Chat qui mordille : pourquoi ? Les solutions

Les chats sont connus pour leur vivacité. Ils aiment jouer et mordillent assez souvent. Les mordillements ne sont pas nécessairement douloureux lorsque votre animal de compagnie s’amuse. Cependant, il arrive qu’il surgisse soudainement sur vous et vous morts douloureusement. Il peut aussi vous griffer par la même occasion. La plupart du temps, votre chat change d’humeur sans raison apparente et peut également vous mordiller ou vous mordre plus douloureusement. Si vous avez un chat, cet article vous aide à comprendre le comportement du chat qui mordille et les solutions qu’il faut adopter si jamais il mord trop fréquemment.  

Pourquoi mon chat me mord-il ?

Plusieurs raisons peuvent pousser votre chat à vous mordre de façon soudaine. Les mordillements se manifestent souvent dès son jeune âge. Les chatons n’ont pas appris à jouer. Comme ils se mordillent entre eux, ils reproduisent leur comportement avec leurs maîtres. En général, la mère apprend à ses chatons à limiter leurs morsures et à s’arrêter lorsque le jeu devient assez brutal. De cette façon, les chatons apprennent progressivement à arrêter de mordre.

Les séances de caresses peuvent également aboutir à une série de mordillements. Alors que vous caressez tendrement votre chat, il vous griffe et vous mord brusquement la main. Ce comportement peut être justifié par le caractère solitaire du chat. S’il s’agit d’un animal récemment recueilli, il se peut qu’il ne se soit pas encore adapté aux caresses. Sa sociabilité n’évolue qu’au fil du temps. Notez que le chat n’est pas aussi sociable que le chien. Les mordillements constituent une manière d’imposer une certaine barrière entre lui et vous. Le ventre et les pattes sont les zones interdites de caresses chez le chat qui mordille.

Les cas du chat qui mordille peuvent également s’expliquer par un réveil brusque. Quand le chat se détend et s’endort pendant les câlins, il arrive qu’il se réveille brusquement sans tenir compte de vos attentions et vous morde. C’est une sorte de réaction de défense contre d’éventuels dangers ou après un cauchemar. Si vous n’avez pas entretenu une relation suffisamment longue avec un chat, évitez de le caresser, au risque de vous faire mordre.

Dans certains cas, un chat mord lorsqu’il ressent des douleurs ou un mal-être. Certaines maladies le rendant également plus hostile, mieux vaut le laisser dans son coin le temps qu’il se calme ou contacter directement un vétérinaire.

Le chat mord aussi lorsqu’il aperçoit un autre chat à l’extérieur. Cette réaction est justifiée par son irritation en voyant l’autre animal dans le jardin. Ce comportement est aussi connu sous le nom d’agressivité redirigée. Alors qu’il devrait chasser l’autre animal qui l’irrite par sa présence, le chat s’acharne sur son maître ou sur celui qui tente de l’arrêter. De ce fait, ne pensez pas à immobiliser votre chat. Laissez-le se calmer et revenir à son état normal par lui-même.

La peur justifie aussi le comportement du chat qui mordille. Ce dernier peut avoir peur des gens tout simplement, peut-être à cause de son passé ou de certaines expériences. Dans ce cas de figure, la socialisation peut être plus lente. En général, l’étape de socialisation d’un chat se produit entre sa 3e et 9e semaine de vie. Au cours de cette période, l’animal doit fréquenter le plus de personnes possible afin de le rendre apte à la vie en société. Cette étape se révèle particulièrement importante pour influencer le comportement du félin.

Les morsures, un comportement à ne pas négliger

chat qui mordielle pourquoi

Les morsures peuvent faire partie des comportements normaux du chat. Cependant, elles méritent toute votre attention. Elles peuvent s’accompagner d’une grande agressivité envers les personnes et les blesser grièvement. Ces agissements font parfois partie de la nature du chat. C’est pourquoi il convient de consulter un vétérinaire qui s’y connaît en comportements des félins si ce comportement est perçu comme trop agressif. Ce spécialiste est en mesure de déterminer la source de l’attitude de votre animal de compagnie et des éventuels traitements à adopter.

L’attitude à adopter contre un chat qui mordille

Comme susmentionnée, la consultation d’un vétérinaire est primordiale, d’abord pour évaluer si l’agressivité de votre chat a pour origine une maladie ou qu’il faut suite à un évènement passé. Les douleurs physiques et les troubles psychologiques du chat ne peuvent être détectés d’un simple coup d’œil. Ensuite, il se peut également que vous ayez zappé quelques étapes dans l’éducation de votre animal de compagnie. Votre vétérinaire pourra recadrer votre chat et vous conseiller sur les façons adéquates pour l’éduquer correctement.

La surcharge d’énergie pousse également le chat à mordiller les gens. Pour canaliser cette énergie, achetez-lui des jouets pour l’occuper. Vous pouvez bien sûr vous amuser avec votre chat pour le stimuler davantage. En cas de forte excitation, mieux vaut laisser le chat qui mordille jouer seul avec un jouet suffisamment grand et stimulant. Votre vétérinaire peut prescrire un produit à base de phéromones pour le calmer. Ce type de produit convient idéalement pour calmer le stress et l’anxiété du chat.

Par ailleurs, faites connaître à votre matou que ses mordillements vous font mal. Réagissez en criant légèrement « aïe » ou « non » pour lui faire signe de s’arrêter. Étant donné qu’il peut considérer les morsures comme un jeu, vous pouvez aisément l’inciter à limiter ses ardeurs. Bien sûr, cette astuce ne marche pas du premier coup, mais vous réussirez à le calmer de cette façon au fil du temps. Le chat est un animal intelligent. Tout comme les chiens, il peut comprendre les interdictions et les encouragements que vous lui lancez.

Enfin, ne vous reposez pas essentiellement sur les indications de votre vétérinaire pour étudier le comportement de votre animal de compagnie. Apprenez à distinguer ses gestes, de manière à en déceler l’origine du mordillement et de rectifier le tir. D’ailleurs, personne ne connaît son animal de compagnie mieux que son maître. En instaurant cette compréhension, vous serez en mesure de résoudre chaque problème de comportement de votre chat assez rapidement.

Les oreilles en arrière, la queue qui balance, des grognements ponctuels… Chaque signal a un sens. Ne vous attardez à tenter de le maîtriser s’il se sent stressé par votre présence et vient à vous mordre avec force. Lorsqu’il est prêt à bondir ou reste aux aguets, c’est parce qu’il va s’attaquer à une proie. Le détournement de regard peut également être synonyme d’agacement. Bref, apprenez à reconnaître ce qu’il aime de ce qu’il n’aime pas et ne le punissez pas pour ses agissements qui peuvent être tout à fait naturels pour un chasseur.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.