Syndrome du tigre : définition, causes et traitements

Lorsqu’un chat souffre du syndrome du tigre, il change subitement de comportement. Lui qui d’habitude est calme et affectueux, devient subitement très agressif, tel un prédateur qui s’acharne sur sa proie. Bien évidemment, si vous êtes le propriétaire du chat, vous devrez faire très attention, car c’est vous la proie et il va tout lâcher sur vous. Parlons en détail de ce syndrome dans cet article, de quoi s’agit-il vraiment ? Quels en sont les causes et les traitements ?

Définition et symptômes du syndrome du tigre

Vous avez remarqué que ces derniers temps, votre chat est devenu un peu trop agressif ou boulimique ? Il souffre peut-être du syndrome du tigre. Vous vous êtes rendu compte que cette agressivité inhabituelle, il la déchaine sur vous, notamment lorsque vous préparez son écuelle ou lorsqu’il se trouve au point culminant de son énervement.

Les chats affectés par le syndrome du tigre se comportent continuellement comme des prédateurs en chasse. Ils s’agitent, ils bondissent un peu partout et ils sautent sur leurs maitres en les mordant ou en les griffant. Il arrive même qu’ils s’en prennent aux vétérinaires qui se retrouvent parfois sérieusement amochés suite aux coups de griffes sur leurs bras ou leur visage lorsque ces derniers prennent le chat en charge.

Sachez que les chats de toutes les races peuvent se comporter ainsi lorsqu’ils sont touchés par ce syndrome. Même les plus affectueux et les plus calmes peuvent changer subitement de comportement. Il faut faire très attention quand on a affaire au syndrome du tigre, car ses conséquences peuvent être dangereuses aussi bien pour vous que pour votre animal de compagnie.

Heureusement que les solutions existent. Lorsqu’ils sont appliqués convenablement, le chat devrait retrouver très facilement son état normal.

Les causes du syndrome du tigre

De nombreuses causes peuvent être à l’origine du syndrome du tigre. Citons la faim et un manque d’activité du chat, le déséquilibre alimentaire, la peur, l’irritation, la frustration, le stress chez le félin ainsi que l’anxiété.

Détaillons ci-après les causes de ce type de mal-être.

Tout d’abord, n’oublions pas que le chat est un chasseur né. Cet instinct de chasseur est quelque peu refoulé, mais il est bien présent et il peut se manifester à tout moment. C’est notamment le cas lorsque la nourriture que vous lui donnez ne lui convient pas ou n’est pas assez suffisant pour satisfaire ses besoins. Par conséquent, il chasse non plus pour jouer, mais pour assurer sa survie. Si le chat est peu sociable ou s’il n’a pas été sevré correctement, il est fort probable qu’il devienne très agressif.

De plus, étant un  animal qui accorde beaucoup d’importance à ses habitudes, le chat peut devenir violent si vous les modifiez ou que vous ne lui fournissez pas ce dont il a habituellement besoin au quotidien. En outre, si votre chat ne se dépense pas assez par manque d’activité, il a tendance à accumuler de la nervosité et des tensions. De ce fait, il se sert inconsciemment de l’agressivité pour extérioriser sa frustration.

La peur peut également favoriser l’apparition du syndrome du tigre. De quoi le chat a-t-il peur le plus ? D’un chien ou d’un autre prédateur. Si vous les avez enfermés tous les deux dans un espace clos, le chat fera tout pour se tenir hors de portée du chien. S’il n’y a pas moyen pour lui de s’enfuir, il doit tenir tête à son pire ennemi en se défendant comme il peut. Une fois hors de danger, le chat ayant encore cette peur intense accumulé en lui s’en prendra à vous avec agressivité.

Par ailleurs, si vous perturbez tout le temps la tranquillité de votre chat, il finira par développer le syndrome du tigre. Comme les humains, le chat a un certain seuil de tolérance. Lorsque vous le dérangez incessamment, vous le poussez progressivement au-delà de ce seuil. Une fois celle-ci franchie, attendez-vous à une explosion d’agressivité de sa part.

Dans certains cas, c’est ce qui se produit lorsque vous lui donnez un bain ou coupez ses griffes. Ce sont des activités qui génèrent de l’anxiété chez lui. Ainsi, si vous sentez que vous l’avez importuné, laissez-le tranquille un moment afin qu’il puisse s’en remettre.

syndrome du tigre chez le chat

Le jeu comme cause probable du syndrome du tigre

Même si c’est moins fréquent, le jeu peut entrainer l’apparition du syndrome du tigre chez un chat. Avez-vous pour habitude de laisser votre chat vous mordiller ou vous donner des coups de griffes lorsque vous jouez avec lui ? Sachez qu’à la longue, lorsqu’il s’y est habitué, cela peut se transformer en agressivité. C’est pour cette raison qu’il convient d’éduquer le chat dès son plus jeune âge afin qu’il sache ses limites.

Les traitements du syndrome du tigre

La meilleure manière de traiter le syndrome du tigre est de consulter un vétérinaire. Un comportementaliste est également bien placé pour repérer ce syndrome. Il vaut mieux ne pas trainer dès que vous constatez les symptômes afin d’en venir très rapidement à bout. Dans les cas les plus avancés, le spécialiste peut recommander l’utilisation de psychotrope.

Pour un chat dont le niveau d’agressivité est moyen, le traitement peut être accompagné d’une thérapie comportementale. Cela consiste à faire plusieurs choses.

Dans un premier temps, vous pouvez procéder à une modification de l’alimentation du chat. Par exemple, laisser les croquettes au profit de nourritures plus hydratées ou inversement. Il faut simplement veiller à ce que la transition se fasse petit à petit pour éviter des problèmes digestifs.

Il peut également être nécessaire de passer par une phase de rétablissement des rations alimentaires. Le but est d’apporter à l’animal de la nourriture qui répond exactement à ses besoins. Pour cela, un accès libre à la nourriture est une bonne solution si le chat n’est pas boulimique. Par contre, si le chat est boulimique, il convient de lui apporter sa nourriture à petite portion répartie durant toute la journée. De cette manière, il est plus facile de contrôler sa boulimie étant donné que la nourriture ne lui est disponible qu’à certains moments de la journée.

Quoi qu’il en soit, face au syndrome du tigre, le mieux est de permettre au chat de manger à satiété, car il ne faut pas oublier que la cause première de ce syndrome est la faim.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.