Sevrage du chiot : que savoir ?

Le sevrage du chiot est la période correspondant au changement progressif de son alimentation à base de lait maternel pour de la nourriture solide. Phase très importante dans la vie d’un chien, le sevrage est un processus qui se déroule étape par étape à partir de la 3e semaine du chiot jusqu’à la 9e semaine de vie de ce dernier. Le sevrage étant la séparation symbolique entre la chienne et ses petits, il convient au maitre de bien respecter cette étape cruciale qui conditionne la vie future des chiots. C’est pour cette raison qu’il est dans l’obligation du maitre de s’informer sur le sevrage dès les premiers jours de vie des chiots. Retrouvez les détails de tout ce qu’il y a à savoir sur le sevrage du chiot dans cet article.

Intérêt de l’étape de sevrage du chiot

Entre leur 3e et leur 5e semaine de vie, les dents de lait des chiots commencent à pousser, durcir et devenir imposantes. Par conséquent, les chiots commencent à gêner leur mère quand ils tètent. Cette dernière commence à montrer par des grognements qu’elle est de plus en plus mal à l’aise au fait d’allaiter ses petits. De plus, la quantité de lait produite par la chienne diminue progressivement au fil des semaines. Ce qui n’arrange pas les chiots qui voient parallèlement, leur besoin en lait maternel augmenter progressivement au fil des semaines.

À partir de la 3e ou 4e semaine de leur vie, les chiots ont plus que jamais besoin de nourriture abondante pour assurer leur croissance et pour leur donner assez de force. D’où l’intérêt du sevrage du chiot. Dans la nature, là où la mère et ses chiots sont à l’écart de toute intervention humaine, cette dernière orientera ses chiots vers d’autres sources alimentaires. Toutefois, comme les chiens domestiques vivent à notre proximité, nous pouvons intervenir pour aider la nature à faciliter le processus de sevrage. L’essentiel est de savoir s’y prendre avec intelligence.   

Période du sevrage du chiot

Techniquement, la période de sevrage du chiot commence dès le moment où la curiosité de ce dernier à l’égard des nourritures autres que le lait maternel commence à se développer. Plus le chiot découvre son environnement, plus il montre de l’intérêt sur tout ce qu’il trouve, en particulier la nourriture solide. Durant cette période, la mère est toujours à côté de ses petits. Tout en incitant ces derniers à consommer de la nourriture solide, la mère les accompagne en leur montrant l’exemple.

Âge du sevrage du chiot

Le sevrage du chiot commence généralement entre sa 3e et 5e semaine de vie. À cette période, le lait maternel est de moins en moins abondant. Par conséquent, les chiots commencent à manifester leur intérêt pour la nourriture solide. Ils vont de ce fait chercher dans la gamelle de leur mère. C’est pour cette raison que durant toute la période de sevrage, il vaut mieux donner à la chienne des croquettes spéciales chiots ou toute autre nourriture adaptée à ces derniers.

Il est à noter que pour les chiots de petits formats ou qui sont issus de petites portées, la transition alimentaire peut commencer à partir de la 4e semaine. Sinon, dès que le lait maternel commence à manquer, il faut tout de suite entamer la transition. On peut peser quotidiennement les chiots pour savoir s’ils prennent convenablement du poids. Un gain de poids insuffisant peut signifier que les petits sont sous-alimentés. La seule solution reste le sevrage dans ce cas.

Durée du sevrage

Le sevrage du chiot doit se faire sans aucune brutalité. Comme chez l’humain, le changement de nourriture doit être fait de manière progressive chez les chiots. Le but est d’habituer petit à petit leurs organismes à la nourriture solide. D’une manière générale, la durée du sevrage du chiot est de 3 à 4 semaines. Ainsi, il est sevré entre sa 7e et sa 9e semaine de vie.

C’est pour toutes ces raisons qu’il n’est pas recommandé d’adopter un chiot de moins de 9 semaines. En effet, il est possible qu’il ne soit pas encore sevré, car la transition alimentaire n’est peut-être pas arrivée à son terme.

étapes sevrage du chiot

Déroulement du sevrage du chiot

Le rôle du maitre dans le sevrage du chiot est de faciliter autant que possible ce processus. Pour cela, il doit fournir une alimentation saine, équilibrée et suffisante pour toute la portée. Il fera en sorte que cette nourriture soit facilement accessible aux chiots et doit être disponible à longueur de journée. En somme, le maître ne doit pas intervenir dans la séparation mère / chiots, sauf en cas d’extrême nécessité.

Ainsi, à partir de la 4e semaine de vie des chiots, le maitre peut mettre à leur disposition une gamelle de lait maternisé (substitut de lait maternel). Le but est de les inciter à se nourrir autrement que par la tétée. Par mimétisme, ils vont partir à la découverte de cette nouvelle source de nourriture.

À partir de la 5e semaine, le maitre peut introduire de la mousse de sevrage (un aliment riche et onctueux) dans la gamelle des chiots pour remplacer le lait maternisé. Il faut augmenter la quantité, mais pas trop, car à cet âge, les chiots sont déjà vigoureux et très actifs.

Vers la 6e semaine, on peut commencer à introduire des croquettes spéciales chiots en compléments de la mousse ou trempés dans du lait maternisé. Au fil des semaines, il faut veiller à ce que les croquettes soient de moins en moins humidifiées.

Généralement, aux alentours de la 7e semaine, les chiots sont sevrés. La tétée n’a plus aucun intérêt pour eux, car ils ont pris gout à la nourriture solide et s’en nourrissent exclusivement.

Que faire en cas de sevrage précoce du chiot ?

Pour un sevrage du chiot doux et dans les règles, la séparation du chiot d’avec sa mère ne doit pas avoir lieu avant les deux ou trois mois de vie de ce dernier.

Si le sevrage du chiot est impossible (abandon par leur mère ou maladie de celle-ci), c’est au maitre que revient la responsabilité d’assurer la transition alimentaire de ce dernier. Pour cela, il aura à alterner nourriture solide et lait maternisé.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.