fbpx

Épilepsie chien : quelles sont les causes de ces crises et traitements ?

Les crises épileptiques chez le chien se manifestent souvent par d’impressionnantes contractions musculaires. En général, ces crises ne durent pas longtemps. Les reconnaître et savoir les différencier des tremblements du chien ou encore de la syncope est par contre indispensable afin de mieux traiter votre animal de compagnie des cas d’épilepsie chez le chien.

Qu’est-ce que l’épilepsie du chien ?

symptômes de l'épilepsie chez le chien

En général, l’épilepsie chez le chien est provoquée par un dysfonctionnement des neurones chez l’animal. Ces derniers effectuent une activité électrique anormale conduisant à une perte de contrôle des fonctions liées aux parties neuronales concernées. Ce qui a pour effet d’engendrer des contractions involontaires chez le chien.

Dans le cas d’une épilepsie partielle, les convulsions ne se manifestent que sur une partie du corps de l’animal. En revanche, lorsque la crise est dite générale, c’est tout le corps de l’animal qui souffre de contractions. Dans ce second cas, il arrive souvent que le chien perde connaissance.

Un chien qui ne manifeste que de courtes crises d’épilepsie et en de rares occasions n’est pas forcément épileptique. Mais si les crises surviennent assez fréquemment ou si elles durent longtemps, il est impératif d’emmener votre chien chez un vétérinaire le plus rapidement possible. Il est rare que ce dernier puisse assister aux manifestations épileptiques de votre animal. Pour cette raison, lorsqu’une crise survient chez votre chien, vous devez l’observer de manière à pouvoir transmettre le plus de détails possible au vétérinaire.

Il fait savoir que lorsqu’un chien est frappé par une crise épileptique, il convient de ne pas le toucher et d’attendre que la crise s’arrête. Le mieux serait de le filmer en pleine crise dans ce cas, et que vous transmettiez la vidéo de la crise au vétérinaire afin que celui-ci puisse établir le bon diagnostic et apporter les traitements les plus adaptés à votre compagnon poilu.

Les formes de crises

Comme susmentionnée, l’épilepsie chez le chien se divise en deux grandes catégories. Même si les manifestations de ces crises sont toutes caractérisées par des convulsions, elles présentent quelques différences. Il est important que vous sachiez les distinguer.

Les crises généralisées

Ces crises sont principalement dues à une forte concentration d’activité électrique localisée dans le cerveau du chien. Comme leur nom l’indique, elles affectent tout le corps de l’animal. Chaque individu réagit différemment face à une épilepsie et les signes varient également.

Il peut arriver que l’animal présente des crises dites de grand mal. Celles-ci se manifestent de manière impressionnante chez le canidé, sans pour autant le faire souffrir. Les crises de grand mal se caractérisent par une perte de conscience accompagnée d’une rigidification de tous les muscles de l’animal. Vient ensuite la phase clonique caractérisée par une hypersialorrhée chez le chien et des spasmes. Si jamais cette dernière phase dure plus de 5 minutes, l’animal présentera de grandes séquelles par la suite. Il est primordial de conduire votre animal de compagnie chez un vétérinaire dans les plus brefs délais  si ce cas se présente. Par ailleurs, en raison de la perte de tout contrôle sur son corps, le chien peut déféquer ou uriner de façon involontaire durant les crises.

L’autre forme de crise généralisée est dite crise de petit mal. Celle-ci se manifeste par une perte soudaine de tonus musculaire chez le chien. Ce dernier va tomber et perdre connaissance durant quelques secondes.

Les crises partielles

Également appelées crises focales, ces crises sont engendrées par le dysfonctionnement d’un groupe neuronal du cerveau. En fonction de la région touchée, les manifestations divergent. Une crise partielle peut affecter le comportement du chien, son système nerveux végétatif ou encore sa motricité. Dans le cas d’une crise focale simple, le canidé ne perd pas conscience et seule une région de son corps présente les symptômes.

La crise focale complexe quant à elle, se caractérise par une légère perte de connaissance de l’animal. Elle se manifeste par une altération de la vision du chien, des aboiements inexpliqués ou encore, une perte de contrôle de ses mouvements.

Les trois phases de l’épilepsie chez le chien

crise d'épilepsie chez le chien

Afin que vous puissiez relater au vétérinaire de manière précise la manifestation de l’épilepsie chez le chien, vous devez être en mesure d’en reconnaître les symptômes. Trouvez ci-dessous les trois phases par lesquelles l’animal passe avant, pendant et après une crise épileptique.

Première phase, avant la crise

Avant qu’une crise épileptique ne se manifeste, le chien va adopter des comportements incohérents. Il peut errer dans la maison sans raison ou se lécher incessamment les babines. Dans certains cas, l’animal peut également se mettre à vomir, à uriner ou à saliver abondamment. Le chien est stressé et présente des signes d’anxiétés anormaux. Cela peut se manifester par des aboiements intempestifs ou des pleurs et gémissements sans raison particulière. Parfois, il arrive que l’animal cherche à s’isoler ou à se cacher, etc.

Deuxième phase, la convulsion

Cette deuxième phase est marquée par des convulsions incontrôlées chez l’animal. Les muscles de ce dernier se raidissent. Sous l’impulsion des contractions, le chien perd tout contrôle sur son corps. Ses membres se raidissent et sa tête se projette en arrière. Dans certains cas, l’animal peut légèrement donner l’impression de pédaler. Il peut également arriver que l’animal présente certains signes avant-coureurs tels que des tremblements, une accélération de la respiration, une extrême salivation, une langue qui vire au bleu, des vomissements, des gémissements ou encore des aboiements.

Troisième phase, après la crise

Cette phase marque la fin de la crise épileptique. L’animal reste couché au sol, immobile durant un court laps de temps. Il va ensuite essayer de se relever avec énormément de difficultés. De légères modifications sur son comportement seront perceptibles durant les prochains jours qui suivent la manifestation de la crise. Ses gestes sont mal assurés et il a du mal à garder son équilibre. Le chien peut également présenter une faiblesse généralisée. Dans certains cas, il aura envie de boire et de manger plus qu’à l’accoutumée. Une cécité passagère peut également être constatée.

Les différentes formes de crises épileptiques chez le chien

Si l’épilepsie chez le chien se décline généralement sous deux grandes catégories, différentes formes et manifestations peuvent en être dégagées. Suivant les origines des crises, celles-ci se divisent en trois formes bien distinctes.

L’épilepsie structurelle

Cette forme d’épilepsie est également appelée épilepsie secondaire, intracrânienne ou encore épilepsie symptomatique. Elle survient des suites d’une anomalie détectée au niveau de la structure même du cerveau du chien. Différents facteurs peuvent être à l’origine des crises associées à cette épilepsie symptomatique. Cela peut être une inflammation du cerveau de l’animal, une tumeur, un AVC, une lésion cérébrale ou encore une malformation congénitale. Outre les crises convulsives, le chien peut présenter d’autres signes cliniques occasionnés par les lésions détectées sur son cerveau. Il peut par exemple, manquer de coordination, avoir des difficultés à se mouvoir, etc.

L’épilepsie réactionnelle

L’encéphalopathie réactive ou épilepsie extracrânienne est engendrée par une anomalie sanguine pouvant impacter le fonctionnement du cerveau de l’animal. Différentes origines peuvent être mises en cause. Une épilepsie réactionnelle peut être la conséquence d’une insuffisance rénale ou hépatique chez le canidé. La présence de toxine dans le sang de ce dernier peut aussi engendrer une encéphalopathie réactive. Il en va de même pour hypoglycémie et la maladie congénitale du foie.

L’épilepsie essentielle

Dite idiopathique ou encore primaire, cette forme d’épilepsie n’est engendrée ni par une anomalie sanguine ni par une lésion cérébrale. En réalité, l’épilepsie essentielle est tout simplement causée par un fonctionnement anormal du cerveau du chien. C’est la forme d’épilepsie la plus fréquemment rencontrée chez les canidés. Elle affecte près de 5 % de la population canine, et se manifeste généralement chez les chiens âgés de 6 mois à 5 ans. Aucune cause réelle n’est identifiée pour cette épilepsie. En revanche, elle peut aussi être héréditaire.

Comment traiter un chien épileptique ?

traitement épilepsie chez le chien

L’épilepsie structurelle ou secondaire est facilement soignable. Elle est issue d’anomalies détectées au niveau du cerveau du chien. Le vétérinaire, après avoir détecté l’anomalie en question, est en mesure de fournir les traitements et interventions qui s’imposent.

Votre chien ne peut en revanche, pas guérir d’une épilepsie essentielle ou primaire, les origines de celle-ci n’étant pas réellement détectées. L’animal peut malgré tout vivre avec cette forme d’épilepsie, à condition de bénéficier d’un traitement spécifique. Le vétérinaire peut prescrire des soins visant à soulager l’animal. Les traitements anticonvulsifs réduisent l’intensité des crises épileptiques, leur fréquence ainsi que leur durée de façon à ce que votre chien puisse vivre le plus normalement possible. Des contrôles réguliers sont à préconiser pour suivre l’état de santé du chien et voir l’efficacité du traitement.

Un traitement anticonvulsif pour traiter l’épilepsie chez le chien est composé de molécules reconnues pour leurs propriétés sédatives. Notez que certains chiens peuvent ne pas supporter ce type de traitement. Des effets secondaires tels qu’une faiblesse musculaire, une somnolence ou encore une intoxication du foie peuvent survenir. Dans le cas où votre compagnon canin ferait partie de ces chiens qui ne supportent pas ledit traitement, vous pouvez basculer vers des soins à base de plantes aux vertus également sédatives. Quoi qu’il en soit, il est crucial de toujours vous en tenir à l’avis du vétérinaire. Seul ce dernier est apte à prescrire le traitement qui conviendra le plus à votre animal de compagnie.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Croquettes sur-mesure Petty Well

Délicieux repas 100% naturels, personnalisés pour votre chien et livrés chez vous avec amour.