Lapin chèvre : prix de ce rongeur, santé & comportement

Le lapin chèvre est une race obtenue à partir de multiples croisements réalisés entre différents lapins locaux. Il vient du pays de Saintonge dans l’Aquitaine où il existe depuis 1866. C’est une très ancienne race de lapin et elle est également assez peu répandue. Pourtant, ce n’est qu’en 2004 qu’elle sera officiellement reconnue et qu’elle disposera d’un standard bien précis.

Cette race de lapin est exclusivement développée dans les fermes. Son appellation est un clin d’œil aux chèvres existant dans sa région d’origine et qui se paraient d’une robe au coloris similaire à celui du lapin chèvre. Ce dernier arbore un pelage presque entièrement noir. Il porte un collier de couleur fauve et blanc tandis que son ventre est dans les tons argenté et gris crème. Notez que la variété de chèvre à partir de laquelle ce lapin tire son nom n’existe plus depuis longtemps. Ce qui atteste également de l’ancienneté de cette race de lapin.

Habituellement, le lapin chèvre doit peser 3,5 kg au minimum et 4,250 kg au maximum. Il présente un physique peu imposant, mais plutôt élancé. Son avant-train est quelque peu développé et son corps est souligné par une ligne dorsale qui se veut légèrement voutée. Ce lapin dispose de fines pattes qui restent bien d’aplomb. Sur ses pieds apparaissent des ongles bruns. Les lapines de cette race peuvent présenter un léger fanon tandis que celui-ci n’est pas toléré chez les mâles.

Le lapin chèvre a une tête de forme régulière. Si chez les femelles, elle est plus fine, chez les mâles elle est plus épaisse. Les oreilles de ce lapin sont quant à elles, plus minces, très serrées et portées bien droites. Elles peuvent mesurer dans les 11 à 13,5 cm de long. Le lapin chèvre a des yeux moyennement grands qui doivent être de couleur brune.

Concernant sa fourrure, elle est composée de poils courts et fins. Le pelage est très dense et bien lustré. L’animal présente également des poils recteurs qui restent très apparents. Concernant la couleur de la robe, elle se divise en 3 coloris répartis de façon bien distincte.

Toute la partie supérieure du corps du lapin chèvre est noire (dessus de la queue, faces extérieures des pattes, le flanc et le manteau, la tête et les oreilles). Le dessous de l’animal est en revanche blanc (faces internes des pattes, ventre, menton, sous la queue) et cela vaut également pour le contour de ses yeux et l’intérieur de ses oreilles. Et enfin, une couleur roux feu sert de couleur intermédiaire et semble relier le blanc et le noir.

Comportement & Caractère

A l’origine, le lapin chèvre était surtout élevé pour sa viande. C’est d’ailleurs toujours un excellent lapin fermier. Cette race est rarement utilisée comme lapin d’agrément en dépit de son originalité et de la beauté remarquable de sa robe. Le lapin chèvre est aussi un petit animal paisible et très pacifique. De tempérament calme, il peut facilement tenir compagnie à n’importe quel foyer. D’ailleurs, il dispose d’un caractère très familier qui lui permet de s’habituer aisément à une vie domestique et aux contacts avec les humains.

C’est également un petit animal vif. De nature très rustique, il peut parfaitement vivre en extérieur. C’est même dans les clapiers que les individus de cette race sont le plus souvent élevés. Il convient malgré tout de placer sa maisonnette dans un hangar ou dans un endroit bien abrité du froid et des intempéries. Si vous comptez adopter un lapin chèvre en guise d’animal de compagnie, il est conseillé de lui fournir une cage confortable. Cette dernière devra idéalement disposer de différentes cachettes et vous pouvez aussi y mettre des jeux à disposition de votre lapin.

Notez que l’instinct maternel des femelles de cette race est très développé. Celles-ci s’occupent parfaitement bien de leurs petits. Malgré tout, vous prendre également certaines dispositions pour préserver l’état de santé de vos lapins chèvre.

Santé

Même si cette race de lapin existe depuis un certain nombre d’années, elle est malheureusement peu répandue. En France, seuls près de 250 élevages ont été dénombrés, et une vingtaine propose des lapins chèvres pour le Conservatoire en Aquitaine et également pour des usages familiers. Le lapin chèvre a généralement une santé solide. C’est un petit animal vigoureux qui est capable de résister à certaines maladies comme le coryza ou encore la coccidiose. En dépit de la vigueur de ce rongeur, il reste recommandé de toujours le faire vacciner contre les pathologies qui affectent couramment les lapins.

Il est également important de toujours garder sa cage propre pour éviter d’exposer l’animal à des parasites ou des maladies. Lorsque vous élevez un lapin domestique, vous devez notamment nettoyer et désinfecter régulièrement sa cage.

Le lapin chèvre jouit d’une bonne capacité de reproduction et c’est aussi une race très prolifique. Une femelle peut commencer à reproduire dès ses 6 mois de vie. Ce lapin peut avoir environ 4 portées en une année et le nombre de petits par portée peut aller de 7 à 10. Si vous voulez élever ce type d’animal, vous devrez de ce fait disposer d’un espace suffisamment grand pour accueillir les lapereaux. De préférence, chaque individu devra également être placé dans des cages individuelles.

Pour ce qui est de son alimentation, le lapin chèvre peut être nourri avec des légumes et des fruits frais. Il est également possible de lui donner du foin et des herbes bien fraîches. Actuellement, il est possible de se procurer des granulés auprès de magasins spécialisés pour compléter l’alimentation du lapin. En revanche, vous devez veiller à ce qu’ils soient de bonne qualité. À part cela, il ne faut pas oublier de toujours mettre une quantité d’eau suffisante à disposition de cet animal.

Prix

Un lapin chèvre peut en moyenne coûter entre 25 et 30 €. Les lapines sont souvent plus chères que les bouquins. Quoi qu’il en soit, adopter ce type d’animal nécessite un certain investissement et de la volonté. Il est par exemple important de donner au lapin les soins préventifs nécessaires, ce qui implique des frais de soins. Il faut également acheter un clapier ou une cage adaptée à l’animal et lui fournir des accessoires divers (abreuvoir, jouet, etc.).

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créé ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.