Comment anticiper efficacement les puces et tiques chez votre animal ?

Les puces, les tiques deviennent rapidement pénibles pour votre animal. À l’instar des puces qui pondent une centaine d’œufs par jour, ces parasites prolifèrent très vite. Pire, ils transmettent des maladies à l’homme. C’est le cas de la Maladie de Lyme qui se transmet par l’intermédiaire d’une piqûre de tique infectée. Heureusement, de nombreuses solutions et traitements permettent d’éradiquer ces parasites.

Les bains antiparasites chez le toiletteur

Le bien-être de nos chers compagnons à quatre pattes passe irrémédiablement par une parfaite hygiène. Le toilettage réalisé par un professionnel se révèle donc indispensable. Il faut savoir qu’un pelage trop serré entrave l’efficacité des traitements antiparasitaires. S’en suivent les démangeaisons et les maladies de peau. C’est dans le cadre d’un bain antiparasitaire que le professionnel découvre les problèmes tels que les otites, les blessures et autres parasites. Pour faciliter notre quotidien, le site Salon Bichon permet de trouver un toiletteur près de chez vous. Quelques clics suffisent pour prendre rendez-vous à n’importe quel moment de la journée. Rappelons qu’un toilettage tous les 2 mois s’avère nécessaire pour les chiens à longs poils tels que le Bichon, le Shihtzu, le Lhassa ou le York. Quant aux Terriers, ils doivent passer chez le toiletteur tous les 3 mois. En plus du toilettage basique, l’expert recommandera l’épilation ou trimming.

Puces et tiques : les principaux symptômes

Les parasites prolifèrent très vite lorsqu’ils ne sont pas traités. Aussi, nos petits compagnons souffrent en silence si nous ne décelons pas rapidement les symptômes. Certains se manifestent plus que d’autres, donc soyez attentifs aux troubles nerveux, à la perte d’entrain, à la fièvre, à la perte d’appétit. Et bien évidemment, les problèmes cutanés révèlent la présence de parasites. Lorsque l’un ou plusieurs de ces symptômes apparaissent, il convient de consulter le vétérinaire sans attendre. Il prescrira le traitement adéquat. Des examens complémentaires, des analyses de sang peuvent s’avérer indispensables. Ne vous inquiétez pas, il existe différentes formes de traitements efficaces pour lutter aussi bien contre les puces que les tiques.

Prévenir les tiques et les puces : les bons gestes à adopter

À ceux qui tiennent au bien-être de leur animal de compagnie, il est tout à fait possible de prévenir l’infestation de tiques. Pour ce faire, examinez le pelage de votre chien ou de votre chat le plus souvent possible à l’aide d’un crochet à tiques. Cet accessoire permet en effet de retirer la tête du parasite qui s’incruste dans la peau du chien.

En outre, un animal qui se gratte un peu trop souvent est en proie à une infestation de puces. Pour éviter leur prolifération, optez sans tarder pour un traitement préventif tel que les sprays, les colliers. Ils présentent l’avantage d’agir tout au long de l’année. Sinon, il existe des traitements oraux qui se déclinent sous forme de comprimés ou de gommes à mâcher. Ces petites pilules se révèlent plutôt efficaces et beaucoup moins contraignantes. Attention, les traitements doivent porter sur tous les autres animaux à sang chaud de la maison.

Il faudra également laver les couvertures, les paniers et les coussins à une température de 60°C. Le but étant d’éliminer les éventuels œufs ou larves qui s’y développent. En sus, n’oubliez pas de désinfecter la niche, les moquettes, les tapis voire les parquets de la maison. Les diffuseurs de gaz insecticides ne sont recommandés qu’en dernier recours. À ce stade, il faudra quitter le domicile durant 48h, car les produits sont très violents.

Les autres parasites à surveiller de près

Il n’y a pas que les tiques et les puces qui rendent la vie dure à nos compagnons à quatre pattes. D’autres parasites peuvent aussi entraver leur bien-être. Il convient donc de surveiller de près les invasions de poux, d’aoûtats, de phlébotomes ou encore de mouches d’étables. L’idéal serait bien évidemment de trouver un traitement antiparasitaire polyvalent qui éliminerait ces hôtes indésirables du premier coup. Pour cela, demandez conseil à votre vétérinaire ou au toiletteur.

La lutte contre les puces et les tiques : les remèdes de grand-mère

Certains remèdes de grand-mère permettent aussi d’éradiquer les puces et les tiques de l’animal qui, rappelons-le, se transmettent à l’homme. Dans un premier temps, sachez que les parasites détestent les essences des huiles de Neem, de citronnelle, de lavande, de menthe ou de girofle. Vous pouvez ainsi concocter votre propre traitement antiparasite chez vous.

Pour ce faire, versez 200ml d’eau dans un vaporisateur. Rajoutez-y 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre ainsi que 5 gouttes d’huile essentielle de lavande. Mélangez puis aspergez les fauteuils, les coussins, le couffin et tous les éléments en tissus en contact avec l’animal. Toutefois, il est formellement interdit d’asperger directement le chien ou le chat. Malgré leur efficacité, les huiles essentielles provoquent généralement des réactions allergiques chez les animaux.

Pour débarrasser le parquet des larves et des œufs de puces, pensez à la cire et à l’huile de lin. Il vous suffira de mélanger 1/3 de cire à parquet avec 2/3 d’huile de lin. Le mélange sera ensuite appliqué entre les lattes du parquet. Mieux encore, utilisez un nettoyeur vapeur pour éliminer les tiques et les puces. N’hésitez pas à aspirer au niveau des fenêtres, des moquettes et du parquet. Enfin, un brossage préventif et l’application d’une lotion à base de vinaigre blanc sur votre animal de compagnie empêchent les parasites de proliférer. Pour concocter cette fameuse lotion, il suffit de ménager une cuillère à soupe de vinaigre dans un bol d’eau.

Puces et tiques : la prise en charge par l’assurance santé animale

Rassurez-vous, l’assurance santé de votre animal de compagnie couvre les frais vétérinaires liés aux problèmes de tiques et de puces. Cela inclut les examens, les traitements et les consultations. La mutuelle prend également en charge les dépenses liées à la prévention de parasites. Les spécialistes de l’assurance mettent à disposition un budget permettant de payer les vaccins, les soins chez le vétérinaire… Quoi qu’il en soit, les traitements contre les puces et les tiques doivent être réguliers. Sachez d’ailleurs que les infestations se produisent beaucoup plus à l’automne et au printemps. De plus, les chiens et les chats qui avancent dans l’âge doivent être surveillés de très près.

Sébastien

Passionné par les animaux depuis ma tendre enfance, j'ai créer ce blog pour pouvoir partager mon expérience de vétérinaire au travers de différents articles sur les animaux. Ma femme et moi avons recueilli plusieurs chats et chiens dont nous prenons le plus grand soin !

Avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.