Dresser un chien : comment s’y prendre ?

Cela remonte à des siècles que les chiens côtoient les hommes. Avec le temps, Il s’est tissé un véritable lien d’amitié entre les deux êtres. Il faut dire que le chien est doté d’une intelligence remarquable, ce qui lui permet de comprendre beaucoup de choses lorsqu’il est en contact avec l’homme. On peut facilement s’en rendre lorsqu’on voit par exemple des chiens aidant les hommes à la chasse ou au guidage des troupeaux. Si les chiens ont pu apprendre autant de choses, c’est grâce au dressage et aux apprentissages. Dans cet article, parlons du dressage canin et de la manière dont il faut se prendre pour dresser un chien correctement.

Dressage et éducation : deux choses à ne pas confondre

Il ne faut pas confondre éduquer et dresser un chien. Lorsqu’on dresse un chien, on lui apprend à reconnaître des ordres et à les obéir. On lui apprend également à avoir certains réflexes qui vont lui permettre de bien se tenir afin d’être parfaitement intégré dans la société. Allant bien au-delà de l’éducation, le dressage d’un chien est plus complexe. En effet, il consiste à lui apprendre des comportements complexes. Toutefois, ce sont les mêmes principes qui sont à la base des techniques de dressage et d’éducation d’un chien.

Pour ne plus confondre dressage et éducation, sachez que le dressage consiste à rendre le chien utile. On le dresse afin qu’il devienne par exemple un chien de chasse, un chien de garde, un chien pisteur, un chien d’explosif, etc. De son côté, l’éducation a pour objectif de rendre le chien plus propre et plus sociable.

Faire preuve d’autorité pour se faire comprendre par le chien

Les dresseurs de chiens d’aujourd’hui se tournent beaucoup plus vers la méthode positive qui consiste à récompenser le chien. Toutefois, il faut faire preuve d’une certaine autorité pour dresser le chien afin que l’animal puisse bien comprendre son maître et qu’il puisse bien assimiler ce qu’on lui apprend. Il faut s’adonner avec rigueur lorsqu’on dresse un chien. Il est nécessaire de toujours parler avec le ton approprié à chaque circonstance. Lorsque c’est nécessaire, il ne faut pas hésiter à récompenser le chien.

Différentes méthodes d’apprentissage et leurs applications

comment dresser un chien

La méthode naturelle

Il s’agit d’une méthode qui repose sur le principe du conditionnement classique. Il consiste à utiliser les leurres ainsi que les renforçateurs primaires du chien comme la nourriture ou les voix qui récompensent.

Le clicker training

Cette méthode pour dresser un chien repose sur le principe du conditionnement opérant que l’on allie au renforcement positif. Cette fois-ci, on utilise un renforçateur secondaire ou clic. Ce dernier va de pair avec un renforçateur primaire dont la plus fréquemment utilisée est la nourriture. Avec cette méthode, le dresseur parvient à garder une continuité dans le temps entre l’action et la récompense. Le clic va avec la récompense de manière à ce que celui-ci se synchronise avec l’action souhaitée, et ce, à l’instant précis ou le chien exécute la tâche. Puis, ce dernier reçoit la récompense après le « clic » et doit être donné le plus rapidement possible. Par ailleurs, la récompense doit avoir un impact fort sur l’émotion du chien. C’est pourquoi la nourriture est la plus recommandée.

Le dressage par mimétisme

C’est une méthode de dressage qui consiste à faire reproduire le comportement d’un animal déjà dressé par un autre qui ne l’est pas encore. Le chien déjà dressé servira en même temps de modèle et de rival au chien qui commence son apprentissage.

C’est ainsi qu’en voyant le chien déjà dressé recevoir des récompenses, l’autre chien voudra également en recevoir. Il va alors essayer de faire exactement ce que le chien dressé a fait. Il va copier le comportement de celui-ci, car il est conscient que c’est ce qui va lui permettre de décrocher la récompense. Au fur et à mesure qu’il côtoie le chien modèle, le chien en apprentissage va progresser rapidement. Pour l’histoire, on a commencé à utiliser cette méthode chez les chiens en 2003 si à l’origine, elle était utilisée chez les perroquets.

Reproduire ce que fait le dresseur

Cette méthode repose également sur le mimétisme. Sauf que cette fois-ci, elle se base sur les principes d’augmentation du stimulus ET. Tout d’abord, le dresseur exécute une série de comportements. Ensuite, il donne l’ordre au chien de le faire « do it ». Le chien va ensuite reproduire ce qu’il a vu.

Est-il approprié de gronder un chien ?

Même si on privilégie la récompense en méthode positive pour dresser le chien, le dresseur peut tout de même se permettre de punir le chien si c’est nécessaire. Toutefois, il ne faut pas faire preuve de désagrément, c’est-à-dire opter pour une punition douloureuse ou frustrante pour l’animal. Obliger un chien à adopter une certaine position en utilisant la force est déjà une forme de punition coercitive.

En revanche, retirer une satisfaction comme ne pas récompenser le chien lorsqu’il se comporte de façon inappropriée est une méthode non coercitive quand bien même elle peut frustrer légèrement le chien. C’est ce que l’on entend par punition négative. Alors, comment infliger une punition correcte à un chien ?

Il faut punir le chien immédiatement après l’action, sans attendre plus d’une seconde. Il faut s’y prendre avec l’intensité appropriée et un peu forte, sans exagérer. L’objectif est que le chien cesse immédiatement de se comporter de manière non convenable. En outre, le dresseur doit agir avec cohérence et doit être prêt à cesser immédiatement la punition dès que le chien arrête le comportement non convenable. Ces règles doivent être suivies à la lettre, dans le cas contraire, le chien risque de stresser, d’avoir peur, ou pire, faire de la résignation acquise.

Enfin, sachez que les comportements acquis par renforcement positif restent plus longtemps dans la tête du chien. En revanche, l’utilisation de la violence envers l’animal dégrade les relations entre ce dernier et son dresseur. Cependant, le dressage ou l’apprentissage par le renforcement négatif et les punitions négatives permettent d’avoir de bon résultat. Par ailleurs, il faut veiller à ne pas exagérer comme c’est le cas lorsque l’on refuse l’utilisation du « non ».

Si vous avez du mal à appliquer ces méthodes pour dresser votre chien, n’hésitez pas à appeler un professionnel comme un dresseur canin, un comportementaliste ou un vétérinaire.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Sébastien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.