Eczéma chat : symptômes, causes, traitements

L’eczéma n’affecte pas uniquement les humains, il affecte également les animaux, dont le chat chez lequel il survient fréquemment. Il n’est pas à proprement parler une maladie, mais plutôt une inflammation de la peau engendrée par de multiples causes. Bien que l’eczéma chat ne soit pas mortel, il peut être très handicapant pour l’animal. S’il n’est pas pris en charge rapidement, il risque d’infliger à celui-ci une douleur insupportable. Voyons en détail l’essentiel de ce qu’il y a à savoir à propos de l’eczéma chat, ses symptômes, causes et les traitements adéquats.

Symptômes de l’eczéma chat

Les symptômes de l’eczéma chat changent progressivement selon le stade de l’inflammation. Le premier signe indiquant que votre chat pourrait être atteint d’une dermatite (autre appellation de l’eczéma) est qu’il se lèche très fréquemment, et sa queue sursaute nerveusement. À ce moment-là, si vous ne prêtez pas attention à l’état de la peau de l’animal, vous ne vous apercevrez pas qu’une dermatite est en train d’y évoluer.

Si le stade de l’inflammation est déjà avancé, le chat passe le plus clair de son temps à se gratter, même s’il n’a ni puces ni parasites. Alors, sa peau se met à peler et des pellicules de peau tombent. Ainsi, il vous est recommandé de procéder à une vérification complète de l’état de la peau de votre chat et de vérifier également vos moquettes et tapis. Si vous y apercevez de petites pellicules éparpillées, ils peuvent être le signe d’un eczéma chat.

Sachez que plus le chat se gratte, se lèche excessivement ou se mordille la zone infectée, plus son eczéma s’aggrave. Qui plus est, avec une langue aussi râpeuse et abrasive comme celle du chat, la dermatite risque de s’étaler très rapidement.

À ce stade, si le chat ne reçoit toujours pas de traitement, vous pourrez trouver sur la partie dorsale de sa peau un pelage en très mauvais état ou même inexistant à cause d’une desquamation. En plus d’une sécheresse cutanée très apparente, la peau de l’animal peut également adopter une teinte rouge vif et des inflammations peuvent être constatées sous forme de plaques rouges. S’il s’agit d’une dermatite à un stade très avancé, vous pourrez même apercevoir des croûtes qui résultent d’importantes démangeaisons, car le chat se gratte parfois jusqu’au sang.

Quoi qu’il en soit, n’attendez pas que le cas s’aggrave avant de réagir. Le meilleur reflex est de l’emmener le plus tôt possible chez le vétérinaire pour se faire examiner, dès lors que vous constatez l’un des symptômes cités précédemment.

Les causes de l’eczéma chat

causes Eczema chat

Les causes de l’inflammation de la peau du chat à l’origine de sa dermatite sont nombreuses.

Le chat fait une allergie. Il a peut-être pris un médicament inapproprié. Ou alors, cela peut être dû à cause d’une infestation par des parasites ou des composants alimentaires comme le gluten que l’on retrouve dans la plupart des croquettes. En effet, ce ne sont pas seulement chez l’humain que le gluten provoque une intolérance, mais aussi chez les chats.

Des causes héréditaires. Si l’un des parents a déjà souffert d’épisodes d’eczéma auparavant, il est fort possible qu’il l’ait transmis à sa descendance. Notons que le risque de développer une dermatite est plus accru chez des races de chats comme le siamois et le burmese.

Le chat est anxieux ou stressé. C’est l’une des causes principales de l’eczéma chat. En effet, lorsque l’animal est dans l’un de ces états, il ressent un fort besoin de se lécher ou se gratter compulsivement.

Le chat est infecté par des parasites. Si le chat n’est pas déparasité régulièrement, ces envahisseurs indésirables risquent de prendre le dessus et provoquer d’importantes démangeaisons provoquant l’eczéma.

Des troubles hormonaux. Une dermatite peut apparaître chez un chat présentant un dérèglement hormonal. C’est souvent le cas lors des périodes de chaleur.

Le chat est malnutri. La nourriture est un facteur important qui intervient dans les problèmes de peau. En effet, lorsqu’un chat est nourri durant une longue période avec des aliments qualitativement mauvais, cela peut provoquer chez lui des démangeaisons susceptibles d’engendrer l’eczéma.

Traitements de l’eczéma chat

L’eczéma chat n’est pas incurable, surtout dans les temps actuels où la médecine vétérinaire a bien évolué. Différents traitements sont possibles pour le guérir efficacement. Toutefois, il vaut mieux ne pas s’automédiquer et demander au vétérinaire le traitement approprié selon le cas ou le stade d’avancement de la dermatite.

Lorsqu’il s’agit d’une dermatite à un stade avancé avec de fortes démangeaisons et que le chat ne parvient plus à se contrôler en se grattant jusqu’à saigner, le vétérinaire lui prescrit généralement des pommades à base de corticoïdes ainsi que des crèmes antihistaminiques. Ces traitements vont calmer le prurit.

Si l’eczéma chat est dû à une mauvaise alimentation, ou des allergies engendrées par des aliments, le vétérinaire recommandera une remise à l’ordre du régime alimentaire de l’animal en proposant notamment des aliments sains et hypoallergéniques. Quoi qu’il en soit, voici quelques règles importantes à observer :

  • Toujours cuire la viande et le poisson avant de les donner au chat,
  • Ne plus lui donner des abats,
  • Lui fournir les nutriments essentiels comme des vitamines et des oligo-éléments pour compenser d’éventuelles carences. Il faut bien évidemment laisser au vétérinaire le soin de choisir les comprimés adéquats.

Par ailleurs, comme chez les humains, on peut également avoir recours aux méthodes naturelles pour traiter l’eczéma chat. Parmi elles, il y a l’homéopathie qui a déjà fait preuve de son efficacité. En effet, afin de calmer les démangeaisons et apaiser la dermatite du chat, on peut appliquer des cataplasmes d’argiles vertes sur les zones touchées par l’inflammation. En parallèle, le chat peut prendre des médicaments homéopathiques suivant les prescriptions du vétérinaire.

Enfin, on peut prendre des huiles essentielles de thym et de lavande ainsi que du savon liquide à ph neutre. On les mélange dans un récipient rempli d’eau à ras bord, le contenu de celui-ci doit être équivalent à celui d’un grand bol. Mélanger ensuite le tout. On peut se servir du fluide obtenu pour désinfecter les plaies engendrées par le léchage et le grattage de l’animal. Cela permet également d’accélérer la cicatrisation. Notez toutefois que ce traitement est à proscrire chez les chatons ainsi que chez les chattes gravides ou allaitantes.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.