Euthanasier un chat : pourquoi et comment ?

L’euthanasie est la mise à mort d’un animal sans qu’il ressente de la douleur et du stress. Il s’agit d’un acte médical encadré par le code déontologique des vétérinaires. Elle engage ainsi le vétérinaire, mais aussi le propriétaire et les autorités. Parlons de ce sujet quelque peu sensible et tâchons de comprendre pourquoi et comment euthanasier un chat.

Pourquoi euthanasier son chat ?

Avant de procéder à l’euthanasie, il faut d’abord en discuter. Si vous êtes le propriétaire, vous devez parler avec le vétérinaire qui aura la décision finale sur le sort de l’animal. En principe, voici les raisons valables pour faire euthanasier un chat :

  • Le chat est rongé par une maladie incurable qui le fait souffrir énormément,
  • Le chat a contracté une grave maladie contagieuse (exemple : la rage). L’euthanasie vise ainsi à protéger les personnes et les autres animaux qui sont en contact avec lui,
  • Le chat est vieux ou en fin de vie,
  • Le chat est trop agressif.

Euthanasier un chat pour cause de vieillesse

D’un point de vue moral, euthanasier un chat en fin de vie ou vieux est acceptable, car sa vieillesse peut être considérée comme un handicap l’empêchant de vivre aisément. En effet, un vieux chat ne s’adapte pas facilement à un environnement comme le fait un jeune chat. Lorsqu’un chat dépasse ses 13 ans de vie, il réalise qu’il est devient faible. Par conséquent, un changement d’environnement est susceptible de le stresser.

Par ailleurs, qui veut d’un chat qui n’en a plus pour très longtemps à vivre ? La majorité des candidats à l’adoption de vieux chats sont généralement très sceptiques. La solution la plus plausible est l’euthanasie, car il est interdit d’abandonner un chat même dans des structures inadaptées.

Euthanasie du chat pour cause de maladie

La décision finale d’euthanasier un chat revient à son propriétaire. Le vétérinaire ne fait que proposer l’acte grâce à son statut de référent médical. Il est tenu d’informer le propriétaire sur l’ampleur de la maladie, les traitements possibles et leurs coûts, ainsi que les autres solutions possibles, dont l’euthanasie.

Décider du bon moment pour euthanasier un chat

Pour déterminer le moment approprié pour euthanasier un chat, il faut bien observer son cas. Un chat gravement malade ou très vieux peut être euthanasié avant qu’une quelconque douleur ou un handicap n’apparaisse. Ainsi, l’animal peut partir en toute sérénité. Il s’agit ici d’un avantage pour le propriétaire qui ne le verra pas agoniser. C’est également le bon moment pour l’euthanasie lorsque tous les traitements ont échoué et que le chat a besoin d’être accompagné à longueur de journée. Le chat peut avoir des problèmes d’incontinence, du mal à manger, etc.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas hésiter à euthanasier un chat  lorsqu’il ne parvient plus à s’alimenter, ou qu’il ne peut plus se lever, car il est trop vieux ou trop malade ou encore lorsqu’il a besoin d’être assisté. Il faut tout simplement être attentif à la façon dont il se comporte. En se cachant ou en s’isolant, il émet comme un signe avant-coureur qu’il est en fin de vie. 

quand euthanasier un chat

Euthanasie du chat : différente manière de procéder

L’euthanasie doit provoquer une perte de conscience immédiate, aboutissant à une mort rapide et non douloureuse de l’animal. La mort du chat euthanasié survient après avoir reçu une injection de produit létal qui stoppe les activités du cœur et qui bloque la respiration.

C’est au vétérinaire de décider du type de procédure à appliquer. Il évalue tout d’abord l’état de santé du chat, son état d’agitation et l’urgence de la situation. Il doit également considérer la présence des propriétaires.

On peut euthanasier un chat par injection de deux produits. Il s’agit d’un tranquillisant (ou anesthésiant) qui provoque son endormissement. Il est administré par voie sous-cutanée ou intramusculaire. L’autre substance est un produit létal qui provoque un arrêt des activités du cœur et des appareils respiratoires. Il s’administre par voies intraveineuses.

Comme produit létal fréquemment utilisé en euthanasie du chat, on retrouve le pentobarbital. Administrée en intraveineuse, c’est une molécule qui provoque un endormissement du chat. Ce dernier succombe suite à une overdose de barbiturique. Il y a aussi le T61 qui est un mélange d’agents anesthésiants provoquant une perte de conscience instantanée chez le chat. Puis, vous avez l’agent paralysant. L’administration de ce mélange est faite de manière lente par voie intraveineuse, ce qui provoque une mort instantanée.

S’il n’est pas possible d’administrer les produits par voie intraveineuse, il faut recourir à une anesthésie par voie gazeuse ou une injection intramusculaire. Ensuite, il sera nécessaire d’injecter le produit létal par injection péritonéale ou directement entre les parois du cœur de l’animal.

Est-ce mieux pour le propriétaire d’assister à l’euthanasie de son chat ?

Euthanasier un chat en présence de son propriétaire est souhaitable, car cela apaise l’animal.  Cet apaisement est très recherché à ce moment-là, surtout si le chat est très agité, car il sera très difficile de l’immobiliser durant la recherche de la veine. Dans une situation pareille, le chat peut miauler, convulser ou s’agiter. Ce sont des signes que le chat stresse énormément. C’est là que le propriétaire intervient en le rassurant.

Cependant, si le propriétaire est stressé, tendu ou incapable de gérer émotionnellement la situation, il vaut mieux laisser au vétérinaire le soin de terminer l’euthanasie. Sachez qu’il n’y a pas de raison de se culpabiliser de ne pas avoir pu assister au dernier moment de votre chat. En effet, dans la nature, lorsqu’il sent qu’il va mourir, le chat ne va pas se jeter dans vos bras, mais il va plutôt se cacher dans un endroit sombre et loin de la vue de tous.

Et si l’euthanasie se passait à domicile ?

S’il n’y a pas urgence ou hospitalisation, il est possible d’euthanasier un chat à domicile. L’avantage est que le propriétaire et son chat se retrouvent dans un environnement qui leur est habituel. Par conséquent, ils sont moins stressés. Comme il n’est pas nécessaire de transporter le chat dans une cage pour rejoindre le cabinet du vétérinaire, il sera calme et ne s’agitera pas. Il est chez lui. De cette manière, vous respectez son besoin lorsque le moment viendra où il partira s’isoler en attendant le moment fatidique.   

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.