Burmese : Prix de ce chat, Comportement & Caractère, Santé

Présentation de la race  Burmese

Le chat Burmese est une très ancienne race de chat dont l’existence remonte déjà à plusieurs siècles avant J.-C. Il a fait son apparition entre 1350 et 1767, durant la période d’Ayudhya. Mais sa véritable histoire débute en 1930. Le premier individu de cette race naquit du croisement entre une Tonkinoise venant de Birmanie et un Siamois. Au fil des années, les élevages se sont multipliés jusqu’à donner une nouvelle race de chat se distinguant du Siamois et du Tonkinois. Le Burmese diffère également du Sacré de Birmanie et il en existe actuellement deux variétés à savoir, le Burmese américain et le Burmese anglais, qui fit son apparition en 1947.

Le chat Burmese est une race de chat à part entière qui se décline en deux variétés bien distinctes. Si leur caractère et leur état de santé semblent en tous points similaires, le Burmese américain se distingue de la variété britannique par sa tête plus arrondie et son front bombé. Cet animal présente des pommettes saillantes, un museau court et un stop bien marqué. Le Burmese anglais aura quant à lui, une tête qui sera plus triangulaire que ronde.

Grâce au travail fourni par les chercheurs anglais sur la race, le Burmese des Britanniques est plus léger que son cousin américain. Si ce dernier en revanche jouit d’une ossature plus solide, la variété anglaise de Burmese sera plus fragile. Les chats de cette race en générale, présentent un corps de taille moyenne, musclé et aux formes harmonieuses.

Le Burmese jouit d’une carrure compacte, un large poitrail, des épaules et des hanches arrondis. Comparé aux autres chats existants, le Burmese a cette expression tendre et sympathique qui le rend si unique. Son regard est marqué par de grands yeux pouvant être jaunes ou dorés et qui sont bien espacés. Les yeux verts ou bleus ne sont pas admis pour cette race. Les oreilles de l’animal sont de taille moyenne, bien écartées, légèrement arrondies sur les pointes et inclinées vers l’avant. Sa queue est épaisse à la base. De longueur moyenne, elle vient s’affiner vers une pointe arrondie.

Le chat Burmese se couvre d’une fourrure aux poils courts et presque dépourvue de sous-poils. Cette race de chat se pare généralement d’une robe de couleur noisette foncée. Le brun chaud est également admis, tout comme le lilas, le bleu et le chocolat. Notez que les teintes sur le cou ainsi que sur le ventre de l’animal seront plus claires. Chez la variété anglaise, le pelage roux et la couleur en écaille de tortue sont également acceptés.

 

Comportement & Caractère

Les ancêtres du chat Burmese avaient la réputation d’être des chats impétueux, têtus et pouvant être instables émotionnellement. Fort heureusement, les travaux effectués sur la race actuelle ont réussi à débarrasser l’animal de ses défauts.

À la fois délicat et posé, le Burmese que nous connaissons aujourd’hui est un animal de compagnie qui s’adapte parfaitement à la vie domestique. Appréciant la vie de famille, ce chat s’attachera sans grande difficulté à ses maîtres. Doux et câlin, il sera toujours en demande d’affection et d’attention. C’est un chat équilibré qui s’entend aussi bien avec les enfants qu’avec les autres animaux.

Il supporte mal la solitude et aura toujours besoin d’une présence réconfortante, même celle d’un chien, pour lui tenir compagnie. Intelligent, ce chat est aussi un petit curieux de nature. Il sympathisera rapidement avec les inconnus et ne se gênera pas pour inspecter de nouveaux endroits. Joueur et très actif, il aime vagabonder un peu partout et grimper aux arbres. En revanche, le Burmese n’est pas un grand chasseur. Malgré tout, ses instincts de félin peuvent vite prendre le dessus lorsqu’il est face à de petites proies.

En dépit de son besoin irrépressible d’attirer l’attention, il sait également faire preuve d’une grande indépendance. S’il dispose d’activités suffisamment variées et fréquentes, il peut très bien s’occuper seul. Avoir une routine qui lui est propre contribuera à son bien-être. La vie en appartement ne posera pas de problème au Burmese. Toutefois, une maison disposant d’un jardin lui sera plus profitable pour épancher sa soif d’activités et de découvertes.

adopter chat burmese

Santé

Un Burmese, qu’il soit américain ou anglais, jouit d’une santé de fer et peut facilement vivre jusqu’à 16 ans. Cette race n’est prédisposée à aucune pathologie génétique ou héréditaire connue. Ce qui fait du chat Burmese un animal robuste et solide. Toutefois, il est recommandé de vacciner votre chat contre les maladies fréquemment rencontrées chez les félins telles que la rage, le coryza, le typhus ou encore la leucose.

Certains Burmeses américains peuvent parfois développer des anomalies crânio-faciales. Des dépistages annuels permettront aussi de voir si, au fil des années, votre Burmese commence à développer une myocardiopathie hypertrophique. La myopathie hypokaliémique ainsi que la gangliosidose GM2 sont aussi des maladies à ne pas écarter pour cette race. Il sera toujours possible d’effectuer des dépistages afin de savoir si votre compagnon félin est touché par l’une d’elles ou non.

Le Burmese se pare d’une magnifique fourrure aux poils lustrés qui ne lui sera malheureusement pas d’une grande utilité face au froid. À part cela, ce chat peut vite devenir un gros mangeur, surtout s’il a l’habitude de pratiquer des activités physiques intenses. Sans un suivi constant de son alimentation, il risque de faire de l’embonpoint. Une alimentation correspondant à ses dépenses énergétiques au quotidien sera donc indispensable.

Le Burmese peut très bien s’accommoder à une nourriture industrielle. Lui proposer des croquettes et de la pâtée pour chat de qualité sera cependant indispensable.

Comportement chat Burmese

Prix

En fonction de son sexe, son âge et de l’élevage d’où il provient, un chat Burmese peut coûter entre 450 et 1 500 €. En raison de son poil court, cet animal ne requiert pas d’entretiens complexes. Un brossage une fois par semaine suffira amplement à préserver la qualité de sa fourrure. Durant les périodes de mue, les brossages pourront même être espacés.

Notez également que même si le Burmese est capable de faire sa toilette tout seul, l’emmener de temps en temps chez le toiletteur reste nécessaire. Pour entretenir correctement votre compagnon félin, vous devrez ainsi allouer un budget mensuel avoisinant les 250 à 450 €. Cela peut inclure les éventuels accessoires et jouets que vous désireriez lui acheter.

Caractéristiques

Nom de la race
Origine
Type de poils
Taille
Poids
Prix moyen d'achat
Prix moyen d'entretien
Hypoallergénique
Adapté en appartement
Potentiel à jouer
Santé
Adapté aux enfants
Energie
Intelligent
Burmese
Thaïlande
Court
25 cm à 30 cm
4 kg à 6 kg
1000€
350€ / an
Non
3/5
4/5
5/5
4/5
5/5
4/5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.