captivité, cet oiseau peut facilement développer le picage. Il s’agit d’un trouble comportemental lié à l’attachement profond du volatile à son maître. Le cacatoès aura du mal à se séparer de ce dernier, même durant de courtes périodes.

En cas de déprime, cet oiseau peut également s’automutiler et s’arracher entièrement les plumes. L’agressivité est aussi un trouble comportemental qui peut affecter le cacatoès. Et même si cet oiseau est relativement résistant, il n’est pas à l’abri de certaines pathologies comme la diarrhée, les troubles alimentaires, les constipations, etc.

Si jamais vous constatez que votre cacatoès reste inactif et se ferme en boule dans un coin, il est recommandé de l’emmener rapidement auprès d’un vétérinaire spécialisé en NAC.

Cet oiseau peut aussi être sujet à la polyomavirose, une maladie occasionnée par le polyomavirus, un virus qui attaque particulièrement les oisillons. Le paramyxovirus peut ronger le cacatoès et générer des troubles nerveux chez lui.

D’autre part, il est important de toujours veiller à l’hygiène de l’oiseau et de sa cage. En ingérant ses fientes, le cacatoès peut développer un pacheco qui peut conduire à une psittachose ou même à une hépatite fatale.

Donner au volatile une alimentation adaptée est également indispensable pour préserver sa santé. Si le perroquet Ara est un herbivore, le cacatoès, lui, est omnivore. Il se nourrit aussi bien d’herbes, de fruits et de graines que d’insectes. Les oiseaux de cette espèce qui vivent en captivité peuvent être nourris avec des boulettes à base de granulés, de graines et de fruits séchés. Vous pouvez également nourrir votre cacatoès avec des feuilles de chou, des épinards, des légumes frais et des fruits. Notez que si vous désirez donner des haricots à votre oiseau, il faudra les cuire au préalable. Il est déconseillé de donner des haricots crus au cacatoès.

Prix

L’acquisition d’un NAC nécessite bien souvent des autorisations. Les lois ne sont pas les mêmes en fonction des espèces qui intègrent les nouveaux animaux de compagnie. Pour cette raison, avant de vous lancer dans l’adoption d’un cacatoès, il est préférable de bien vous renseigner sur les législations en vigueur. En moyenne, cette espèce de perroquet peut coûter entre 1 000 et 2 000 €. Il est recommandé de n’achetez que des individus d’au moins 3 moins et qui ont fait l’objet de socialisation.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.