Chat qui grogne : pourquoi ? Que faire ?

Lorsqu’on fait face à un chat qui grogne, on a tendance à s’en éloigner. En effet, le grognement est synonyme de colère chez un félin. Dès lors qu’il se sent menacé, le chat tente de grogner avant d’attaquer. Il s’agit donc d’une sorte d’avertissement, mais aussi d’une tactique de défense. Si vous ne voulez pas que votre matou devienne agressif suite à ses grognements, vous devez agir en conséquence.

Signification du grognement chez le chat

Grognement est synonyme d’avertissement chez le chat. Quoi que vous fassiez, votre matou risque de vous griffer et de vous mordre si vous tentez quand même de l’approcher malgré ses grognements. Bref, il grogne pour instaurer une certaine distance entre vous.

Votre chat grogne souvent lorsqu’un autre animal s’approche de lui ou investit son territoire. C’est une façon à lui de renvoyer l’inconnu. Ne le dérangez surtout pas lorsqu’il dort. Dès lors qu’il grogne, laissez-le se reposer tranquillement. Ne le caressez pas dans certaines zones, comme sur le ventre ou le bas du dos. Si vous vous y attardez, vous risquez de gros coups de griffes.

La douleur pousse aussi le chat à grogner. Dès que vous touchez là où il a mal, il commence systématiquement à grogner et mord dans certains cas. En outre, la peur est à l’origine de certains grognements, comme c’est par exemple le cas chez un chat craintif ou un animal qui va chez le vétérinaire pour la première fois.

Dans tous les cas, le comportement du chat qui grogne est une façon normale de se défendre ou de dire pratiquement « non ». Si votre chat grogne sans raison évidente ou poursuit sa queue en grognant, restez en alerte ou consultez directement votre vétérinaire.

Pourquoi mon chat grogne-t-il de façon anormale ?

Les grognements anormaux se définissent comme une réaction soudaine sans aucune cause évidente. Le cas échéant, il se peut que votre chat souffre d’une maladie qui le rend nerveux ou qui provoque des douleurs insurmontables. S’il devient irritable du jour au lendemain, vérifiez d’abord s’il n’a pas été blessé. Si vous n’apercevez aucune plaie susceptible de provoquer sa douleur, ne tardez pas à l’emmener chez le vétérinaire.

Il est tout à fait possible que votre animal de compagnie souffre d’un problème d’intoxication suite à la consommation de produits toxiques. Certains produits ont tendance à le rendre particulièrement agressif et à le désinhiber. Par ailleurs, sachez que les chats peuvent aussi souffrir de problèmes psychologiques, tout comme les humains. Étant donné qu’ils ne sont pas en mesure de s’expliquer sur ce dont ils souffrent, seule la consultation d’un vétérinaire permet de mieux analyser le comportement du chat qui grogne et de trouver un traitement adéquat.

Comment réagir face à un chat qui grogne ?

chat qui grogne et agressif

L’agressivité du chat se manifeste souvent après ses grognements, ce qui nécessite une certaine méfiance compte tenu des risques de morsures et de griffures. Cet état peut aussi bien se produire face au danger ou en cas de maladie. La première réaction à adopter est alors le contrôle de l’animal.

Pour ce faire, prenez-le par la peau du cou au lieu de le serrer directement dans vos bras. Toutefois, ne le soulevez pas trop longtemps, car il risque de ressentir la douleur au niveau de son cou, en particulier s’il est adulte.

En exerçant une pression directe sur la peau du cou d’un chat qui grogne, vous ne risquez pas de lui faire mal. C’est aussi une façon de bien le maintenir bien qu’il soit agressif envers vous. En le prenant de cette façon, vous avez la possibilité d’exercer sur lui une certaine autorité, tout comme sa mère l’a fait avant vous. Ce geste peut aussi constituer une sorte de punition quand votre matou se rebelle contre vous. Il cultive le respect chez le chat, ce qui vous permet de le contrôler aisément. Inutile de le gronder verbalement pour le contrôler puisque cette prise suffit amplement pour le calmer.

Si vous ne parvenez pas à prendre votre chat qui grogne par la peau du cou, éloignez-vous de lui le temps de comprendre pourquoi il devient autant agressif. Une fois qu’il s’est calmé, ne vous précipitez pas en l’approchant. Bien au contraire, ne vous approchez surtout pas de lui de façon à lui faire comprendre que vous êtes déçu de son comportement. C’est à lui de se rapprocher de vous, étant donné que vous ne pouvez justifier son comportement. Cependant, sachez que son agressivité soudaine peut être due à une peur, à la douleur ou au désir sexuel. S’il revient éventuellement vers vous, profitez de ce rapprochement pour l’emmener plus calmement chez le vétérinaire.

Quelle que soit l’origine des grognements de votre chat, la consultation d’un vétérinaire s’impose, en particulier si l’agressivité du chat qui grogne est répétitive. Ce spécialiste s’occupe de l’ausculter et de dresser un bilan sur son état de santé. En cas de maladie, il peut demander à effectuer des examens complémentaires comme une échographie ou des analyses sanguines afin de confirmer son diagnostic. Il convient de noter tout changement de comportement chez votre animal de compagnie. Ce point relève de la plus grande importance puisqu’il permet d’affiner le diagnostic du vétérinaire. Ce dernier sera en mesure de déterminer si les grognements sont les causes d’une maladie, d’une peur ou d’une envie irrépressible.

Actuellement, il existe des comportementalistes pour animaux capables de trouver une solution adéquate aux grognements de votre chat. Certains sont même spécialisés en analyse des comportements des félins. Quelques questions suffisent généralement pour déceler le souci et intervenir rapidement. Sachez qu’en majorité, le comportementaliste pour animaux peut vous aider à changer vos habitudes qui ont tendance à rendre votre chat agressif. À cet effet, il vous fournit divers conseils concernant la façon dont vous devez vous comporter avec votre chat afin de mieux le sociabiliser et de minimiser les risques d’agressivité.

Lorsque vous tentez de contrôler un chat qui grogne et agressif, respectez les étapes préalablement citées, c’est-à-dire prendre votre matou par le cou ou s’en éloigner et consulter un vétérinaire. Vous ne pouvez consulter un comportementaliste pour chat si vous n’avez pas préalablement obtenu un diagnostic poussé de votre vétérinaire.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.