Abcès du chat : symptômes, causes, traitements

Si votre chat présente une inflammation étrange sous sa peau, cela peut probablement être un abcès. Cette infection engendre parfois des douleurs insupportables au niveau de l’endroit où elle se développe. Dans des cas plus graves, elle peut entraîner une forte fièvre accompagnée d’une perte de l’appétit. L’abcès du chat peut se former à toutes les zones du corps de l’animal et atteint particulièrement les chats qui sortent fréquemment. Dès lors que vous ayez identifié ce genre de plaie chez votre animal, prenez immédiatement rendez-vous chez votre vétérinaire pour éviter la propagation de l’infection. Cet article vous aidera à reconnaître l’abcès du chat, d’où il vient et comment le traiter.           

Comment reconnaître un abcès chez le chat ?

Certains abcès du chat sont profonds, d’autres superficiels, mais les caractéristiques sont presque les mêmes. Avant d’identifier les signes de l’abcès du chat, voyons d’abord ce que c’est exactement.

Définition

L’abcès chez le chat est une poche remplie de pus, qui peut se former dans tous les endroits de son corps. Il est, dans la plupart des cas, superficiel, c’est-à-dire sous la peau de l’animal. Ce type d’abcès est souvent dû à une intrusion d’agent pathogène suite à une blessure ou une morsure d’un autre animal.

Il existe également un abcès du chat profond, qui est une boule infectieuse présente dans l’organisme de l’animal. Ce cas est plus rare et assez compliqué à détecter ainsi qu’à soigner.

Les pus de l’abcès résultent d’une infection bactérienne due à la fusion des cellules durant l’inflammation.

Symptôme

Les symptômes de l’abcès du chat ne sont pas difficiles à déceler. Cependant, seul un diagnostic médical peut fournir les précisions sur le stade de la gravité de l’infection. Si vous constatez une boule inhabituelle à une zone du corps de votre compagnon, palpez-le délicatement pour voir si l’animal éprouve une douleur. Si c’est le cas, il est probable que c’est un abcès.

On le reconnaît également par l’absence de poil au niveau de la partie touchée, ainsi qu’une trace de morsure ou de blessure au centre de la peau enflée. Sans intervention, le chat commence à avoir de la fièvre, à un certain stade de l’infection. Il se fatigue progressivement jusqu’à ne plus s’alimenter. Dans les cas les plus avancés, l’abcès se perce et libère les pus. Ces derniers vont dégager une odeur nauséabonde, il ne reste alors qu’un gros trou. À ce stade, l’infection est particulièrement grave.

Quelles sont les origines de l’abcès du chat ?

Les causes des deux types d’abcès du chat (superficiel et profond) sont complètement différentes. Cependant, l’abcès profond nécessite des examens plus poussés pour être diagnostiqués. Dans les deux cas, il est nécessaire d’agir le plus vite possible pour éviter de graves complications. Voici les origines des deux genres d’abcès.

Causes de l’abcès superficiel

L’origine de l’abcès superficiel du chat provient d’une plaie non soignée qui s’infecte. Cette blessure peut être minuscule ou peu évidente, comme le cas d’une piqûre, mais également plus importante, en cas de blessure. La salissure de la plaie favorise le développement des bactéries, d’où la formation de l’abcès.

Ces égratignures peuvent survenir à tout moment, par exemple si le chat se fait accrocher par une plante épineuse ou un grillage. L’abcès superficiel peut également se former après une griffure ou une morsure lors d’une bagarre avec ses congénères, ou contre un autre animal. À savoir que même une piqûre d’insecte peut se transformer en une infection pour les chats vulnérables.

Causes de l’abcès profond

Les causes de l’abcès profond du chat sont plus complexes, car elle se forme au niveau d’un organe. Les plus courants sont, les poumons, le foie, l’estomac et les intestins. Ce type d’abcès résulte d’une complication engendrée par certains types de cancer ou par une occlusion digestive.

Il est difficile de le discerner des autres maladies étant donné qu’il est invisible à l’œil nu. De ce fait, cet abcès n’est détecté qu’après une analyse approfondie (bilans sanguins et échographie) suite aux symptômes, à un stade avancé.

Comment traiter l’abcès du chat ?

abcès du chat que faire

Les soins administrés pour un abcès du chat varient, selon la maturité de l’infection. Cependant, cette infection peut envahir tout l’organisme de l’animal dans le cas où elle est négligée, c’est la septicémie. Voyons les traitements adéquats à chaque état d’évolution de l’abcès.

Soins selon le stade de l’abcès

Un récent abcès du chat présente des aspects tels que l’existence d’une inflammation à une zone précise de son corps, qu’il lèche de façon excessive. Il est souvent accompagné d’une fièvre légère. À ce stade, la prescription d’un antibiotique et un anti-inflammatoire peut suffire pour alléger les douleurs et dissoudre l’abcès.

Un abcès qui a atteint une certaine maturité (douleur, pus apparent, odeur puante) doit être vidé. Le vétérinaire applique une incision au niveau de la zone touchée pour évacuer le pus. Ensuite, il cure et nettoie la plaie en la désinfectant, puis la referme. Le chat peut être mis sous anesthésie générale ou non, en fonction de l’ampleur des opérations. Cette séance se répète pendant quelques jours pour éradiquer totalement tout risque d’infection.

Si l’abcès se perce, le vétérinaire écorche les peaux qui sont contaminées autour de la plaie, après le processus de nettoyage. Il est important de surveiller régulièrement la cicatrisation pour détecter le moindre signe d’infection.

La septicémie

L’abcès du chat non traité entraîne la septicémie. Elle se traduit par la propagation des bactéries dans le sang de l’animal, pour atteindre les organes. Cette maladie peut être fatale pour votre compagnon en cas de négligence.

De ce fait, si vous détectez un abcès, même à son stade de début, consultez immédiatement un vétérinaire pour arrêter l’évolution de l’infection. En effet, les petites plaies peuvent engendrer des complications irréversibles.

Précautions à prendre

Prenez soin de vacciner correctement votre compagnon, car cela peut aider à l’immuniser contre certains agents pathogènes responsables de l’abcès du chat.

En cas d’abcès, essayez d’empêcher le chat de lécher la plaie pour éviter une surinfection, surtout pendant les périodes de traitement. L’utilisation d’une collerette peut résoudre ce problème. En attendant le vétérinaire, vous pouvez prendre un linge imbibé d’eau oxygénée et mettez-le délicatement sur la plaie. Ne la touchez plus jusqu’à l’intervention médicale.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.