Cuniculture : définition et spécificités de ce type d’élevage

Le lapin est un mammifère appartenant à l’ordre des lagomorphes. Son élevage est appelé cuniculture ou cuniculiculture. Elle est très répandue en Europe, car elle est facile à pratiquer et présente de nombreux avantages. L’objectif principal de la cuniculture est la production de viande et de fourrures. Afin d’en apprendre davantage sur ce type d’élevage, parlons de la cuniculture avec beaucoup plus de détails en donnant sa définition, ses spécificités ainsi que les informations essentielles la concernant.

Cuniculture : définition

La cuniculture ou cuniculiculture est l’élevage de lapins domestiques. En Europe, elle a commencé à se répandre dans le courant du Moyen Âge. Puis, elle a connu un véritable essor à l’époque de la révolution industrielle. Si la cuniculture a commencé avec un système d’élevage en clapier désormais, il est possible de faire de la cuniculture en production intensive afin d’obtenir rapidement de la viande et de la fourrure.

Les lapins sont également élevés à des fins expérimentales dans les laboratoires. Les chercheurs s’en servent comme cobayes dans leurs expériences. Pour d’autres éleveurs, les lapins sont utilisés comme animaux de concours et sont fièrement exposés lors des foires et autres évènements. Sans oublier les lapins qui sont adoptés en tant qu’animal de compagnie.

Différents types de cuniculture

Il existe deux types de cuniculture, à savoir, la cuniculture traditionnelle et la cuniculture industrielle

La cuniculture traditionnelle

La cuniculture traditionnelle peut être pratiquée par tout un chacun. C’est pour cette raison qu’elle est très répandue dans le monde. Les éleveurs pratiquent généralement un élevage extensif destiné à produire de la viande pour l’autoconsommation ou pour une petite consommation locale. En élevage traditionnel de lapin, il y a ce qu’on appelle cuniculture de loisir ou « hobbyiste », dont l’objectif est la sélection des races pures de lapin.

La cuniculture industrielle

La cuniculture industrielle se fait en grande partie au sein d’immenses fermes industrielles. La fécondation de toutes les lapines a lieu le même jour par insémination artificielle, même jour pour les mises bas, même jour pour les sevrages et même jour pour n’importe quelle autre intervention. L’avantage de ce type d’élevage est que tout est synchronisé c’est-à-dire qu’on doit avoir des animaux au même stade physiologique, présentant les mêmes besoins alimentaires, etc. De cette manière, il est possible de s’adapter de manière plus précise afin d’apporter exactement aux animaux ce dont ils ont besoin.

En quoi consiste la cuniculture ?

Si vous projetez de faire de la cuniculture, le mieux est de commencer avec plusieurs lapins mâles et femelles. En général, il faut au moins un mâle reproducteur pour plusieurs reproductrices. Sachez que vous devez disposer de beaucoup de temps pour vous occuper des lapins, car c’est un élevage exigeant. Si vous souhaitez avoir du succès dans cette activité, il vous faut bien gérer la reproduction, la gestation ainsi que la mise bas de vos lapines. Vous devez également disposer des matériels adéquats et du capital nécessaire à l’élevage.

L’étape suivante est l’engraissement de vos animaux. Pour cela, il est préférable de privilégier une alimentation saine et équilibrée. Beaucoup d’éleveurs préfèrent donner des granulés à leurs lapins comme le font les fermes industrielles. Par ailleurs, pour garantir une santé durable de vos lapins, le mieux est d’entretenir régulièrement leurs cages. En effet, il n’est pas rare que des épidémies passent. Ces maladies ont plus de chance de sévir si les endroits où résident vos lapins ne sont pas bien propres. Ainsi, en cuniculture, la vigilance est de mise, et assurez-vous que vos lapins sont bien vaccinés.

Il est à noter que les lapins passent à l’abattoir entre 70 et 75 jours.

principe cuniculture

Cuniculture : avantages et inconvénients

La France est le 4e producteur de lapins au monde. Si cet élevage se développe autant dans l’Hexagone, c’est parce que les Français ont su maîtriser et tirer les avantages de cet élevage. En effet, il existe de nombreux avantages de la cuniculture :

  • Une abondance de la production grâce à la prolificité très élevée des lapins,
  • Elle ne requiert qu’un petit espace,
  • Un faible investissement de départ,
  • À moindre coût, elle permet de produire des protéines d’excellente qualité, l’alimentation étant du fourrage produit localement en association avec des résidus de cuisine sans valeur pour l’homme
  • La viande de lapin est très appréciée, car elle a très bon goût et ne contient que très peu de cholestérol et de lipides
  • Le lapin a une taille idéale pour la consommation en un seul repas, si bien qu’il n’y a pas à se soucier de la conservation
  • L’odeur du lapin n’est pas désagréable, il ne fait pas de bruit si bien qu’on peut l’élever près d’une école ou une résidence.

L’inconvénient majeur de la cuniculture réside dans le fait que les lapins ont un état de santé fragile. Ils ne supportent pas les courants d’air ainsi que les changements importants de températures. Quoi qu’il en soit, en cuniculture, il faut toujours être très vigilant et prendre un maximum de précautions Et ceci, afin de prévenir la prolifération des maladies contagieuses.

Faire le bon choix de la race de lapin

Vous voulez faire de la cuniculture et mener à bien votre activité, dans ce cas, choisissez bien la race de lapin que vous allez élever. Pour cela, pensez à l’usage que vous comptez en faire et l’objectif de l’élevage, l’espace dont vous disposez, le matériel à votre disposition ainsi qu’à votre budget.

Vous allez peut-être d’ici peu constituer votre premier élevage, il est conseillé de vous renseigner auprès d’un éleveur expérimenté et de vous faire guider par ce dernier. Cela vous permet d’écarter les risques de mauvaises surprises qui peuvent apparaître au cours de l’élevage.

La Fédération Française de Cuniculiculture

C’est en 1961 qu’un groupe d’éleveurs adeptes de cuniculture ont créé la Fédération Française de Cuniculiculture ou FCC. Elle ouvre ses portes à toutes les cunicultures et elle a des délégués régionaux partout en France.

La FCC a pour mission d’informer régulièrement les cunicultures sur d’éventuels changements des textes réglementaires ainsi que d’informer sur la tenue d’exposition. Elle s’assure également de la défense des intérêts sociaux et économiques des différents acteurs dans le domaine de la cuniculture. Enfin, elle contribue à améliorer la cuniculture.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.