Chat handicapé : comment l’accompagner ?

Comme les humains, les chats peuvent aussi être touchés par un handicap sur le plan moteur ou neurologique. Souvent, par amour pour son animal de compagnie, le propriétaire du chat handicapé lui dédie une part non négligeable de son temps et de ses moyens, car les chats présentant des handicaps ont besoin d’être bien accompagnés. En effet, il faut savoir s’y prendre si l’on veut que l’animal vive heureux malgré son handicap. Nous vous invitons à lire cet article si vous voulez en apprendre davantage sur le chat handicapé et les différentes façons de bien l’accompagner.

Les différents handicaps chez le chat

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine du handicap d’un chat. Il y a le chat handicapé dès le stade embryonnaire ou lors d’un accouchement difficile dont les conséquences sont souvent désastreuses. Il peut également avoir eu handicap au cours d’une malheureuse circonstance telle qu’un accident ou une erreur médicale. Dans certains cas déplorables, l’origine du handicap peut être de la maltraitance. Le chat a peut-être été tabassé, roué de coups ou brutalisé.

Parmi les handicaps les plus courants chez le chat, il y a la surdité. Elle est plus fréquente chez les chats blancs ayant des yeux bleus. Il y a aussi la cécité du chat qui peut être due à une malformation fœtale ou un accident domestique. Ensuite, il y a l’amputation d’un membre du chat après que celui-ci ait eu un accident, par exemple un heurt avec un véhicule.

Une autre forme de handicap est la paralysie des pattes arrière. Le plus souvent, elle est engendrée par des problèmes neurologiques ou une chute importante. Les cas de malformation des pattes arrière sont aussi très courants chez les chats. Ce handicap lui vaut de ramper à chaque fois qu’il se déplace, car il lui est impossible de se tenir debout sur ses pattes arrière très écartées.

Il y a également l’ataxie, ou encore l’hypoplasie cérébelleuse dont les causes peuvent être un dommage au niveau du cerveau ou un développement anormal du cervelet.

La malformation des pattes arrière ainsi que l’ataxie sont des handicaps qui surviennent généralement chez le chat dès le stade fœtal. En cause, la contamination du fœtus par le parvovirus responsable du typhus félin. En conséquence, le développement du cervelet ne se fait plus de manière normale, ce qui cause des troubles de la motricité et de l’équilibre.

Accompagner un chat handicapé : les solutions

Vivre avec un chat handicapé implique que l’on doive adapter l’environnement à l’intérieur du foyer ainsi que les différents soins pour le bien de l’animal. Ainsi, selon le handicap, il existe différentes solutions pour rendre la vie du chat handicapé plus agréable.

bien-être chat handicapé

Les handicaps des sens

En cas de cécité du chat, il va falloir fixer des repères. Cela peut être des meubles ou différents objets dans la maison, et veiller à ce que leurs places restent inchangées. Il est fondamental pour un chat handicapé d’une cécité de pouvoir retrouver facilement ses gamelles et sa litière à la même place à chaque fois qu’ils les cherchent. Donc, il faut éviter de les déplacer.

Ensuite, pour éviter que le chat ne sursaute lorsque vous le caressez par surprise, il vaut mieux lui parler avant de le caresser ou de le prendre dans les bras. Pour son bien, il faut l’empêcher de sortir seul. S’il veut prendre l’air, vous pouvez le tenir en laisse.

En cas de surdité du chat, comme le chat handicapé d’une surdité ne vous entend pas, vous devez communiquer avec lui autrement qu’avec la voix avec. Pour cela, le mieux est de vous tenir devant lui lorsque vous voulez lui faire quelque chose. Établissez des signes de communication facile à interpréter. Par exemple, tapez le sol ou tendez la main pour lui demander de s’approcher de vous. Aussi, ne le laissez jamais sortir sans surveillance.

Les handicaps de la motricité

Il est indéniable qu’il y a une certaine émotion lorsqu’on est en présence d’un chat handicapé d’une ataxie cérébelleuse et qu’on le regarde se déplacer comme en état d’ivresse, puis tomber, avec les pattes non synchrones. Il existe des solutions pour aider les chats atteints d’un tel handicap à être plus autonomes et à éviter de se blesser.

Parmi ces solutions, il est recommandé d’avoir un plancher non glissant et de rendre plus facile l’accès du chat à sa litière. Il faut faire de même avec l’accès à l’endroit où le chat dort et où il mange. Il doit également bénéficier d’une nourriture saine et équilibrée pour ne pas être en surpoids. En cas de nécessité, le recours à un traitement vétérinaire d’oxygénation du cerveau peut être envisagé. De temps en temps, il est conseillé de jouer avec le chaton handicapé afin de le stimuler dans le but d’améliorer son état général.

Pour le cas d’un chat handicapé d’une paralysie ou d’une paraplégie ou ayant été amputé d’un membre, il faut l’aider autant que possible dans son déplacement et dans ses soins quotidiens. D’ailleurs, de petits harnais et des chariots pour les aider à la marche ont été conçus spécialement pour les chats présentant ces handicaps.

Bien évidemment, certaines choses doivent être changées ou adaptées dans la maison afin de permettre au chat de se déplacer facilement là où il veut aller. Comme il lui est très difficile, voire impossible, de monter ou descendre un escalier, on peut envisager l’utilisation de rampes pour les escaliers. Il faut également veiller à faciliter l’accès du chat à son couchage. Dans le cas d’un chat paralysé des membres arrière, il ne faut pas hésiter à lui venir en aide s’il veut se rendre dans son bac à litière pour faire ses besoins.

Il faut aussi aider le chat pour le toilettage qui est une opération assez difficile à réaliser correctement. Un brossage régulier de son pelage l’aidera énormément à se débarrasser des poils indésirables. Pour le nettoyage de ses yeux, il faut se munir d’une compresse trempée avec du sérum physiologique et nettoyer délicatement les contours de ses yeux. Quant à ses oreilles, on les nettoie avec des cotons-tiges et un produit vétérinaire destiné spécialement à cet effet. Aussi, il ne faut pas oublier de tailler régulièrement les griffes du chat handicapé. Comme il ne s’en sert pas, elles ont tendance à pousser très vite.

Enfin, sachez qu’on peut trouver des associations qui prennent en charge les chats handicapés abandonnés. Ils en prennent soin et se chargent de trouver de personnes généreuses qui veulent bien les adopter.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.